Partagez | 
 

 Je crois qu'on a un problème... Un gros problème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Liz M. Dubois
Admin Dori ; La codeuse de l'équipe (a)

Messages : 1831
Date d'inscription : 04/10/2008
▌AGE : 26
▌LOCALISATION : Centre de la France, loin de tout les gens du forum T-T
▌EMPLOI : En recherche de formation
▌HUMEUR : Changeante


Carte d'identités
Pseudo: Miss Dori
Autres comptes: //
Personnages sur le compte: Liz M. Dubois, Isaure Neggers & Brooklyn N. Cooper





MessageSujet: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Mer 5 Jan - 19:41


Ou comment apprendre une future naissance

Avec Léo Carter



    Je devais avoir eu un excès de paranoïa la veille. Me réveillant doucement, je pensais au léger flip que je m'étais fait alors que j'avais un retard d'une semaine dans mes rêgles. Comme cela ne m'était jamais arrivé... Jamais alors que j'étais en pleine relation avec un homme. Certes, je prenais la pillule mais la capote... Disons qu'elle était souvent passé à la trappe. On ne s'embarrassait pas de ce genre de chose avec Leo. Alors j'avais toute les raisons de m'inquiéter lorsque j'avais un retard dans mes règles. J'étais donc passé à la pharmacie pour aller chercher un test de grossesse et j'étais repassé par mon appartement pour le faire. Le résultat fut positif. Je restais un temps en arrêt puis, je me suis dit que c'était très surement un faux positif comme cela était arrivé plusieurs fois à ma mère. Je jetais donc le test à la poubelle et retournais auprès de Leo et Damien.

    Ce dernier avait d'ailleurs bien pris le fait que Leo et moi soyons ensemble. Il nous avait même sortie la célèbre "Qu'est ce que je te disais?!". Qu'est ce qu'on avait pu rire ce jour là avec Leo d'ailleurs. Cela faisait maintenant donc environ 5 mois qu'on était ensemble Leo et moi. Et je ne m'étais absolument pas lassé, au contraire. J'étais de plus en plus proche de lui même si on évitait encore de se montrer en public tous les deux. Ne serais ce que pour éviter d'être ensuite poursuivit séparément. Alors, ne repensant plus à mon test de grossesse positif, je rejoignis Leo dans son lit et m'endormit rapidement dans ses bras. J'allais encore une fois passer une nuit de rêve. Sauf que d'étranges rêves vinrent peupler ma nuit. Des rêves où je me retrouvais enceinte ou avec un enfant nouveau né dans les bras, en compagnie de Leo. Je dois dire qu'au réveille, j'étais assez désorienté par mes rêves. Je me réveillais donc dans les bras de Leo et me tournais vers mon réveil. Je me levais du lit et m'étirais.

    Mais bizarrement, je me trouvais bizarre. A croire que quelque chose n'allait pas chez moi. Me mettant en marche, je me rendis dans la salle de bain et ouvrit la lumière, m'aveuglant légèrement. J'attendais que mes yeux s'habituent à la lumière tout en fermant la porte pour ne pas déranger Leo qui dormait toujours. M'habituant tout doucement à la lumière, je commençais à me brosser les dents, sachant pertinemment que je ne pourrais me rendormir avant la fin de la journée. Alors que j'arrivais enfin à regarder devant moi sans fermer les yeux, mon regard se posa sur quelque chose que je n'avais encore jamais vu chez moi: un ventre rond... Genre j'avais pris 4 kilos. Reposant ma brosse à dent, je baissais les yeux et mis mes mains sur mon ventre. C'était typiquement le ventre de prise de poids... Soupirant, j'allais relever les yeux quand quelque chose s'imprima en négatif sur ma peau. Gyah, c'était quoi sa? Sur le coup, je crus qu'il s'agissait d'une hallucination mais je revis la même chose se reproduire de l'autre coté de mon ventre... Une petite main et un petit pieds. Le temps que l'information remonte au cevreau, je repensais à mon test de grossesse... J'étais donc réellement enceinte.

    Enfilant en vitesse un peignoir appartenant à Leo en prenant la peine de fermer la ceinture qui fermait les deux pans. Imaginez que Damien débarque pile à ce moment là... J'étais entièrement nue sous le peignoir. Alors je ne voulais pas être surprise en tenue d'Eve par un gamin de 8 ans qui se mèlent un peu de ce qui le regarde pas. De plus, le peignoir cachait mon ventre alors que je commençais à me faire à l'idée que j'étais enceinte... Et de Leo en plus. Retournant dans la chambre, j'éteignis la lumière de la salle de bain tout en allumant ma lampe de chevet. Me mettant à quatre pattes sur le lit, je commençais à essayer de réveiller doucement Leo tout en le secouant légèrement par l'épaule... Mais cela ne suffit pas. Très inquiètes par sa réaction à la nouvelle que j'allais lui apprendre, je m'énervais un tout petit peu.

    "LEO! Réveille toi bordel de merde! C'est important!"

_________________
   
Liz Dubois
I'm a nightmare dress as a daydream.


Isaure:
 


Brooklyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Daniel Crowner
Admin Popoc; Petite vieille en chef (a)

Messages : 3783
Date d'inscription : 27/09/2008
▌LOCALISATION : juste derriere toi MOUAHAHAH!
▌EMPLOI : Industrie pharma
▌HUMEUR : trop super mega gogole! xD






MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Sam 8 Jan - 16:18

Cela faisait maintenant quatre mois environ que Leo et Svet étaient rentrés en France. Enfin, le mot « rentré » était un peu paradoxal pour l’acteur puisqu’il avait toujours vécu aux Etats-Unis et ne venait en France que pour se ressourcer. Mais depuis qu’il avait découvert Horse Beautiful et qu’il y avait trouvé cette jeune femme formidable, c’était différent. Il avait plutôt l’impression de vivre à l’académie et de retourner aux States uniquement pour y travailler. C’était d’ailleurs très étrange comme sensation ! Comme s’il était partagé en fin de compte. Une partie de lui se considérait comme habitants en Amérique, l’autre comme habitant en France. Mais pas n’importe où non plus… dans une des plus grandes villes du monde et à l’opposé dans une écurie en plein milieu de nulle part ! Mais il s’y plaisait bien dans ce monde là. La campagne, le grand air, les animaux… et les gens cools ! Bon ok, mis à part Camille -__-‘ !

Bref, depuis leur retour, bon nombre de Horse Beautifulistes étaient au courant de sa relation avec Svet. Evidemment ils avaient fini par faire la une de tous les tabloïds américains et tout était finalement arrivé en France peu de temps après. On pouvait dire que les nouvelles allaient vite ! Et puis même si cela n’était présenté que comme des suppositions dans les magazines, le simple fait qu’il ait emmené la jeune femme avec lui pour la promotion de son film ne laissait dupe personne. Pas même Damien d’ailleurs, mais lui avait déjà le doute bien avant que les jeunes gens ne s’en rendent compte eux-mêmes. Evidemment avec lui, Leo avait voulu clarifier les choses. Il se refusait à lui mentir à présent que tous les soupçons étaient de sortie. Il lui avait alors expliqué qu’à présent ils étaient ensemble, mais que cela devait rester entre eux trois.

Svet passait le plus clair de son temps chez Leo ou Leo chez Svet ! En fait ils n’avaient pas réellement emménagés l’un chez l’autre, mais ils restaient toujours ensemble. D’ailleurs cette nuit là, comme toutes les nuits précédentes ou presque, Svet avait dormi avec Leo, chez lui.
L’acteur dormait toujours, à poings fermés même ! Il se sentait bien et dormait tellement profondément qu’il ne remarqua même la jeune femme lorsqu’elle se leva et quitta le lit. Ce ne fut que quand un bond secoua le lit, que des mains le remuèrent et qu’une voix passablement en crise que Leo émergea petit à petit. Ouvrant les yeux alors difficilement puisqu’il était encore à moitié endormi mais aussi à cause de la lumière, l’américain les fit cligner puis tenta de poser un semblant de regard sur Svet. A la voir comme ça, elle avait l’air complètement dépassée par les évènements, et même pire encore… hystérique, voilà ce qu’elle était à ce moment là ! Oula… qu’est-ce qui pouvait bien se passer ? Encore dans le monde du rêve, il n’avait rien entendu de ce qu’avait hurlé la jeune femme auparavant, il ne savait donc pas de quoi elle parlait ; Enfin si elle avait dit quelque chose de particulier…


- Hein… Humm… De quoi ?!

_________________
Invité bienvenue sur mes terres  
Ma galerie : Antre de Popoc



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Liz M. Dubois
Admin Dori ; La codeuse de l'équipe (a)

Messages : 1831
Date d'inscription : 04/10/2008
▌AGE : 26
▌LOCALISATION : Centre de la France, loin de tout les gens du forum T-T
▌EMPLOI : En recherche de formation
▌HUMEUR : Changeante


Carte d'identités
Pseudo: Miss Dori
Autres comptes: //
Personnages sur le compte: Liz M. Dubois, Isaure Neggers & Brooklyn N. Cooper





MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Sam 8 Jan - 17:04

    Je n'avais même pas pensé au fait que Leo aurait put avoir la tête dans le cul alors que je le réveillais. Alors qu'il émergeait doucement, je me permis un coup d'oeil au réveil qui se trouvait de son côté et je fus une petite grimace... En même temps, en le réveillant à seulement 6h30 du matin, c'était pas étonnant. Oups, j'avais peut être fait mon hystérique un peu tôt... Mais en même temps merde, c'était en partie da faute si j'étais enceinte alors voilà, je pouvais le mettre dans le même état que j'étais moi. Mais il ne semblait pas avoir entendu ce que j'avais à lui dire car il me demanda en gros ce qu'il se passait. Soupirant je me demandais soudain comment j'allais lui apprendre la grande nouvelle et je frôlais la crise d'angoisse rien qu'à imaginer la réaction qu'il pourrait avoir. Reprenant mon souffle, j'entrepris d'enlever mon peignoir pour qu'il remarque par lui même ce qui m'arrivait.

    "Tu vois pas ce qui va pas?!"

    Mais il semblait pas encore totalement réveillé... Mais alors pas du tout du tout... J'aurais peut être dut attendre qu'il se réveille de lui même... Oh et puis non, j'aurais angoissé tout le long et j'aurais fini par craquer... Mais voilà, il ne voyait rien car je l'avais réveillé trop tôt et qu'il avait encore la tête dans le cul... Donc oui, il devait pas voir grand chose. Alors, décidé à prendre le taureaux par les cornes, Je lui pris la main mais je ne la posais pas de suite sur mon ventre. Je voulais y aller doucement histoire de le ménager un petit peu. Je mis donc d'abord sa main sur ma joue et y posais un léger baiser. Je fis ensuite glisser sa main entre ma poitrine sans m'arrêter sinon il allait croire que j'avais envie d'un câlin bien torride alors que pour le moment, j'étais un peu vacciné.

    Ma main finit par s'échouer à la naissance de mon ventre rebondi. Allais je aller jusqu'au bout? Il le fallait pourtant parce que sinon, Leo ne comprendrait pas pourquoi j'avais commencé cela. Je lui mis donc la main sur mon ventre, une bonne fois pour toute et je recouvrais sa main de la mienne. Le moment fatidique était arrivé. Pour l'instant mon bébé était calme, comme si il n'avait pas compris que c'était son père qui avait sa main sur mon ventre. Je crois que si il s'éloignais de moi, je ferais une bonne grosse crise d'angoisse comme j'en avais presque jamais faite sauf quand on avait cru que j'avais une maladie grave... Sauf que j'avais juste un petit rhume. Je vous dit pas comme la crise d'angoisse à l'annonce du pronostic initial m'avait fatigué.

    "Je suis désolé... J'aurais du t'en parler hier quand j'ai fait le test mais... J'y croyais pas. Désolé... Désolé..."

    Alors que je baissais les yeux sur nos mains posées sur mon ventre, mon bébé bougea enfin et vint se coller à nos mains. Étouffant un sanglot, je posais ma tête contre le cou de Leo. J'avais de plus en plus peut d'autant qu'il n'avait toujours pas de réaction. Alors qu'il ne réagissait pas, je m'écartais violemment de lui, sans lui laisse le temps de chercher à me rattraper. Maintenant, chaque secondes semblaient durer une heure alors vous pouvez comprendre que seulement 3 secondes après avoir parler à Leo, je m'étais écarté. Me levant du lit, je restais debout, la tête entre les mains, à deux doigts de la crise de panique dont les premiers effets commençaient à se faire sentir. Ma respiration se faisait plus rapide et plus saccadés, mes doigts se crispaient dans ma chevelure. Je pouvais jurer qu'encore une seconde sans réaction de Leo, j'allais craquer!

_________________
   
Liz Dubois
I'm a nightmare dress as a daydream.


Isaure:
 


Brooklyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Daniel Crowner
Admin Popoc; Petite vieille en chef (a)

Messages : 3783
Date d'inscription : 27/09/2008
▌LOCALISATION : juste derriere toi MOUAHAHAH!
▌EMPLOI : Industrie pharma
▌HUMEUR : trop super mega gogole! xD






MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Jeu 13 Jan - 10:02

Leo venait d’être réveillé en sursaut, non seulement par une furie mais en prime à tout juste six heures et demi du matin… un weekend ! Evidemment, l’acteur avait l’habitude de se lever tôt. Sur les plateaux de tournage, il devait bien souvent pointer le bout de son nez entre cinq et six heures, autrement dit, le réveil sonnait très tôt… mais là, il ne travaillait pas, et il avait pas mal de sommeil à rattraper. En effet, même si cela faisait un bon moment qu’ils étaient rentrés du voyage de promo aux Etats-Unis, Leo avait eut tout un tas de retard de sommeil accumulé et pour une fois qu’il pouvait dormir un peu, voilà que Svet lui pétait un câble alors que le soleil n’était même pas encore levé ! Pour bien l’énerver encore plus, elle lui braillait quelque chose qu’il avait bien du mal à saisir en étant à peine sortit du monde des rêves. Cependant, la jeune femme ôta soudain son peignoir, se révélant complètement nue -il fallait dire que lui-même n’était pas plus habillé sous sa couette- et Leo ouvrit de grands yeux ronds. C’était étrange… elle était rarement hystérique lorsqu’elle se mettait nue devant lui…

"Tu vois pas ce qui va pas?!"

Ce qui ne va pas ? Euh… ouah ! Dur, dur dès le matin là ! L’américain avait franchement du mal à suivre. Que devait-il voir ? Ok, elle était toute nue sous son peignoir… mais il doutait que ce soit la raison de son emportement. Ben oui parce que bon… étant donné qu’avant qu’elle se lève et qu’elle enfile son peignoir, elle était déjà dans la même tenue ! Donc euh… soit elle perdait la tête soit… c’était autre chose ! Or là, c’était forcément autre chose… à moins que !
Elle prit alors sa main et y déposa un baiser tandis qu’elle la posait sur sa propre joue. Bon, elle voulait se faire pardonner là ou quoi ? Fronçant alors les sourcils d’un air mal réveillé, Leo se laissa faire, y compris lorsqu’elle commença à faire glisser sa main entre sa poitrine. Euh… à quoi elle jouait là ? Non parce que bon l’acteur pouvait se poser des questions là. Oui parce que bon, physiquement tout pouvait laisser croire que ce dont elle avait envie ce n’était pas d’une conversation si vous voyez ce dont on parle ! Mais d’un autre coté, lorsqu’on voyait sa tête, on ne pouvait penser une telle chose… non, elle avait plutôt l’air de vouloir lui coller un coup de polochon qu’autre chose !

Svet fit alors descendre sa main jusqu’à son ventre. C’était le terminus ou y avait-il encore du chemin à faire ? Non mais parce que là c’était quand même assez contradictoire comme action. Enfin contradictoire avec son état d’esprit de ce matin, vous vous souvenez ? Elle était prête à lui en coller une s’il ne se réveillait pas -Leo en était certain vu son hystérie- ! A cet instant, l’américain se mit tout de même à penser à quelque chose… du moins à quelque chose qui risquait d’être gênant si ça se produisait maintenant. En effet, vu la tenue euh… très légère de Svet, la sienne aussi, et leurs positions, si Damien venait à se réveiller plus tôt que d’habitude et qu’il entrait à l’improviste dans la chambre, cela risquait de mal tourner. Non seulement Svet deviendrait encore rouge tomate, ce qui au passage lui allait très bien, et Leo ne saurait plus ou se mettre ! Sans compter par la suite les commentaires désobligeants du gamin !

"Je suis désolé... J'aurais du t'en parler hier quand j'ai fait le test mais... J'y croyais pas. Désolé... Désolé..."

Un mouvement se fit soudain sentir sous sa main. Euh… c’était quoi ce truc là au juste ? Suspect et aussitôt après, la jeune femme s’écarta vivement, complètement folle. Elle se tenait la tête entre ses mains, debout à coté du lit, sans plus bouger. Vachement flippant quand même… surtout de si bon matin ! Mais tout ça se mélangeait dans l’esprit de Leo, l’empêchant de réagir. Test ? Quel test ? Un truc qui bouge dans le ventre… ça ne pouvait pas être une vilaine gastro. Non, sinon elle n’aurait pas parlé de test ! Du coup, Leo fut bien forcé de penser à la seule chose dont il faisait tout pour ne pas en entendre parler : une grossesse. Il ne se voyait franchement pas père ! Non mais qu’est-ce que donnerait un enfant fils d’acteur célèbre ? Il ne le verrait pas souvent, serait ennuyé par sa célébrité, et puis franchement même si maintenant il y avait Damien -et donc que cela risquait d’être plus simple- Leo n’y connaissait rien en gosse What a Face ! Là, ça devenait carrément flippant What a Face !! Se redressant alors rapidement dans son lit, assit, l’acteur reprit enfin la parole, bien plus éveillé cette fois.


- J’suis pas sûr d’avoir tout compris là… tu pourrais rentrer advantage dans les details ?!

_________________
Invité bienvenue sur mes terres  
Ma galerie : Antre de Popoc



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Liz M. Dubois
Admin Dori ; La codeuse de l'équipe (a)

Messages : 1831
Date d'inscription : 04/10/2008
▌AGE : 26
▌LOCALISATION : Centre de la France, loin de tout les gens du forum T-T
▌EMPLOI : En recherche de formation
▌HUMEUR : Changeante


Carte d'identités
Pseudo: Miss Dori
Autres comptes: //
Personnages sur le compte: Liz M. Dubois, Isaure Neggers & Brooklyn N. Cooper





MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Jeu 13 Jan - 18:29

    Leo était toujours sans réaction et personnellement, je ne savais plus quoi faire. J'aurais surement attendre avant de me lever et aller dans cette satanée salle de bain... Je savais que Leo avait cru que je voulais autre chose quand j'avais fait passé sa main entre mes seins mais bon, pas tout de suite. Ca allait d'ailleur être mis entre éguillemet le temps que je trouve le fin mot de cette histoire même si il était déjà trouvé. Mais Leo était totalement à coté de la plaque qu'il ne réagit aucunement quand mon enfant vint se coller contre sa main... Mais bordel Leo dit quelque chose sinon je pique ma crise dans 2 secondes. J'avais toujours voulu avoir des enfants mais être mise devant le fait accompli du jour au lendemain, même si il y avait eu ce test de grossesse, c'était quand même autre chose. Et je ne savais même pas si Leo en voulait. Parce qu'avec la vie qu'il avait, ce n'était pas vraiment évident d'avoir des enfants.

    Leo finit par se redresser pour s'asseoir dans le lit et me regarder comme si j'étais devenu folle... En même temps, je devais pas en être loin. Rentrer dans les détails je venais juste de le mettre devant le fait accompli et il voulait des détails? J'allais devoir faire preuve de courage là... Parce que parler sexe et surtout grossesse sans mariage, c'était pas ma tasse de thé avec une mère très religieuse... Je repris mon souffle, que je n'avais pas conscience d'avoir retenu et enlevais mes doigts de dans ma chevelure. Au moins, sa réaction avait eu l'effet voulu: me calmer. Après tout, il devait surement avoir un peu compris ce qu'il se passait et il n'avait pas pris ses jambes à son cou. Personnelement, je me redressais et poussais un petit soupir avant d'aller m'asseoir sur le lit. Comment allais je lui dire? Et surtout, comment allait il le prendre? Je récupérais le peignoir que j'avais abandonné et le passais sur mes épaules, histoire de ne pas être surprise en petite tenue si jamais Damien débarquait dans la chambre.

    « Comment je vais t'expliquer cela moi... C'est pas comme si j'étais habitué à avoir ce genre de conversation avec un homme. Bon alors écoute, je ne le répèterais pas. Hier, j'ai eu un retard de règle et je me suis inquiété. En même temps, y a de quoi, tu ne crois pas. Alors j'ai fait le test et il était possitif, sois disant de plus de trois semaines. Mais je n'y ais pas cru étant donné que... Bah que je ne voulais pas le croire. Mais voilà, je me suis réveillé avec sa ce matin... »

    En disant « sa », je pointais de mes deux mains mon ventre. Je mis mes deux mains sur ma tête et pesais le pour et le contre. Je n'osais même pas tourné les yeux vers Leo de peur d'y lire un jugement que je n'aurais pas aimé. Je sentais une boule se loger dans ma gorge et m'empêcher de respirer. C'était typiquement les symptomes d'une crise de sanglots sans larmes comme je savais les faire. Je finis par risquer un coup d'oeil vers Leo. Mais son regard ne m'apprit rien de trop mauvais ni de trop sympatique... Il avait un regard mort. Gyah, je l'avais tué à coup d'annonce de grossesse... En même temps, il n'était pas mort vu qu'il était assis sur le lit. Je me tournais donc vers lui et cachais mon ventre avec les pans du peignoir.

    « Je suis enceinte Leo et de toi. »

    J'allais l'achever mais j'avais besoin de le dire de vive voix pour ne plus me sentir engoissé.

_________________
   
Liz Dubois
I'm a nightmare dress as a daydream.


Isaure:
 


Brooklyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Daniel Crowner
Admin Popoc; Petite vieille en chef (a)

Messages : 3783
Date d'inscription : 27/09/2008
▌LOCALISATION : juste derriere toi MOUAHAHAH!
▌EMPLOI : Industrie pharma
▌HUMEUR : trop super mega gogole! xD






MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Ven 14 Jan - 0:29

Etrangement, bien que la situation soit toujours tendue et compliquée, Svet commença à se détendre un peu. Bon, ce n’était pas non plus la détente totale… mais c’était un bon début ! Surtout avec ce qui risquait de suivre. Oui, parce qu’au fond, Leo savait parfaitement autour de quoi la conversation tournait. Il l’avait saisi bien qu’il refusait encore d’y croire au fin fond de son esprit. Il fallait quand même avouer que bon… avoir un enfant, en théorie il n’était pas totalement contre, c’était juste que pour lui avoir un gosse et ne pas pouvoir s’en occuper, ne pas le voir grandir, et avant tout la peur de ne pas parvenir à s’en occuper restait une chose idiote ! Qu’est-ce que dirait l’enfant une fois plus âgé, lorsqu’il aurait ses premières chamailleries avec son père ? Que Monsieur n’avait jamais été là pour lui et que ce n’était pas ce jour là qu’il fallait s’en préoccuper ?! Non, ça ne l’intéressait pas… Néanmoins, avoir un enfant un jour, pourquoi pas, mais là c’était quand même un énorme imprévu ! Et qui disait imprévu disait forcément beaucoup de choses à faire pour rattraper le coup ! Ben quoi ? Un imprévu… comme son nom l’indique, ça reste imprévu !

Svet vint donc se rassoir sur le lit, lui tournant le dos. Elle fini même par remettre son peignoir, prenant soin de bien attacher les lanières afin de rester couverte. C’était mieux ainsi ! Non pas parce que Leo risquait de finir par éclater mentalement -il était bien trop concentré pour ça- mais plutôt par crainte de voir débarquer son filleul dans la pièce. On n’était jamais trop prudent… si jamais il finissait par se réveiller parce que tout deux parlaient trop fort, ou bien parce qu’il avait fait un cauchemar… ou bien pour tout autre raison également ! Et puis en plus de ça… Svet risquait d’attraper froid si elle restait dénudée comme ça. Enfin bref, sans même le regarder, la jeune femme reprit alors la parole. Elle ne tentait plus de s’arracher les cheveux, Leo pouvait donc se dire qu’elle se sentait légèrement mieux !

« Comment je vais t'expliquer cela moi... C'est pas comme si j'étais habitué à avoir ce genre de conversation avec un homme. Bon alors écoute, je ne le répèterais pas. Hier, j'ai eu un retard de règle et je me suis inquiété. En même temps, y a de quoi, tu ne crois pas. Alors j'ai fait le test et il était positif, sois disant de plus de trois semaines. Mais je n'y ais pas cru étant donné que... Bah que je ne voulais pas le croire. Mais voilà, je me suis réveillé avec sa ce matin... Je suis enceinte Leo et de toi. »

Voilà… on y venait ! Elle l’avait dit, clairement dit ! A présent, Leo ne pouvait plus faire marche arrière, il avait enfin -déjà ?! What a Face- la chose qu’il tentait de refreiner depuis le début dans son esprit. Comment se pouvait-il qu’une chose pareille le choque autant ? Après tout, il était bien avec Svet, il se sentait comme lorsqu’il était avec la mère de Damien, avant que leur amour ne se meurt. De l’amour, voilà ce qu’il ressentait… sauf que c’était bien la première fois qu’il se l’avouait déjà à lui-même alors à la demoiselle n’en parlons même pas ! Mais le problème n’était pas là aujourd’hui… le problème était que Leo ne savait pas quoi faire ni quoi dire ! Svet était enceinte… de LUI ! Bon d’un autre coté, dans cette phrase il y avait au moins un point positif… c’était lui le père, par conséquent, elle n’était pas allée voir ailleurs, bien que l’acteur n’en ai jamais douté. Jetant alors un coup d’œil à la couette qui recouvrait toujours une partie de son corps, Leo ouvrit la bouche à plusieurs reprises pour lui répondre, sans succès. Cela ne dura qu’une petite seconde cependant, et il fini par trouver quelques mots qu’il lâcha plutôt neutralement. Il n’était pas énervé, pas émerveillé non plus… juste abasourdis !


- Mais euh… je… je croyais que tu prenais la pilule !

Elle ne pouvait pas l’avoir dupé de cette façon, pas elle ! Si ??!! Nombreuses étaient les femmes qui faisaient en sorte de tomber enceinte pour être sure de garder l’homme qu’elles aimaient… mais Svet n’était pas comme ça tout de même. Et pourquoi aurait-elle fait une chose pareille d’ailleurs ? Craignait-elle qu’il ne la quitte ? Probablement… sauf si, comme l’espérait Leo, c’était véritablement un accident !
Redressant alors son regard qu’il posa sur le dos qu’elle lui offrait, l’acteur soupira silencieusement et continua sur sa lancée.


- Dis moi… tu… tu es certaine de cette grossesse ? Et si c’est le cas… si t’es bien enceinte, quelles sont tes intensions ?!

_________________
Invité bienvenue sur mes terres  
Ma galerie : Antre de Popoc



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Liz M. Dubois
Admin Dori ; La codeuse de l'équipe (a)

Messages : 1831
Date d'inscription : 04/10/2008
▌AGE : 26
▌LOCALISATION : Centre de la France, loin de tout les gens du forum T-T
▌EMPLOI : En recherche de formation
▌HUMEUR : Changeante


Carte d'identités
Pseudo: Miss Dori
Autres comptes: //
Personnages sur le compte: Liz M. Dubois, Isaure Neggers & Brooklyn N. Cooper





MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Ven 14 Jan - 23:51

    Je ne craignais plus tellement la réaction de Leo. Après tout, sil il avait voulu prendre ses jambes à son cou, il l'aurait fait depuis bien longtemps. Mais je ne voulais pas non plus qu'il me prenne pour ce que je ne suis pas, comme une femme qui fait un gosse dans le dos d'un homme pour être sur de le garder pour elle. Mais j'étais à moitié persuadé que Leo avait confiance en moi pour savoir que je ne saurais jamais capable d'une telle horreur. Après tout, cela faisait 5 mois que l'on était quasiment collé l'un à l'autre alors il devait me connaitre aussi bien que je le connaissais maintenant. Il finit par me dire que normalement, je prenais la pillule. mais c'était sa le truc le plus terrible de la chose: bien sur que je prenais la pilule. Alors je ne comprenais pas pourquoi j'étains enceinte.

    Il finit par me demander si j'étais sur de cette grossesse. Y avait peu de chance que cela ne soit pas cela mais il avait raison, il restait une petite chance pour que cela ne soit pas ce que je croyais. Mais si c'était pas une grossesse, c'était quoi? Une grossesse nerveuse? Je serais donc de nouveau folle à enfermer... Non, comme aurait dit ma mère, on enferme pas les malades mentaux, on les attache, ce qui était pour moi la pire chose possible. Et sa dernière question me fit grandement hésité. Je ne savais pas ce que j'allais faire de cette grossesse qui n'était aucunement souhaité. Mais je savais une chose: si jamais je me l'étais à aimé l'enfant que je portais, je ne pourrais aucunement le laisser à l'adoption après l'accouchement. Car au vue de mon état, ce n'était même pas la peine de penser à l'avortement et je m'étais toujours refusé à faire ce geste, bien que moralement pour.

    Je baissais un temps la tête, ne sachant ni trop quoi faire ni trop quoi dire. J'aurais aimé avoir l'avis de Leo sur ce que lui semblait plus judicieux de faire mais en rebelle de la vie, je n'aimais pas avoir l'avis des gens avant de faire quelque chose. Mais en même temps, c'était cela aimer quelqu'un. C'était lui donner un poids de décision dans votre vie. J'avais accepté mes sentiments pour Leo, j'allais donc devoir m'habituer à ce que son choix pèse grandement dans les grands choix de ma vie. J'allais avoir du mal, étant très attaché à mon indépendance de corps et d'esprit, mais j'allais faire un gros travail sur moi. Et encore un... Se ne serait que le deuxième après ma dépression. Bien décidé à tirer certaines choses au clair avec lui avant qu'il ne se monte le bourrichon comme ce qu'il s'était passé aux Etats-Unis, je me mis d'abord à parler du fait de pilule.

    "Déjà, oui, je suis sous pilule. Je ne l'ais jamais oublié alors je ne sais pas comment c'est possible. Mais comme l'a dit mon médecin, y a toujours 2% de chance que sa foire. Et tu connais mon bol légendaire..."

    Sa pour manquer de bol, je manquais de bol. Je n'avais jamais eu de bol alors je vois pas pourquoi ce jour aurait fait exception. Je finis par prendre assez de courage sur moi pour me retourner totalement pour faire face à Leo. Qu'allais je donc faire si j'étais réellement enceinte... Je n'avais pas de réponse à cette question et cela m'angoissait au plus au point. Mais je voulais avoir l'avis de Leo avant de me prononcer... Même si tête brulée comme je l'étais, j'allais pas attendre d'avoir son avis pour me prononcer sur ma décision. Je pris donc mon courage à deux mains et me glissais contre Leo, ma tête contre son cou. Si il voulait me repousser, qu'il le fasse, j'accepterais toutes ses réactions... Non sans me sentir blessé mais j'accepterais.

    "Et bien... Oh et puis zut, bah si je suis vraiment enceinte, je prendrais mes responsabilités. J'ais toujours cherché à les fuir depuis que je suis jeune alors sa me remettra la tête sur les épaules. Et puis... On aurait dut être un peu plus vigilant... Avec le bol que j'ais, sa aurait du nous passer par la tête."

    Nala, la tête brûlée le retour. Qu'est ce que je vous avais dit? J'avais décidé sans l'avis de Leo de garder l'enfant. Je finis par rougir et levais les yeux vers lui.

    "Sauf si cela te gêne. Je ferais comme tu veux après tout."

_________________
   
Liz Dubois
I'm a nightmare dress as a daydream.


Isaure:
 


Brooklyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Daniel Crowner
Admin Popoc; Petite vieille en chef (a)

Messages : 3783
Date d'inscription : 27/09/2008
▌LOCALISATION : juste derriere toi MOUAHAHAH!
▌EMPLOI : Industrie pharma
▌HUMEUR : trop super mega gogole! xD






MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Sam 15 Jan - 18:55

Il en était certain, Svet ne pouvait pas lui avoir fait un enfant dans le dos ! Non, pas elle. C’est vrai qu’ils se connaissaient que depuis quelques mois, mais Leo savait qu’elle n’était pas comme ça. Ce n’était pas son genre d’être aussi manipulatrice. Non, elle était bel et bien la femme la plus gentille et affectueuse qu’il avait rencontré, ou du moins l’une d’entre elles. Combien avaient profité de sa célébrité ? Combien avaient profité de sa richesse et de ses avantages ? Combien lui avaient mentit ? Beaucoup trop à vrai dire et c’était la raison de sa méfiance aujourd’hui. Plus jeune, il s’en fichait royalement… et même s’il ne pouvait pas se considérer comme « vieux » puisque ce n’était absolument pas le cas, Leo Avait murit ces dernières années. Il était prudent désormais et ne se laissait plus abuser par n’importe qui. Evidemment, compte tenu des sentiments qu’il éprouvait pour Svet aujourd’hui, si elle souhaitait lui faire un sale coup, il tomberait dedans les deux pieds joints… d’ailleurs c’était peut être déjà fait ! Mais il ne voulait en aucun cas croire ce genre de choses !

En réfléchissant bien à la situation, il se dit ensuite que depuis le temps qu’ils couchaient ensemble sans se protéger, ils l’avaient bien cherché ! Enfin… d’un autre coté la jeune femme était censée prendre la pilule, alors compte tenu de ce point là, ça n’aurait pas du arriver mis à part si elle avait eu des ratés ou si elle avait arrêté de la prendre sans le lui dire. Néanmoins, penser une telle chose revenait à dire qu’elle lui avait fais un gosse dans le dos et ça, Leo ne pouvait pas se l’admettre ! C’était tout bonnement impensable… impossible ! Elle ne pouvait pas lui avoir fait une chose pareille.

"Déjà, oui, je suis sous pilule. Je ne l'ais jamais oublié alors je ne sais pas comment c'est possible. Mais comme l'a dit mon médecin, y a toujours 2% de chance que sa foire. Et tu connais mon bol légendaire..."
Là-dessus, elle n’avait pas tout à fait tord. Depuis qu’il avait fait sa connaissance, il avait constaté son manque de chance incroyable. Elle aurait pu jouer dans le film La Chèvre avec Pierre Richard ! Mais quand même… deux pourcents de chance que ça rate ! Ben là pour le coup ça n’avait pas raté, elle était bien dans ces fichus deux pourcents de cas spéciaux ! Ben ouais… fallait s’y attendre ! Mais bon… était-il vraiment nécessaire qu’ils utilisent des préservatifs alors qu’en temps normal sa pilule de mouise aurait du fonctionner et que Leo se savait parfaitement sain ?
Enfin elle se retournait face à lui. Elle osait de nouveau le regarder depuis qu’elle lui avait annoncé cette ho… euh… ce bonheur ! Leo quant à lui, la fixait depuis un moment et il remarqua une grande hésitation sur son visage. Bon après tout, c’était plutôt normal, elle ne semblait pas trop savoir comment lui annoncer ça et il n’avait pas non plus crié de joie une fois qu’elle fut lancée alors… compréhensible ! Puis elle fini par venir s’appuyer contre lui qui en fut un peu surpris mais content. Tandis qu’elle reprenait alors la parole, il se rallongea plus ou moins dans le lit, forçant la jeune femme à repasser sous la couette, bien au chaud.

"Et bien... Oh et puis zut, bah si je suis vraiment enceinte, je prendrais mes responsabilités. J'ais toujours cherché à les fuir depuis que je suis jeune alors sa me remettra la tête sur les épaules. Et puis... On aurait dut être un peu plus vigilant... Avec le bol que j'ais, sa aurait du nous passer par la tête. Sauf si cela te gêne. Je ferais comme tu veux après tout."

Rouge tomate, voilà ce qu’elle était devenue… encore une fois ! Tout ça n’était pas vraiment cohérent, mais d’après ce qu’il avait compris, qu’il donne son avis ou non, la décision de Svet était déjà prise, elle voulait garder cet enfant. Leo savait très bien que s’il refusait, elle serait malheureuse et cela les séparerait probablement… et puis après tout, comme elle l’avait si bien dit, ils auraient du être plus vigilants. C’est pourquoi Leo l’embrassa rapidement près de la tempe avant de lui répondre calmement, les yeux dans le vague.


- Ecoutes… c’est un peu euh… inattendu et précipité comme situation mais… c’est fait c’est fait ! Peu importe ce que tu décides Svetty, je serais heureux du moment que tu le seras aussi ! Par contre que tu le sois ou non je t’emmene faire un examen dès qu’on sera prêt tout à l’heure et il est hors de question que tu te défiles !

_________________
Invité bienvenue sur mes terres  
Ma galerie : Antre de Popoc



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Liz M. Dubois
Admin Dori ; La codeuse de l'équipe (a)

Messages : 1831
Date d'inscription : 04/10/2008
▌AGE : 26
▌LOCALISATION : Centre de la France, loin de tout les gens du forum T-T
▌EMPLOI : En recherche de formation
▌HUMEUR : Changeante


Carte d'identités
Pseudo: Miss Dori
Autres comptes: //
Personnages sur le compte: Liz M. Dubois, Isaure Neggers & Brooklyn N. Cooper





MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Dim 16 Jan - 18:27

    Une fois contre Leo, ce dernier se recoucha sur le lit, m’obligeant à repasser sous les draps avec le peignoir… Ce n’était pas d’un très pratique à vrai dire. Parce que le peignoir se m’était dans n’importe quel sens, m’empêchant d’être à mon aise dans les bras de Leo. Je me redressais juste un peu pour enlever le peignoir et l’envoyer voir ailleurs si j’y étais. Et puis, plus besoin de s’inquiéter pour Damien vu que l’on était maintenant sous la couette. Mais j’étais bien sous la couette, ainsi au chaud dans les bras de Leo. Finalement, il m’embrassa au niveau de la tempe et reprit la parole. Pour vous résumez ce qu’il disait, il acceptait mon avis, point barre. Un bon point pour moi en quelque sorte vu que j’étais décidé à assumer ma connerie et garder l’enfant. J’eus un petit sourire quand il dit qu’il m’obligerait à aller voir un toubib plus tard dans la journée, une fois qu’on serait lavé et habillé. Habillé… Mais si j’avais un ventre comme celui que j’avais, j’allais rentrer uniquement dans mon jogging… Je n’aimais pas les joggings, cela me donnait des boutons et ça me démangeais. Mais j’allais devoir faire avec parce qu’avec ce que Leo m’avait dit, il m’y aurait trainé uniquement revêtu de mes sous vêtements. Pas sur qu’on serait passé inaperçu mais il l’aurait fait.

    En tout cas, j’étais contente qu’il ne m’en veuille pas pour une faute dont je n’étais pas totalement responsable. Comme il disait lui-même, c’était fait alors autant redresser la tête et affronter la situation comme elle était. J’étais en tout cas contente que Leo ne soit pas catégoriquement contre le fait que je veuille garder l’enfant. Cela ne valait pas un je t’aime mais c’était toujours cela à prendre. Mais j’étais quand même surprise. Lui qui ne semblait pas si ravie que cela d’apprendre que j’étais enceinte, il c’était vite mis de mon avis à vouloir faire comme je l’entendais, c'est-à-dire garder l’enfant. J’étais en tout cas sur d’une chose, Leo ferait un père géniale. J’en avais la preuve chaque jour à voir comment il était avec Damien. C’était un plaisir de les voir ensemble. Je savais par Damien que Leo était comme un second père pour lui et, au fond de son cœur, j’étais sur que Leo le savait.

    Je finis par me rendormir sans que j’en ais la sensation. Ce n’est que lorsque j’entendis Damien ouvrir la porte et sauter sur le lit que je compris qu’il était 9 heures passés et qu’il était plus que temps de se lever. Damien ressortit de la chambre et je pus enfin sortir du lit en récupérant le peignoir que j’avais jeté dans la chambre. J’avais prévenu Leo que je faisais un saut par mon appart pour avoir des vêtements à ma taille, qui serait susceptible de laisser passer mon petit bidon. Une fois dans mon appartement, je pris le temps aussi d’appeler ma mère pour la prévenir qu’elle était susceptible de devenir grand-mère. Sa réaction fut assez violente étant donné que comme elle le dit elle-même « je n’étais pas marié et que je n’avais donc aucune raison d’être enceinte». Mais voilà, j’étais enceinte et j’avais donc eu un rapport sexuel. Enfin bref tout cela pour dire qu’elle finit par me raccrocher au nez et que je ne pus m’empêcher de sourire. J’eus vite fait de prendre mon jogging gris à écriture noir et de retourner dans l’appartement de Leo. Ce dernier était occupé à déjeuner avec Damien. Je pus donc profiter de la salle de bain et enfilais mon jogging. Je n’aimais pas le gris mais c’était la seule chose qui m’allait aujourd’hui. Je rejoignis Leo et Damien et pris mon petit déjeuner avec eux.

    On confia Damien à Nj et Dan sans lui dire où on allait ni pourquoi on y allait parce que sinon, on aurait eu droit au remarque salace de la part de ce garçon bien trop mature pour son âge. On prit la Mercedes de Leo et on n’eut plus qu’à prendre la direction de l’hôpital à Etretat. Pas le temps d’attendre un rendez vous avec la gynéco alors les urgences de l’hôpital feraient l’affaire. Je me retrouvais bien vite assise sur une chaise en plastique inconfortable à attendre qu’un toubib daigne bien s’occuper de mon cas. Leo avait tout fait pour passer inaperçue et pour le moment, cela se passait plutôt bien, on n’avait pas encore été repéré. Après plus d’une demi-heure d’attente, un infirmier vint nous dire que c’était notre tour. Il nous conduisit jusqu’à une pièce avec un appareil prévu pour les échographies. Je m’installais sur le lit et attendais patiemment le médecin. L’infirmier me fit une petite prise de sang et nous annonça que le médecin n’allait pas tarder.

    « Pas trop tôt. Un peu plus et je faisais demi tour que tu le veuilles ou non. »

_________________
   
Liz Dubois
I'm a nightmare dress as a daydream.


Isaure:
 


Brooklyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Daniel Crowner
Admin Popoc; Petite vieille en chef (a)

Messages : 3783
Date d'inscription : 27/09/2008
▌LOCALISATION : juste derriere toi MOUAHAHAH!
▌EMPLOI : Industrie pharma
▌HUMEUR : trop super mega gogole! xD






MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Jeu 20 Jan - 21:29

Leo était tout de même partagé. Bien sur, il se savait aussi coupable que Svet et pour cela il ne pouvait se montrer grognon envers cette grossesse non désirée. Néanmoins, cela l’apeurait. Il craignait en effet de ne pas être à la hauteur une fois l’enfant né, de ne pas être un bon père. Après tout, il n’avait jamais élevé d’enfant et récupérer Damien à la mort de ses parents avait déjà été très difficile pour lui. Bien sur, il avait fait face, il avait accepté. Cet enfant était désormais seul et avait besoin de lui… heureusement il était déjà grand et s’occuper de lui se montra donc plus simple. Mais cela ne faisait pas de lui quelqu’un de merveilleux ! Il n’avait pas la fibre paternelle d’après lui… Sans compter qu’il ne pouvait être là constamment.

Ces derniers temps il avait, par chance, été rarement absent. En effet, étant entre deux tournages, il n’avait eu que très peu de déplacements à faire et avait donc passé le plus clair de son temps en France, à l’académie. Cependant, cela changerait bientôt. Oui, le tournage de l’opus suivant allait bientôt commencer et il allait devoir passer des mois aux Etats-Unis. Damien et Svet auraient alors le choix de rester ou de l’accompagner en Amérique en sachant que de toute manière il serait très peu à la maison. Lors des tournages, il partait bien souvent autour des cinq heures du matin et ne rentrait qu’après vingt heures la plupart du temps. D’autres fois encore, lors des tournages de nuit, il était contraint de partir le soir et ne rentrait qu’au petit matin… et après une nuit pareille, il passait la journée à comater !

Bref, avec cette situation, il ne parvint pas à se rendormir, se contentant d’y réfléchir en regardant Svet dormir. La pièce était calme, rythmée par leurs respirations. La peau douce de la demoiselle reposait contre la sienne… cela aurait été un vrai bonheur s’il n’avait pas été si perturbé mentalement. Il n’était pas en colère, pas du tout même. Pourquoi le serait-il ? Ce n’était qu’un évènement naturel… en partie de sa faute par son inconscience et sa précipitation inattentive ! Et puis même si c’était imprévu, s’énerver n’y changerait rien. Il n’était pas ce genre d’imbécile irresponsable qui ferait tout pour se débarrasser du problème, quitte à laisser la mère seule au monde. Non, ce n’était pas son genre. Il avait beau être du genre à ne pas avoir d’enfant, il n’était pas un con ! Du moins, il ne le pensait pas.

La porte s’ouvrit quelques heures plus tard, alors que Leo s’amusait à frôler la cuisse de Svet à l’aide du dos de sa main. Une petite tête se pointa alors son nez et l’acteur fit un sourire à Damien mais n’eut pas le temps de lui dire de laisser la jeune femme dormir que celui-ci sautait sur le lit ! Ralala ces gosses… Enfin bon, à présent c’était trop tard et Svet fut réveillée en moins de temps qu’il fallait pour le dire. Soupirant, il lui demanda alors de sortir et de commencer à mettre la table le temps que lui et Svet se lèvent et s’habillent un minimum. Ce fut fait en un rien de temps pour Leo. En revanche, Svet fonça chercher d’autres vêtements dans son studio ! Lorsqu’elle revint, Leo trainait à la cuisine en boxer, une tartine à la main et une tasse de café dans l’autre. Il lui fit un sourire en la voyant pour la première fois habillée en jogging, puis termina son petit déjeuner avant d’aller prendre une douche.

Plus tard dans la journée, Leo confia Damien aux Crowner et emmena Svet à l’hopital afin de voir un médecin. Il était anormal que la jeune femme ait autant de ventre au début de sa grossesse, et surtout si subitement. Non pas qu’elle ait vraiment beaucoup de ventre, mais elle avait changé du jour au lendemain, c’était un peu étrange ! Sans compter qu’il souhaitait avoir la certitude qu’elle était bien enceinte –euh de quoi là ?! Non, plutôt pour savoir si elle était enceinte ou non… pourquoi voudrait-il une certitude de sa grossesse puisqu’il ne voulait pas d’enfant à la base ?!- et bref… ben qu’elle puisse faire un contrôle quoi ! L’attente fut très longue… mais enfin un médecin pointa le bout de son nez et appela Svet dans la salle d’attente. Celle-ci fit d’ailleurs un commentaire qui fit rire l’acteur et ce dernier lui répondit dans un murmure sans perdre son sourire, qu’elle n’aurait certainement pas pu se débarrasser de lui et de sa séance chez le docteur comme ça !

Serrant la main de la jeune femme qui serait dès à présent le médecin attitré de sa compagne, Leo se demanda où il avait déjà vu ce visage familier. Il ne fit cependant aucun commentaire pour l’instant, se contentant de rester concentré sur son problème actuel : grossesse ou pas grossesse ! Ils entrèrent donc dans le cabinet et s’installèrent sur les sièges situés derrière le bureau. Les choses sérieuses allaient pouvoir commencer !

_________________
Invité bienvenue sur mes terres  
Ma galerie : Antre de Popoc



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité







MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Sam 22 Jan - 15:20

    Une journée bien banale. Le réveil de Minne sonna en un tintement strident. Epuisée, la jeune femme se releva tant bien que mal et d’un geste machinal, arrêta la sonnerie désagréable. Buster, son chien, se leva en même temps qu’elle tandis qu’elle passait ses chaussons et son peignoir en soie. Elle appuya sur l’interrupteur qui ouvrit les volets de sa chambre. Il faisait encore nuit dehors. Mais le temps serait probablement beau. En tout cas, on apercevait encore les étoiles, malgré le vent. Il faisait probablement très froid dehors. La jeune femme eut un soupir et alluma la télé tandis qu’elle faisait chauffer son café. Buster se coucha au pied du canapé.
    Minnie était une irlandaise et par conséquent, ses habitudes alimentaires du matin étaient celle des anglophones. Elle fit ses œufs au plat et se servi un bol de céréales. Tranquillement, elle s’installa dans son fauteuil et mangea son petit-déjeuner tout en regardant les news du matin sur une chaîne anglaise : Minnie s’était offert le luxe d’un abonnement à toutes les chaînes du câble, si bien qu’elle recevait les chaînes étrangères. Bref, passons les détails de ces news du matin que tous les irlandais avaient l’habitude de regarder. Lorsqu’elle eut fini son repas du matin qui était le plus important de toute la journée, la jeune femme mit sa vaisselle sale dans le lave-vaisselle et éteignit la télé. Tranquillement, elle se dirigea vers la salle de bain pour prendre sa douche. Savourant l’eau chaude qui contrastait avec le froid extérieur, la jeune femme profita de cet instant plus longtemps que nécessaire. Elle s’avança devant la glace et se sécha. Elle s’habilla, choisissant une tenue plutôt simple pour aujourd’hui. Après quelques minutes de contemplation de sa penderie, elle choisit un jean de couleur noir et un haut beige. Puis, elle se maquilla de manière discrète, pour cacher les défauts principaux : c’est-à-dire surtout ses cernes qui commençaient à marquer son joli visage. C’était le résultat de ces nuits passées à l’hôpital à prendre les urgences. Sa dernière garde remontant à deux jours à peine. Bref, Minnie était assez fatiguée même si elle se sentait revigorée par le café. Pour terminer cette préparation minutieuse, la jeune irlandaise choisit une veste beige et mit son manteau par-dessus. Elle enfila ses ballerines noires toutes simples et enroula une grosse écharpe autour de son cou. D’abord, elle devait sortir Buster. Le chien se leva et attendit sagement que sa maîtresse lui passe son collier et sa laisse. Puis, elle mit ses gants et sortit de son appartement. Oh ! Elle ne voulait pas lui faire un grand tour : elle n’en avait pas le temps. Mais Minnie serait absente toute la journée et son chien avait le droit de faire ses besoins avant qu’elle ne le laisse. Ce soir, en rentrant, elle le promènerait plus longuement. La jeune femme sortit donc dans la cour et le lâcha. Bravant le vent qui soufflait plutôt fort et bien que la nuit soit toujours présente, malgré le jour qui se levait peu à peu, Minnie se dirigea vers l’écurie pour saluer ses chevaux. Elle alla d’abord voir Ange Noir, à qui elle donna un bout de pain qu’elle laissa près de la porte : elle ne pouvait toujours pas l’approcher. Puis, elle garda Piremli pour la fin. Buster la suivait tranquillement, jouant parfois avec ce qui traînait. Elle caressa la pouliche et lui donna une pomme, lui promettant de s’occuper plus longuement d’elle le soir.
    La jeune femme remonta à son appartement et laissa son chien aller se coucher. Elle posa la laisse et prit son sac à main. Verrouillant la porte, la jeune femme marcha d’un pas décidé jusqu’à sa voiture. La Porsche offerte par son frère luisait dans l’ambiance nocturne. La jeune femme s’empressa de se réfugier dans l’habitacle, protégé du vent. Elle démarra la voiture qui émit un grondement sonore et quelques minutes plus tard, elle roulait dans l’allée. Malgré la puissance du moteur, Minnie ne faisait jamais d’excès de vitesse. Elle avait vu arriver aux urgences trop d’accidentés de la route qui souvent mourraient, ou pire, restaient estropiés jusqu’à la fin de leur vie.
    Le trajet jusqu’à l’hôpital n’était pas spécialement long. D’ailleurs, alors qu’elle se garait sur le parking, à sa place attitrée, l’horloge de sa voiture indiquait tout juste 8h00. Elle allait pouvoir attaquer sa journée. Rapidement, elle sortit du véhicule et rentra dans le hall de l’hôpital. Elle se dirigea vers son bureau dans lequel elle allait se changer. Elle croisa d’autres médecins qu’elle salua, prenant parfois le temps de s’arrêter discuter, échangeant des nouvelles. Mais Minnie devait finir de se préparer. Rapidement, elle arriva devant son bureau et inséra la clé dans la serrure. Elle entra dans son bureau et commença à se changer. Quelques minutes plus tard elle avait passé sa blouse blanche et se dirigeait vers le hall des urgences.

    La première qu’elle prit était une foulure. Une jeune mère de famille s’était pris les pieds dans les affaires de son fils et était tombée, poignet droit vers le sol. Heureusement pour elle, ça n’était pas grave. D’ailleurs, c’était bien mieux comme ça. Minnie préférait soigner des petits bobos de rien du tout et ne pas à avoir effectué un traitement de choc pour un patient.
    Finalement, un peu plus tard dans l’après-midi, un des infirmiers s’approcha d’elle et la héla tandis qu’elle allait remplir de la paperasse à son bureau.

    « Minnie ! Attends, on a un nouveau patient qui vient d’arriver.
    - Ce ne devait pas être Philippe qui s’en occupait ?
    - Si. Mais il vient de prendre un accidenté de la route : une collision entre une voiture et un camion. Il part pour le bloc.
    - D’accord, je vais m’en occuper.
    - Il vaut mieux en effet, ces deux personnes semblent assez stressées et tu seras sans doute la mieux placée pour les rassurer. »


    En effet, Minnie était connue pour sa gentillesse et sa douceur. La plupart des patients se sentaient en confiance avec elle. La jeune irlandaise suivit l’infirmier jusqu’à une salle de consultation. Elle inspira et poussa la poignée. D’un pas assuré elle entra dans la pièce. Deux personnes se tenaient assises devant le bureau. La femme avait le visage tiré et semblait fatiguée. Ce devait être elle qui avait un problème. Minnie s’approcha tranquillement et lui serra la main avec un sourire doux. Ce fut dans un français parfait –bien que son léger accent soit décelable qu’elle salua d’abord la jeune femme.

    « Bonjour. Je suis Minnie Smith. C’est moi qui vais m’occuper de vous pour l’instant. »

    Elle ajouta à cette rapide présentation un sourire encore plus rassurant.
    Puis, la jeune femme se tourna vers l’homme qui accompagnait sa future patiente. Elle eut un moment d’hésitation lorsque ses yeux balayèrent le visage de l’homme. Non, impossible d’y croire tant cela semblait improbable. Mais pourtant, ça l’était. Notre chère irlandaise se retrouvait face à Léo Carter, l’être le plus improbable qu’elle puisse rencontrer. Etonnée, la jeune femme resta quelques secondes silencieuse. Puis, elle afficha un nouveau sourire, retrouvant sa contenance. Elle lui serra la main, assurée. L’avait-il reconnu ? Peut-être. Mais son nom n’était pas courant, il avait donc dû forcément se rendre compte de l’identité de la jeune femme. Cependant, Minnie se devait de paraître décontractée. Tranquillement, elle alla s’asseoir au bureau et mit en marche l’ordinateur qui était en mode veille. Elle observa les deux jeunes gens qui venaient la voir pour visiblement quelque problème. Ils semblaient même presque inquiets.

    « Alors, que ce passe-t-il ? S’’enquit-elle d’une voix douce. »
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Liz M. Dubois
Admin Dori ; La codeuse de l'équipe (a)

Messages : 1831
Date d'inscription : 04/10/2008
▌AGE : 26
▌LOCALISATION : Centre de la France, loin de tout les gens du forum T-T
▌EMPLOI : En recherche de formation
▌HUMEUR : Changeante


Carte d'identités
Pseudo: Miss Dori
Autres comptes: //
Personnages sur le compte: Liz M. Dubois, Isaure Neggers & Brooklyn N. Cooper





MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Dim 23 Jan - 15:47

    J'étais assise devant le bureau, presque tremblante de peur. Je ne savais vraiment pas quoi penser. Je sentais mon enfant bouger en moi mais en même temps, j'avais du mal à croire à cette soudaine grossesse. Parce que c'était quand même assez bizarre de voir que du jour au lendemain, j'avais soudain un ventre de femme enceinte, ce qui n'était pas le cas le veille. Moi qui était d'ordinaire sportive et toujours partante pour faire une virée, je me sentais lasse et je n'avais qu'une envie: retrouvé le lit et les bras de Leo. On finit donc par nous faire rentrer dans le bureau d'un médecin urgentiste. C'était une jeune femme que je n'avais encore jamais vu dans le coin. Il fallait aussi dire que j'étais pas une grande adepte des services hospitaliers, trop habitué à y être traîné de force pour une simple chute quand j'étais enfant. Autant vous dire que j'en avais soupé des hostos étant petite.

    Alors maintenant, c'était un peu à reculon que j'allais dans le bureau du médecin et m'installait sur une chaise devant son bureau. Je n'avais pas lâché la main de Leo et j'avais même resserré mon étreinte dessus. Mais avec ma force de mouche, il ne devait presque rien sentir. Je vis alors le regard de la jeune femme s'éclaircir d'un éclat de stupeur. Ah, elle venait surement de remarqué que la personne qui m'accompagnait n'était autre que Leo carter en chair et en os. Elle avait quand même mis un certains temps à tilter. Mais plutôt que de faire sa fan hystérique comme je le craignait d'abord, elle préféra lui serrer sagement la main et s'installa derrière son bureau. Elle finit par nous demande ce qui se passait. Sur qu'elle allait me dire que c'était une grossesse nerveuse et que j'étais bonne à enfermer... C'était pas la première fois qu'on allait me le sortir sa. J'avais d'ailleurs fait un court passage en institut psychiatrique mais chut hein, Leo le savait pas. J'avais préféré lui passer sous silence mes antécédents psychiatriques... Parce que bon, voilà quoi. Je pris donc la parole après avoir pris une grande inspiration. Pas à l'aise avec les médecins, je dois dire, j'avais besoin de tout mon courage pour ne pas prendre mes jambes à mon coup. Pour moi les blouses blanches étaient synonymes d'emmerdes et pas que des petites. Genre j'en avais vu pour le décès de mon père, pour ma triple fracture du bassin ou pour mon poignet brisé... Donc ils ne m'avaient pas laissés une super bonne impression.

    "Alors voilà. J'aurais du avoir mes règles il y a de cela 5 jours mais ayant donc eu un retard, ce qui n'est jamais le cas au contraire, j'ai décidé de faire un test de grossesse. Le test c'est révélé être positif mais j'y pas cru tant que cela. Après tout, j'ai pas cru tant que cela vu que je n'ais jamais oublié ma pilule. Et ce matin, je me suis réveillé avec plus de ventre que prévu alors que j'avais pas mangé tant que cela et que je suis plutôt du genre mince, pour pas dire maigre. Et puis maintenant que j'y pense, il y a 2mois, je me réveillais souvent avec des nausées. J'ai pensé que j'avais chopé une saloperie de virus et je n'y ais pas apporter une trop grande importance."

_________________
   
Liz Dubois
I'm a nightmare dress as a daydream.


Isaure:
 


Brooklyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Daniel Crowner
Admin Popoc; Petite vieille en chef (a)

Messages : 3783
Date d'inscription : 27/09/2008
▌LOCALISATION : juste derriere toi MOUAHAHAH!
▌EMPLOI : Industrie pharma
▌HUMEUR : trop super mega gogole! xD






MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Jeu 3 Fév - 17:10

Lorsque la femme médecin vint les saluer pour ensuite les emmener dans son cabinet, Leo fut persuadé de l’avoir déjà vu quelque part mais aucun moyen de se rappeler ou ni dans quelles conditions. Cependant, à la vue de la façon dont elle le regarda, elle l’avait bien reconnu ! Bon d’un autre coté, ce n’était pas bien compliqué de le reconnaitre, il était l’une des stars mondiales du moment ! Comment ne pas savoir qui il était ?! Juste après, la jeune femme se présenta : Minnie Smith. Ah oui, cette fois c’était sûr, il la connaissait ! Il connaissait ce nom encore plus que ce visage, mais qui était-elle réellement ? Avec le stress du moment et la fatigue, il devait avouer qu’il avait un peu de mal à situer les gens. Néanmoins, il ne pouvait pas dire qu’il ne l’avait jamais vu, bien au contraire ! D’ailleurs en y repensant bien, Leo était à présent quasiment sûr de l’endroit où il avait pu rencontrer la demoiselle. Oui, maintenant que ça commençait à revenir, il se souvenait l’avoir vu à plusieurs soirées de charité rassemblant tout un tas de célébrités, de grandes firmes internationales et bien d’autres encore.

Après lui avoir serré la main, l’acteur et Svet suivirent Minnie jusqu’à son cabinet et tendis que celle-ci fermait la porte, Leo se tourna vers elle. Souriant, il s’apprêta à prendre la parole. Cependant, il se ravisa et garda ce qu’il avait à dire pour plus tard. Il s’installa donc sur une chaise aux cotés de Svet et attendit patiemment que le docteur entame la conversation. Elle le fit d’ailleurs rapidement en demandant à sa patiente ce qui lui arrivait. Celle-ci expliqua alors son problème, ajoutant au passage quelques informations à laquelle Leo n’avait pas eu accès jusqu’ici. Ainsi donc elle avait eu des nausées quelques mois plus tôt ? Elle lui avait caché ça… mais si elle lui avait caché ce genre d’informations, peut être lui avait-elle caché autre chose encore ! Finalement, il resta tout de même silencieux, préférant ne pas se concentrer sur ce genre de pensées. Inutile de recommencer comme ça, cela ne les mènerait nulle part. Surtout qu’il avait tout fait pour croire au fait que c’était vraiment une nouvelle pour elle aussi, alors il ne laisserait pas une vague idée tout gâcher !

Bref, mieux valait se taire et attendre la suite. Malheureusement, lui qui voulait assister à cet entretien avec le médecin fut coupé par un vibrement dans sa poche intérieur de veste et il se dépêcha d’en extirper la source. Il s’agissait bien sur de son téléphone qui ne cessait de se plaindre presque silencieusement. S’excusant alors, Leo se leva et sortit de la pièce pour aller répondre après qu’il ait vérifié le nom de la personne qui l’appelait. C’était la production et il ne pouvait se permettre de louper cet appel ! Une fois dans le couloir, il décrocha donc, répondant dans sa langue natale -et principale- l’anglais. Au passage, il tenta également de se mettre dans un coin où personne ne le verrait, ou du moins ne pourrait le reconnaitre. Oui, ce n’était pas le tout, mais si en plus les gens lui sautaient dessus pour avoir un autographe ou une photo… ce serait un vrai désastre ! Non vraiment, là il ne pouvait pas se le permettre. Cependant, il n’osait pas non plus sortir afin de se réfugier dans sa voiture… non, il fallait tout de même qu’il reste dans le coin si jamais Svet avait besoin de lui pour une raison ou une autre ! Il resta donc dans son coin, concentré sur ce qu’on lui disait, mais jetant quand même un regard par-ci par-là de temps en temps histoire d’être sûr que personne ne l’avait reconnu.

_________________
Invité bienvenue sur mes terres  
Ma galerie : Antre de Popoc



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité







MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Dim 6 Fév - 10:32

    Minnie s’installa correctement sur le bureau, croisant les mains sur la table. Elle écouta avec beaucoup d’attention ce que lui disait sa patiente et en profita pour observer ses réactions à mesure qu’elle parlait. D’abord, un stress. Oui, un stress immense quand à ce qui lui arrivait. C’était flagrant. Après, qu’il n’y ait aucun signe de grossesse, ce n’était pas grave en soit, c’était simplement ce qu’on appelle un déni de grossesse, lorsque la patiente refuse de croire en son enfant. Sur le plan physique, ça n’était pas spécialement alarmant. Elle fut interrompue dans ses réflexions par la sortie de Léo. Un appel téléphonique. Minnie se retrouvait donc seule avec la jeune femme. Ça n’était pas ce qu’il y avait de mieux. Elle aurait souhaité parler à Léo, pour l’avertir. Cela trahissait un certain trouble psychologique et le compagnon de la jeune femme devrait être prêt à tout pendant les prochains mois. Mais pour l’instant, afin de ne pas alerter la jeune femme, Minnie devait faire comme si de rien n’était.
    Elle hocha la tête.

    « Bien, vous pensez donc être enceinte et nous allons vérifier d’ici quelques minutes tout ça. »

    Elle ajouta à ça, un sourire bienveillant. Soudain, un coup discret, frappé à la porte alerta la jeune femme. Une infirmière, vêtue d’une blouse blanche passa la tête dans l’encadrement de la porte.

    « Minnie, le directeur de Horse Beautiful au téléphone. Il semblerait que ta jument, Piremli ait réussi à sortir de son box et ait bousillé le massif de fleurs… Il n’a pas l’air content. »

    Minnie eut un air las. Décidément, elle les faisait toutes, Piremli. La jeune irlandaise hocha la tête et répondit :

    « Dis-lui que je le rappellerais après ma consultation. »

    L’infirmière sortit, laissant le médecin seule avec sa patiente. Il lui fallait une autre information :

    « Je vais également devoir savoir si vous avez déjà fait des séjours en hôpital, pour quelque raison que ce soit. Ne vous inquiétez pas à propos de votre ami, il n’en saura rien. Je suis tenue par le secret professionnel et tout ce que vous me direz ne sortira pas de cette salle. »

    L’irlandaise contempla la jeune femme, et se prépara à remplir le formulaire. Pour chasser toutes ses inquiétudes, elle ajouta d’une voix douce :

    « Voilà ce que nous allons faire : nous allons d’abord remplir le formulaire, puis nous irons faire une échographie. Ensuite, en fonction de ce que je verrais, nous aviserons et je vous donnerais peut-être quelques consignes. »

    Elle eut un sourire rassurant. Maintenant que sa patiente connaissait le programme à suivre, allait-elle rester plus calme ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Liz M. Dubois
Admin Dori ; La codeuse de l'équipe (a)

Messages : 1831
Date d'inscription : 04/10/2008
▌AGE : 26
▌LOCALISATION : Centre de la France, loin de tout les gens du forum T-T
▌EMPLOI : En recherche de formation
▌HUMEUR : Changeante


Carte d'identités
Pseudo: Miss Dori
Autres comptes: //
Personnages sur le compte: Liz M. Dubois, Isaure Neggers & Brooklyn N. Cooper





MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Dim 6 Fév - 17:35

Leo était resté silencieux pendant toute ma tirade. M'en voulait il de lui avoir caché que j'avais eu des nausées pendant un temps? En même temps, je n'aurais pas pu avoir l'idée que c'était une grossesse. J'avais plus pensé à une gastro qu'à une grossesse. En même temps, fallait me comprendre. Etant petite, j'étais foncièrement opposé à ce que j'ai un jour un môme alors penser que j'aurais pu être enceinte comme sa du jour au lendemain alors que j'étais sous pillule... C'était hors de question. Alors que je ne m'y attendais pas du tout, une sonnerie ce fit entendre. Sursautant, je me dis que j'étais vraiment à cran aujourd'hui. Je vis que c'était le portable de Leo quand ce dernier le sortit de sa poche et sortit de la pièce, me laissant seule avec le médecin. Suivant des yeux mon compagnon sortir, je déglutis légèrement et tournais les yeux vers Minnie. Elle se mit à parler et résuma très bien la situation. J'hochais simplement la tête, incapable de prononcer le moindre mot.

Alors que j'allais rajouter quelque chose, pour qu'elle sache un peu comment j'étais, un coup frappé à la porte m'en empêcha. Espérant que cela soit Leo, je tournais la tête avec un grand espoir vers la porte mais c'était une infirmière qui venait prévenir que le docteur avait un appel téléphonique. Mais on appelait tout le monde sauf moi ou quoi? Enfin bref, je tournais de nouveau la tête vers Minnie, bien décidé à ne pas écouter ce qui se disait jusqu'à ce qu'on prononça le nom d'Horse Beautiful. Notre toubib y serait elle élève? Et elle s'occuperait aussi de Piremli? La pauvre, elle avait la fille de Pilgrim à sa charge. Si je connaissais les Kessedag? C'était des terreur, surtout Pilgrim Night. J'avais essayé de la soigner une fois et je m'en étais sortie avec une morsure à l'épaule.

L'infirmière repartie et Minnie se tourna de nouveau vers moi, me parlant. Elle me demanda de lui dire toutes les fois où j'avais été à l'hôpital... J'avais pas fini. A cause de ma maladie, j'allais souvent à l'hôpital pour rien mais surtout pour quelque chose. La liste allait donc être très très très longue. Je m'installais un peu plus confortablement si je le pouvais dans le siège. Je soupirais avant de me lancer dans mon récapitulatif des hospitalisation.

"Alors, après ma naissance, j'ais été hospitalisé à l'âge de 4 ans pour une fracture du péroné. Ensuite, j'ai été hospitalisé pour des fractures des bras et des jambes à peu près 2 à 3 fois par ans. Puis j'ai eu un accident de patinage où je me suis fracturé le bassin. Je souffre d'incompatibilité congénitale à la douleur. Et sinon aprèsil y a trois ans, j'ai été hospitalisé dans un hôpital psychiatrique pour dépression... Une grosse dépression."

J'avais plusieurs fois tenté de mettre fin à mes jours même quand j'avais été hospitalisé en maison psychiatrique. C'était quelque chose dont je ne voulais pas encore parler à qui que se soit car c'était assez sensible car ma dépression avait commencé bien des années plutôt lors du décès de mon père. J'avais accumulé beaucoup de mal être au court de ma vie et il y a trois ans, cela avait craqué et ma carapace s'était fendue.

_________________
   
Liz Dubois
I'm a nightmare dress as a daydream.


Isaure:
 


Brooklyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité







MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Sam 12 Mar - 11:48

    Sa jeune patiente commença à parler. Elle semblait un peu stressée, surtout lorsqu’elle lui parla des divers séjours à l’hôpital qu’elle avait déjà eu. Minnie notait consciencieusement dans le formulaire toutes ses informations, qui l’aideraient à prévoir un traitement, surtout pour les médicaments. La jeune femme médecin acquiesçait lentement aux dires de sa patiente. Lorsqu’elle eut fini, elle lui sourit avec bienveillance.

    « Parfait. C’est pour m’aider en cas de traitement à vous donner à base de médicaments. Parfois, lorsqu’un patient a subit telle ou telle opération, il n’a pas le droit à certaine substance. Je vous rassure, ça n’est pas votre cas ! »

    Elle se leva et prit la jeune femme par le bras.

    « Venez, nous allons aller voir ce qu’il y a donc dans votre ventre. »

    L’irlandaise avait cette joie de vivre communicative qui rassurait et donnait toujours envie aux patients de suivre cette bonne humeur. Elle sortit et se dirigea vers la salle en face, prête à pratiquer une échographie. Ça n’était pas difficile, pas douloureux et sachant quoi chercher, ça ne prendrait pas beaucoup de temps. Elle laissa la jeune femme dans la salle et s’en retourna vers la porte.

    « Je vais vous laisser vous changer –elle sourit – et je vais aller chercher votre petit ami. C’est important d’être à deux dans ce genre de cas, surtout s’il est venu avec vous. »

    Puis elle sortit et marcha dans les couloirs. En vérité, elle voulait parler avec Léo de Svetlana. Ce genre de cas, c’était la première fois qu’elle le voyait. C’était ce qu’on appelait un déni de grossesse : le refus de la mère d’avoir un enfant, le refus de voir qu’elle est enceinte. Minnie soupira mollement. Elle aperçut Léo un peu plus loin et s’approcha de lui, décidée. Elle irait droit au but. D’un geste sec, elle lui arracha le téléphone et raccrocha. Sans lui laisser le temps de parler, elle déclara :

    « Désolée Léo, mais j’ai quelque chose de plus urgent à te dire. Ne fait pas l’innocent, tu m’as très bien reconnue, je le sais. Et je sais aussi que tu n’ébruiteras pas mon identité. Ma famille et moi ne sommes pas très connus en France »

    C’était surtout son frère qu’il connaissait bien. Lui et Minnie ne s’étaient croisé que quelques fois sur le tapis rouge, ou lors de soirées mondaines. Ils avaient bien accrochés tous les deux, ayant le même genre de caractère vrai et franc.

    « Ta petite amie a besoin de toi, surtout en ce moment. Ecoute ce que je vais te dire. Je crois que nous affaire à un déni de grossesse. C’est très dur, psychologiquement parlant. Je ne suis bien entendu, encore sûre de rien, et je vais pratiquer l’échographie maintenant. Alors justement, elle va avoir besoin de toi dans ce moment crucial. Alors fais-moi le plaisir de venir et d’oublier ton job cinq minutes. »

    Elle avait un ton cassant et mordant, celui qui montrait à quel point elle avait du caractère. Bien entendu, ça n’était pas méchant. C’était juste destiné à lui montrer qu’on avait besoin de lui ailleurs.
    Sans un mot, elle se dirigea vers la salle d’échographie.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Liz M. Dubois
Admin Dori ; La codeuse de l'équipe (a)

Messages : 1831
Date d'inscription : 04/10/2008
▌AGE : 26
▌LOCALISATION : Centre de la France, loin de tout les gens du forum T-T
▌EMPLOI : En recherche de formation
▌HUMEUR : Changeante


Carte d'identités
Pseudo: Miss Dori
Autres comptes: //
Personnages sur le compte: Liz M. Dubois, Isaure Neggers & Brooklyn N. Cooper





MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Sam 19 Mar - 19:25

Je regardais Minnie écrire ce que je lui avais dit sur une feuille. Certainement pour me trouver un traitement qui ne serait pas en désaccord avec ce que j'avais vécu. J'allais encore avoir un traitement. Cela ne serais que le 16e de ma vie. Oui, j'avais eu beaucoup de traitement. Que voulez vous, j'avais grandit dans un pays communiste et ma famille était assez haut placé. Ce qui faisait qu'au moindre truc, on avait peur pour moi et hop, on allait voir un médecin, médecin qui me donnait une prescription médicamenteuse. Mon nouveau médecin se leva et se dirigea vers une nouvelle salle. Je la suivis et me retrouvais dans un petit vestiaire, l'endroit où je devrais enlever mes vêtements pour me préparer à l'échographie. La jeune femme me laissa seule et je peux enlever mes vêtements, mon jogging en l'occurencen, et je me retrouvais avec la seule petite culotte qui avait bien voulu rester en place avec mon gros ventre.

Ouvrant la porte opposée à celle que j'étais venue, je me retrouvais dans une pièce avec une machine a peu près similaire à celle que j'utilisais dans mon métier pour faire des échographies aux juments. Sauf que près de la notre, il n'y avait pas de lit. Je m'installais d'abord sur le petit lit, simplement assise, à me tourner les pouces. Je pensais à la réaction de mon entourage, de ma mère principalement. Comment allait elle prendre le fait que j'étais enceinte sans être mariée, elle qui était très proche de dieu... Sur qu'elle allait me tuer avant de tomber en extase devant son petit fils. Ou sa petite fille. M'allongeant sur le lit, je mis mes mains derrière ma tête et fixais le plafond.

Serais ce une fille ou un petit garçon? Je préfèrerais de loin une petite fille. Ma mère m'avait expliqué comment étais les hommes dans ma famille et cela me faisait très très peur. Mon petit frère, comparé à moi, était un vrai démon, toujours à trouvé la connerie faite pour faire chier les autres. Toujours dans mes pensée, une de mes mains vint se perdre sur mon ventre et je sentis mon enfant se coller contre elle. Non, plus aucune raison d'en douter, j'étais belle et bien enceinte. Passer la peur première, je me sentais enfin à ma place dans ce monde. Alors que je caressais rêveusement mon ventre, la porte s'ouvrit et Minnie et Leo entrèrent. Je me redressais sur les coudes avant de me rasseoir. J'avais soudain de nouveau peur...

_________________
   
Liz Dubois
I'm a nightmare dress as a daydream.


Isaure:
 


Brooklyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité







MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   Lun 21 Mar - 22:55

Leo ne savait plus où donner de la tête. En effet, il se sentait pris entre deux eaux à ce moment précis. D’une part, il souhaitait rester près de sa compagne tout au long de ce périple au sein de l’hôpital. D’ailleurs c’était lui qui l’avait poussé à consulter un médecin histoire de s’assurer déjà de la véracité de la grossesse ou non, et de sa bonne santé surtout. Il avait donc tout fait pour qu’elle y aille et l’y avait même accompagné ! Bien sur tout cela n’enlevait rien à son stress qu’il éprouvait depuis qu’elle lui avait annoncé qu’elle était certainement enceinte. Lui qui n’avait pas prévu ça, avec tous les changements qu’il avait vécu ces derniers temps, cela faisait beaucoup et il n’était pas sur de pouvoir s’en remettre facilement… mais ses propres réactions le rendaient encore plus angoissé. Oui, il se sentait nul de ne pas être le parfait compagnon pour Svet. Il se voyait comme un incapable qui d’ailleurs ne parvenait même pas à se montrer joyeux de cette grossesse. C’était Svet qui devait être plus apeurée que lui et pourtant il ne parvenait même pas à l’aider mentalement… complètement nul !

D’autre part, son métier reprenait petit à petit le dessus ces temps-ci. En effet, c’était la période ou les producteurs commençaient à préparer la suite de la saga dans laquelle il jouait en ce moment. Par conséquent, il était sans cesse contacté par tout le monde et comme il se trouvait à l’autre bout de la planète il était souvent au téléphone ! D’ailleurs aujourd’hui même, le jour où il avait forcé Svet à se rendre à l’hôpital, il avait été contraint de quitter le bureau du médecin et de les laisser toutes les deux à cause d’un appel important. Bien sur que ça l’agaçait… malgré ses craintes, son mal être face à tout ça, il aurait préféré rester avec la jeune femme… il l’aurait fait s’il l’avait pu. Oh certes, il aurait pu ne pas décrocher également. Mais c’était sa carrière qu’il jouait là ! Et ça, Svet le savait, il ne s’était jamais caché de la quantité de temps qu’il pouvait passer pour le travail. C’est vrai qu’ils s’étaient rencontrés alors que Leo était plus ou moins en vacances et donc assez disponible, mais elle savait très bien que cela ne durerait pas et elle avait d’ailleurs pu assister à l’une des promotions du dernier film sorti.

Bref, tout ça pour dire qu’il était à présent tout au bout du couloir, presque vers la sortie d’ailleurs, au téléphone tandis que Svet était restée avec le médecin -qu’il connaissait, fait exprès !- dans son bureau. Jusque là, personne ne l’avait reconnu, mis à part Minnie sans doute… évidemment même, elle l’avait bien vu de près d’ailleurs ! M’enfin il fallait dire aussi qu’il n’avait croisé personne d’autre dans le couloir… heureusement ! Enfin bon… énervé de sa conversation compliquée avec son agent. Celui-ci faisait tout pour qu’il revienne aux USA le plus rapidement possible et commençait à devenir pénible. Il avait encore un peu de temps devant lui ! Râlant donc contre son ami et « collègue de travail » Leo n’eut pas le temps de dire un mot de plus que quelqu’un lui arracha le portable des mains et raccrocha. Minnie, car c’était elle qui avait agit, se mit alors à l’engueuler sous son regard ébahi par ce qu’elle venait de faire.

« Désolée Leo, mais j’ai quelque chose de plus urgent à te dire. Ne fait pas l’innocent, tu m’as très bien reconnue, je le sais. Et je sais aussi que tu n’ébruiteras pas mon identité. Ma famille et moi ne sommes pas très connus en France »

Que dire là-dessus ? A vrai dire, rien ne sortait ! Ainsi elle avait abattu les barrières de la comédie qu’ils jouaient plus ou moins depuis qu’ils s’étaient reconnus et Leo ne pouvait rien nier. Bien sur qu’il l’avait reconnu ! Mais que pouvait-il faire d’autre ? Après tout il ne la connaissait pas si bien que ça… il l’avait juste vu quelques fois lors de soirées mondaines… Il connaissait bien plus son frère mais bon, jusque là ils s’étaient très bien entendus.

« Ta petite amie a besoin de toi, surtout en ce moment. Ecoute ce que je vais te dire. Je crois que nous avons affaire à un déni de grossesse. C’est très dur, psychologiquement parlant. Je ne suis bien entendu, encore sûre de rien, et je vais pratiquer l’échographie maintenant. Alors justement, elle va avoir besoin de toi dans ce moment crucial. Alors fais-moi le plaisir de venir et d’oublier ton job cinq minutes. »

Soupirant, Leo se passa une main dans les cheveux. Il était à la fois énervé et mal à l’aise. Enervé tout d’abord par sa discussion houleuse avec son agent, puis par l’action de Minnie suivit de speech cassant. Ne se rendait-elle pas compte qu’elle empirait ce qu’il pensait déjà de lui-même ?! Le regard alors noir comme à chaque fois qu’il était fou de rage, l’acteur parla néanmoins avec un semblant de calme, ou du moins il essayait de le rester. Il savait qu’au fond la jeune médecin avait raison et qu’elle ne faisait ça que pour le bien de Svet.


- C’était mon agent, je risque gros après ce que tu viens de faire ! Je… enfin tant pis maintenant !

Très mécontent, il lança un regard noir à la jeune femme et se détendit un peu plus avant de continuer sur sa lancée cette fois d’une façon plus amicale.

- Tu sais cette grossesse… c’était pas prévu et je… je sais pas trop comment je dois le prendre ! Enfin… après tout tu t’en fiches, t’es pas là pour ça. Tu dois me prendre pour un connard qui pense qu’à son boulot, t’as peut être pas tout à fait tord… mais j’suis nul c’est tout ! Bon… oublies ce que je viens de te dire d’accord, oublies tout ça…

De nouveau furieux, mais cette fois-ci contre lui-même, il suivit Minnie en silence jusqu’à la pièce ou Svet les attendait. Cette dernière était installée sur cette espèce de banquette d’auscultation et semblait les attendre assez sereinement. Il fallait qu’il se calme, qu’elle ne le voit pas aussi furax ! Sinon elle risquait de stresser et ce n’était vraiment pas ce qu’il souhaitait. Mais elle connaissait ce regard noir pour l’avoir déjà vu lors d’une de leurs disputes, elle savait qu’il prouvait sa fureur. Néanmoins elle ne pouvait pas savoir ce qui en était la cause et Leo souhaitait par-dessus tout qu’elle ne pense pas que cela venait d’elle ou de Minnie. C’est donc toujours aussi silencieux qu’il rejoignit sa compagne et attendit de connaitre la suite des évènements en espérant que son humeur virerait rapidement à quelque chose de plus joyeux... c’était quand même pas gagné !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Je crois qu'on a un problème... Un gros problème   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je crois qu'on a un problème... Un gros problème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HeartBeat of Normandy :: Bienvenue à Etretat :: Archives :: « Horse Beautiful » Forum version 1 :: Archives "Appartements & Boxs" :: Archives des appartements :: Appartement de Leo, Svetlana et Damien-