Partagez | 
 

 « Locket out of Heaven » † Alexandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Alexandre L. Leroy
Admin Bloody; La plus méchante (a)

Messages : 5083
Date d'inscription : 04/05/2010
▌AGE : 21
▌LOCALISATION : Tu voudrais savoir hein?
▌EMPLOI : Flemmarde à plein temps!
▌HUMEUR : Un plus un ça fait trois :3


Carte d'identités
Pseudo: Bloody
Autres comptes: Grégoire E.-G. Carpentier ; Ruby C.-M. Delcourt
Personnages sur le compte: Alexandre L. Leroy ; Gwen Lemerle ; Gaël C.-J. Fournier ; Jérémy Y.-M. Ambroziewicz





MessageSujet: « Locket out of Heaven » † Alexandre   Mer 20 Jan - 13:24


Alexandre Louis Leroy

« A croire que l'air plein de romance est dégueulasse. »


Nom : Leroy.
Prénom(s) : Alexandre Louis.
Surnom(s) : Alex, Lex, Lexou, Leroy ... Y'a de quoi faire, mais y'en a de plus dangereux que d'autres pour ceux qui ne le connaissent pas assez bien.
Âge : 26 ans.
Date & Lieu de naissance : 24.12.1989 ; Paris.
Situation familiale : C'est compliqué.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle, sans hésitation possible.
Particularités : Alex a un physique athlétique, mis en avant par les tatouages qui recouvrent quasiment tout son corps. Il porte aussi de nombreuses cicatrices ; les toutes petites marques de son passé de bagarreur, mais aussi d'autres plus importantes. L'entrée biseautée d'une balle de chasse à l'arrière de son épaule droite, et la sortie crantée à l'avant de la même épaule. Ce sont comme deux étoiles, celle de l'arrière étant plus impressionnante. Son épaule est aussi déformée à cet endroit-là, preuve de la reconstruction artificielle de l'os explosé par le chasseur. Juste en dessous des côtes, du côté du cœur, il y a aussi une incision crantée et irrégulière, qui tire vers le haut, vestige d'un braquage où il a pris un coup de couteau qui s'est arrêté à un petit centimètre seulement de son cœur.
Habitudes : Il se sent bien dans sa peau, donc il a tendance à se balader en jean ou en boxer uniquement chez lui, et d'ouvrir la porte dans cette tenue ○ Pour les soirées, c'est Jack Daniel's ou rien. Il a arrêté les mélanges depuis longtemps, mais pas les cuites. Il ne sait pas se restreindre ○ Lorsqu'il se sent en colère, il frappe dans les murs, les objets, peu importe, mais il fait ressortir sa colère sinon il se sent capable de tuer quelqu'un ○ Une fois par semaine, il joint sa petite demie-sœur par Skype, parce qu'elle habite trop loin et qu'il déteste ne pas la voir grandir.  
Métier-Etudes : Serveur en boîte de nuit
Groupe : Habitant
Avatar : M.Pokora

Anecdotes
Dans la catégorie enfant de cœur, nous avons Alex. Il a fait six mois de détention pour mineurs pour avoir refait le portrait d'un mec qui frappait la fille pour laquelle il aurait été prêt à tuer, Camilla, son amie, sa bonne conscience dans les mauvais moments, aujourd'hui encore sa meilleure amie avec laquelle il a fait les quatre-cents coups. Il a pris sous son aile Florent, un gamin de bons quartiers venu traîner dans les rues, l'entraînant dans toutes les situation improbables et dangereuses dans lesquelles il était fichu de se retrouver. Aujourd'hui les trois se sont calmés, Camilla est maman, Florent est papa. S'il ne l'avouera pas devant des inconnus, Alex est complètement gaga d'Alix, la fille de Camilla, qu'il considère comme sa nièce, et encore plus de Ronan, son filleul, le fils de Flo'. Il s'est mis à pouponner et biberonner, et ça, c'est très drôle à voir. Ce n'est pas tout à fait ce dont on s'attendrait d'un tel personnage. Il est tombé amoureux deux fois dans toute sa vie ; la première a été un fiasco total. La deuxième est toute neuve, et il a vraiment peur de tout foutre en l'air. Il se montre extrêmement prudent. Il a un fils, Jérémy, dont il n'a eu vent de l'existence que 5 ans après sa naissance. Alex avait rompu avec la mère du petit juste avant de quitter Paris. C'est à cause de ce fils, qu'il n'a pas reconnu et qu'il rechigne à connaître, que sa première vraie histoire d'amour a été détruite, et il en veut à la mère et au garçon pour cela. Il a un demi-frère, Robin, le fils aîné de son père, qu'il a rencontré il y a à peine quelques mois, et dont il ne savait rien. Pour ça, il en veut à son père. Il a aussi deux demies-sœurs par alliance, Elliana et Savannah, les filles de la nouvelle épouse de son père, et il les considère toutes trois comme sa famille de sang. Il a aussi une demie-sœur par sa mère, Elizabeth, qui a elle aussi été abandonnée par leur mère peu de temps après sa naissance. Hormis avec son frère, Alexandre s'entend à merveille avec sa fratrie et se battrait jusqu'à la mort s'il le fallait pour ses sœurs. Dans la catégorie rescapé de l'année, nous avons Alexandre. Survivant d'un braquage avec ses amis, il a ensuite pris une balle de chasse et s'est vidé de son sang, ne devant son salut qu'à sa sexfriend de l'époque.  



Caractère

Alexandre est ce que l'on appelle couramment une tête brûlée. Il agit avant, il réfléchit après. Généralement, ça lui cause de très nombreux soucis. Surtout qu'il a un don pour s'attirer des ennuis. Trop de fierté, trop de naturel à écraser les autres, il est incapable de faire profil bas et est tout à fait enclin à s'attaquer à plus gros que lui, en général. Il n'a pas peur et ne se sous-estime pas, bien au contraire. Il connaît ses limites physiques mais n'hésite pas à les repousser au delà de tout bon sens. De toute façon, c'est un bagarreur. Il a le sang chaud et très peu de retenue. Quand ça l'énerve, il cogne. Il a appris avec les lois de la rue, et si tu ne frappes pas le premier tu es mort. Il en a conservé de très mauvais réflexes et une sainte tendance à chopper par le col et à faire valdinguer tous les mecs qui l'énervent. Par contre il ne lèvera jamais la main sur une fille, il en est totalement incapable. C'est l'un de ses principes et il ne le transgressera pas. Il est aussi fidèle, quoi qu'il arrive. C'est assez étonnant sachant qu'il est capable de coucher comme il respire. Les femmes sont généralement son divertissement, et il ne les respecte pas toujours autant qu'il le devrait, par contre il n'en a jamais eu deux à la fois, et il ne leur force jamais la main, même si avec ses talents de séducteur, son charme et aussi sa façon de bouger, il y en a peu qui ont l'envie de lui résister. Homme d'une seule parole, il est à la fois honnête et franc, et surtout, il fera toujours tout pour tenir ses promesses, quitte à y laisser des plumes. Froid et déterminé, il ne se laisse pas dicter sa conduite, et encore moins marcher sur les pieds. Fier, il a du mal à s'excuser et à reconnaître ouvertement ses torts. Méfiant et retord, s'il aime les femmes, les hommes sont naturellement ses rivaux et il a une attitude très hostile avec ceux qui attirent trop facilement son attention. Pourtant, il est capable de s'entendre avec eux, et le meilleur exemple est son meilleur ami, qui est aussi son indispensable, à lui coller des claques derrière la tête pour le faire revenir au sol. Malgré ses grands airs de badboy, Alex est un cœur tendre, un enfant blessé par l'abandon de sa mère et l'absence d'un père qui a pourtant tout fait pour lui et qu'il remercie d'ailleurs pour ça. Il se barricade derrière une horrible carapace, un ensemble de fragments froids, de réponses ironiques, sarcastiques, purement méchantes. Pourtant, ce ne sont que des apparences, et on peut découvrir en lui un protecteur, un ami fidèle, voire même quelqu'un d'une grande docilité et d'une grande sensibilité, capable de mots tendres et de gestes apaisants. De plus en plus, il a tendance à se poser et à voir les choses du bon côté. Sa vie de violence s'éloigne, le spectre de son passé aussi, et il se détend petit à petit, commençant à songer à un futur qui arrive sûrement plus vite qu'il ne l'avait prévu. Il grandit, il mûrit, et le garçon têtu qu'il était commence petit à petit à laisser place à un adulte équilibré et prêt à voir ce que la vie lui réserve.

acidbrain




Derrière l'écran
Prénom-Pseudo : Bloody.
Âge : 19 ans.
Pays : France.
Fréquence de connexion : H24.
Inventé ou scénario : Inventé.
Commentaires :
acidbrain


_________________
Mon royaume assiégé, elle a annexé mon canapé.
Embrasé, désarmé, je me suis constitué prisonnier.
Elle veut de la vie en grosses coupures,
Enfant de luxure tout ce qu'elle touche brûle.
Possédée, possédée. Bien accroché à son cœur de gitane.
Dans les veines du sang d'apache, comme si
Bonnie fumait Clyde pour partir avec le cash.
C'est l'escalade, le road trip puis le crash comme
Une marquise de Sade qui fait dans le White Trash.
White Trash


© KYO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Alexandre L. Leroy
Admin Bloody; La plus méchante (a)

Messages : 5083
Date d'inscription : 04/05/2010
▌AGE : 21
▌LOCALISATION : Tu voudrais savoir hein?
▌EMPLOI : Flemmarde à plein temps!
▌HUMEUR : Un plus un ça fait trois :3


Carte d'identités
Pseudo: Bloody
Autres comptes: Grégoire E.-G. Carpentier ; Ruby C.-M. Delcourt
Personnages sur le compte: Alexandre L. Leroy ; Gwen Lemerle ; Gaël C.-J. Fournier ; Jérémy Y.-M. Ambroziewicz





MessageSujet: Re: « Locket out of Heaven » † Alexandre   Mer 20 Jan - 13:26


Histoire



Alexandre est né à Paris, un soir de décembre, en 1989. Sa mère était une fille qu'on avait du mal à cerner, son père un mec qui travaillait dur. Il n'était pas tout à fait voulu, mais bon, sa mère avait réagi trop tard alors bon ... C'est ce que l'on appelle un accident. Si sa mère ne le supporta pas vraiment, ce fut le plaisir de son père lorsqu'il apprit qu'il aurait un fils ! Mais la mère du garçon plia bagage alors qu'il avait à peine quelques semaines, laissant le père dans un foutoir infini. Mais jamais l'homme ne songea à se plaindre, il aimait trop son fils. Même si ce dernier manquait de stabilité familiale, il faut bien le dire. Jusque quatre ou cinq ans, tout fila coton. Mais cela se compliqua, bien entendu. L'enfant avait du caractère. Il adorait son père, ça, il n'y avait pas à chipoter ! Mais alors qu'est-ce qu'il était caractériel ... Un vrai petit diable. D'ailleurs à l'école cela n'allait pas, il était indiscipliné, bagarreur, il faisait la vie dure aux professeurs. Et il n'avait que cinq ans ! Alors imaginez qu'à douze ans, alors qu'il continuait sur la même lancée, il se fit virer du collège pour s'être battu et avoir blessé un camarade. Après cela, ce fut la rue, la bande de potes, les déconnades. La décente aux Enfers.

Il faut dire qu'il a toujours eu un côté badboy, mais que cela s'est considérablement dégradé lorsqu'il a commencé à traîner dans la rue. A vrai dire, il était tout à fait sûr de ce qu'il voulait faire et il se fit virer de bon nombre de collèges, puis plus tard de lycées. Il traînait avec des potes, se battait, bref, il n'avait strictement rien d'un enfant de cœur. Il était dur, il était instable, il ne connaissait pas les limites. Il a définitivement arrêté la casse à seize ans, en quittant le lycée de manière définitive. Plus ou moins contre son gré, mais il ne s'en est jamais plaint. Bien au contraire. Cela lui allait parfaitement. Il avait un caractère violent. Mais c'était toujours pour ses amis, jamais sans raisons, ce qui ne l'empêcha pas de très mal virer. Alex venait tout juste d'avoir seize ans, c'était une soirée tranquille, ils fêtaient son anniversaire dans une ruelle habituellement déserte à grands renforts de bière et de trucs un peu plus costauds, mais ils n'embêtaient personne, d'ailleurs c'était plutôt calme malgré les rires et quelques éclats de voix. L'adolescent était un peu éméché après un certain nombre de canettes et d'ailleurs il n'était pas un cas isolé. C'est ce moment que choisit une bande de fouteurs de bordel pour apparaître. Assez vite, l'ambiance chauffa, les nouveaux arrivants en avaient après les filles. Elles étaient sœurs ou petites copines de quelqu'un, très bonnes amies au minimum. Alors les mecs n'apprécièrent pas, enfin, vous comprenez quoi.

L'affaire dégénéra quand trois mecs passèrent à tabac un ami d'Alexis - surnom affectueux que les filles lui avaient donné d'ailleurs - et là, autant vous dire qu'il péta littéralement les plombs puisque ses amis étaient tout pour lui. Il choppa un mec, plus âgé, plus fort, plus carré que lui et lui mit la retournée de sa vie. Autant dire que le gars l'avait mauvaise qu'un gamin à moitié ivre lui ait pété le nez devant sa bande. Alors devinez quoi ? Et bien dans la nuit, les flics interpellèrent notre Alexandre qui fut jugé pour violence, et avec son passé scolaire ça passait tout seul, et il fit six mois de détention pour mineurs. Et ça, ça calme. Il perdit un peu de vu les potes, la famille et tout, mais cela le calma, il trouva ses limites au milieu d'autres délinquants et autant dire qu'il sortit de là changé, et surtout grandi. Il était plus mûr. Cela lui avait servi de leçon. Mais lorsqu'il sortit de là, il retourna dans la rue. Plus sage, plus vieux, moins con. Mais bon, c'était ses potes, c'était une partie importante de lui et il n'avait pas d'études alors c'était ce qu'il lui restait quand son père bossait. Mais bon, malgré cela, il était plus calme et c'était tout de suite moins dangereux. Il avait quelque chose comme dix-neuf ans lorsque son père fut muté à Liévin. Au chômage, sans diplôme, il n'eut d'autre choix que de le suivre pour garder un toit sur la tête. Il fit quelques boulots là-bas et son père était tombé amoureux, prêt à se marier, et ça, dans la vie du jeune homme, c'était une grande première.  Il avait une demi-sœur de cinq ans sa cadette, et une encore plus jeune, sa petite perle. Tout allait mieux, il s'était trouvé. Alors il s'est décidé à la suivre la plus grande lorsqu'elle se décida à partir, rejoignant la Normandie, et un poste de serveur en boîte de nuit.

A Etretat, il a retrouvé Camilla, et plus tard Florent, ses deux amis de rue, ses complices, ceux qu'il a eu le plus de mal à laisser à Paris. Tous trois avaient énormément changé. Tous trois avaient fini par rencontrer l'amour sur leur route. Et pour Alex, l'amour s'appelait Elisha. Il ne savait pas comment, mais elle lui avait royalement fait tourner la tête, et il était tombé amoureux pour la première fois de sa vie. C'est pour elle, qu'il a failli se faire tuer, ce jour de braquage. Mais il n'en regrette rien, pas une seule seconde. Son seul regret est qu'elle ait fini par ne plus lui faire confiance, sans aucune raison valable. Enfin, un quiproquo, et une bombe nucléaire, plutôt, mais avouons-le, le blond n'y était pour rien. Le quiproquo, c'était l'enthousiasme débordant de la sœur de Flo', qui l'avait embrassé alors qu'il lui offrait des places de concert gagnées. Relativement vite arrangé. La bombe, c'était l'existence de Jérémy, son garçon de cinq ans à l'époque, aujourd'hui six ou sept. Impossible à arranger. Alex a repoussé en bloc le gamin, maudissant la mère, et Elisha est partie, sans le laisser s'expliquer, le laissant seul face à une nouvelle qui avait piétiné sa vie, lui brisant le cœur.

Il est retombé au plus bas, retournant à Paris, manquant de s'y faire tuer. Il a appris par la méthode dur qu'il n'était plus la bienvenue, dans sa ville, qu'il n'était plus assez fort. Il était retombé sur ses démons, qui l'avaient encore un peu plus brisé. Il ne doit son salut qu'à Flo', son meilleur ami, son rempart contre cette vie qui l'aurait tué, et Elliana, sa sœur, sa blonde, la seule qui prenne encore le temps d'essayer de comprendre le lien qui unit le parisien à sa ville. A la force de leur volonté, ces deux-là ont réussi à ramener Alexandre à Etretat. Là, il a définitivement dit adieu à Sha', qui est partie, et il a repris une vie décadente dont il avait le secret. Son moyen d'oublier s'appelait Raphaëlle, et ensemble ils ont passé de bons moments, de ceux dont Alex était un habitué. C'était au début purement charnel entre eux, mais leur exposition à la folie d'un chasseur a changé la donne. Sans la demoiselle, il n'aurait jamais survécu. Il se serait vidé de son sang, traversé de part et d'autre par cette balle. Seulement, il a survécu, et ils ont mis fin à leur histoire. Mais d'autres occupations ont occupé sa vie, l'adoucissant. Tout d'abord la naissance d'Alix, puis les vacances qu'ils ont passé, entre parisiens et conjoints. Une semaine riche en rire et en émotions aussi, durant laquelle il a retrouvé un peu d'équilibre. Puis il y a eu la tempête, durant laquelle il a croisé la route de Clarissa pour la première fois. Au premier regard, elle l'a intrigué. Il a définitivement changé à la naissance de son filleul, Ronan. Coup du hasard, ils sont tous deux nés le même jour.

Ces derniers temps, Alex s'est beaucoup calmé, et pour sûr, il avait une bonne raison. Après des rencontres successives, et malgré la réserve dont avait fait preuve la blonde, le parisien avait de nouveau glissé ; il était de nouveau tombé amoureux de cette étudiante, cette demoiselle toute timide, réservée, et gaffeuse, il fallait le dire. Naturelle et spontanée, elle lui plaisait, et il se sentait l'envie de la prendre dans ses bras, de la protéger des crasses de ce monde pourri et, surtout, de la garder avec lui pour toujours. Pourtant il a fait lui aussi preuve de réserve, ou de patience peut-être, mais avant tout, il a refusé de se lancer tête baissée dans cette relation. La dernière lui a fait trop mal, et il s'est trop mis en tête qu'avec son caractère, il était le seul fautif de cette rupture, de ce manque de confiance envers lui. Alors il se montre plus prudent que jamais, et marche sur des œufs. 

acidbrain

_________________
Mon royaume assiégé, elle a annexé mon canapé.
Embrasé, désarmé, je me suis constitué prisonnier.
Elle veut de la vie en grosses coupures,
Enfant de luxure tout ce qu'elle touche brûle.
Possédée, possédée. Bien accroché à son cœur de gitane.
Dans les veines du sang d'apache, comme si
Bonnie fumait Clyde pour partir avec le cash.
C'est l'escalade, le road trip puis le crash comme
Une marquise de Sade qui fait dans le White Trash.
White Trash


© KYO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

« Locket out of Heaven » † Alexandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HeartBeat of Normandy :: Bienvenue à Etretat :: Etat civil :: Citoyens en règles-