Partagez | 
 

 Bah, il est où mon box ? [Lenniwwy - Elliana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité







MessageSujet: Bah, il est où mon box ? [Lenniwwy - Elliana]   Jeu 11 Juin - 3:24

Bah, il est où mon box ?


Lenniwy | Elliana




-----------------------------------------------


A
h le beau temps de Normandie, aussi éphémère qu'aléatoire, c'est la seule région qui est capable d'avoir un ciel aussi changeant. Pendant toute l'après-midi, les nuages semblaient indécis, tantôt se noircissant, tantôt s'écartant pour laisser le soleil taper bien fort sur la carcasse d'un vieux van, en route pour le centre équestre. Lenny souffrait de la chaleur comme un  gamin Malgache dans son bidonville fait de taule et de broc. Passant le temps, comme il pouvait, en essayant de détruire son filet à foin. La route était longue pour lui, quasiment trois heures sans pause ni de quoi se rafraichir. Comprenez sa hâte lorsqu'il sortit plein gaz de cette fournaise, désorienté par un environnement inconnu, il regarda autour de lui par coups de tête hatifs dans tous les sens, l'oeil inquiet et les naseaux bien dilatés. Après un coup de fil du conducteur au propriétaire des lieux, l'homme qui le tenait en longe ne l'amena pas jusqu'aux boxes suite à la discussion téléphonique et resta penaud, ne sachant plus quoi faire de son quadrupède de six cent kilos. Un soucis avait visiblement eu lieu lors des préparatifs concernant son arrivée et le box n'était pas prêt. L'homme tenant Lenny semblait pressé, pressé de partir ? Ou pressé d'en finir ?... Lenny, lui, ne comprenait plus rien et vint donner un bon coup de tête baveux sur l'épaule du conducteur bedonnant, y laissant sa signature saliveuse. Dans un râle d'énervement, l'homme se débarrassa de l'équidé en le bazardant dans le manège avec tout son matériel, détacha la longe et se tira, pendu à son téléphone, l'air furax.

L
enniwy trotta dans tout le manège en scrutant les alentours, hennissant et ronflant comme jamais. Il s'arrêta devant la porte refermée et piétina devant à la recherche d'une âme qui vive. Il détestait être seul ! Ses affaires posées en vrac contre le mur intérieur du manège comportaient une selle, les tapis et bonnet assortis, la longe balancée plus tôt et un side-pull, rien d'autre, encore heureux que son licol et sa selle avaient chacun une étiquette avec son nom, sinon, personne n'aurait deviné qui on venait de bazarder là dedans. Après avoir refait un bon gros zig-zag dans le manège avec le même trot relevé et inquiet, Lenouille finit par remarquer l'ensemble de ses affaires. Curieux de nature, il vint renifler l'ensemble et reconnu bien-évidement des choses aux odeurs familières, farfouillant, il saisit son tapis par le coin avant de le trainer jusqu'au milieu du manège et se mit à le secouer d'une manière tout à fait ridicule de haut en bas, avec de grands gestes de l'encolure. Bah quoi ? Faut bien qu'il s'amuse !



C
'est lorsqu'il entendit un mince bruit de pas qu'il se stoppa net, tournant vivement la tête vers l'origine de ce bruit, cette dernière bien haute, il ne bougea plus. Jusqu'à reconnaitre la silhouette d'un bipède. Lenny hennit alors, la bouche toujours close sur le tapis, avant de trotter rapidement avec la chabraque oscillant de gauche à droite, jusqu'à la porte, devant laquelle il pilla net, trépignant pour qu'on lui accorde de l'attention.



Dernière édition par Lenniwy le Ven 17 Juil - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Clarissa Charmant
Admin Morue; La graphiste de la bande (a)

Messages : 4160
Date d'inscription : 16/09/2008
▌AGE : 25


Carte d'identités
Pseudo:
Autres comptes:
Personnages sur le compte:





MessageSujet: Re: Bah, il est où mon box ? [Lenniwwy - Elliana]   Mar 23 Juin - 0:14



Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.



Bah, il est où mon box ? Elliana & Lenniwy
La vie avait repris un rythme plutôt soutenu du coté de chez Elliana. Elle avait eu ses résultats d'examen et elle pouvait passer en deuxième année de sage femme. Il fallait dire qu'elle n'avait pas chômé durant cette année scolaire, elle avait repris ses habitudes de travail et s'était maintenue à un niveau plus que correct. Bien entendu elle n'était pas vraiment seule, elle avait pu compter sur son meilleur ami pour l'aider et également sur ses amis à la fac. La jeune femme avait fini dans les dix premiers et cela lui laissait donc le loisir de choisir la voix qu'elle emprunterait par la suite. Il s'agissait de celle qui la mènerait au métier de sage femme. Bizarrement elle n'y avait pas pensé avant, mais depuis peu c'était quelque chose qui l'intéressait et puis elle avait toujours été douée avec les bébés, pour preuve, elle avait du prendre soin de sa petite soeur assez vite puisqu'entre ses parents ça n'allait plus. En tout cas, Elli était ravie de pouvoir partir dans ce domaine qui lui plaisait et elle avait hâte de faire son stage d'une semaine au coeur de l'action.

En attendant que son stage ne débute, fin août, la nordiste avait pris la décision de travailler, car ses parents lui payaient de nouveaux à peu près tout et elle avait du mal avec cette soudaine dépendance. Mais bon, elle ne pouvait que les remercier de s'occuper d'elle et de ne pas la laisser se débrouiller seule. Elle aurait eu du mal à allier fac et travail le soir. Donc durant l'été elle allait travaillé, et pas n'importe ou, elle avait une place dans le plus si nouveau bar d'Etretat, à l'Edelweiss. Les horaires étaient corrects et même si le service n'était pas son truc à la base, elle avait vite appris et elle remercia plus d'une fois sa capacité à retenir ce qu'on lui disait. Les journées étaient donc plutôt courtes et les soirées toujours animées. C'était agréable de retrouver une bonne ambiance de travail et puis bon... elle n'avait pas à se plaindre du patron. Non mais sérieusement, il y avait pire comme boulot ! Elle avait été palefrenière pendant plus d'un an et ça avait été plus dur, physiquement parlant et des fois moralement également. Bon et pour ce qui était de la fatigue morale, elle avait connu avec son année de médecine, elle avait fini à bout, sur les rotules.

Mais en ce jour, avec une météo plutôt mitigée, Elli ne bossait pas, elle avait son jour de repos et c'était celui ci. Bien entendu la jeune blonde en profita pour dormir tout son saoul, puis ensuite s'occuper de son appartement, de ses lessives en retard. C'était agréable de ne pas avoir à se préparer pour le travail, de traînasser dans un vieux short et un t-shirt qui n'était même pas à elle. Mais bon, elle n'allait quand même pas rester enfermer tout la journée, surtout que même si le ciel n'était pas au beau fixe, il ne faisait pas trop moche. Elliana enfila un jean et un débardeur tout en se déhanchant sur de la musique latine, elle ajouta un vieux gilet qui ne risquait pas d'être sali et sa paire de chaussures qu'elle avait mis durant son année de travail dans les écuries. Après avoir éteint la musique, avoir récupéré clés et portable, elle sortit de son studio et prit la direction des écuries. C'était un endroit qu'elle appréciait toujours autant et puis mine de rien, le contact quotidien avec les chevaux lui manquait. Elle fit donc un tour par chaque écurie et retrouva l'un de ses collègue en train de pailler un nouveau boxe. Elle s'arrêta un instant pour discuter et c'est ainsi qu'elle apprit qu'il y avait un nouvel arrivant et que celui ci ne devrait plus tarder. Elli salua son ancien collègue et alla faire un tour vers les bâtiments de travail, peut être qu'un cavalier évoluait dans le manège ou dans une carrière.

Quand la blonde s'approcha de la porte du manège, elle put remarquer des affaires déposées un peu à la va vite, elle s'approcha, curieuse de savoir s'il y avait quelqu'un qui montait à cru après une séance. Elliana entendit le bruit de sabots et même un hennissement, ce n'est qu'après qu'elle vit le cheval évoluant dans le manège. Il avait l'air bien avec son tapis entre les lèvres, la scène fit rire la jeune femme qui s'approcha de la barrière. Elle était face à un cheval baie avec une grande liste, il avait l'air de s'amuser avec son tapis. Elli avança sa main pour caresser l'animal tout en parlant d'un ton amusé
.

"Coucou toi ! Alors comme ça t'es tout seul dans ce grand manège ! Ça doit pas être drôle..."

La main sur le chanfrein de l'hongre, elle le gratouilla jusqu'en dessous du toupet et observa en même temps le tapis qu'il avait entre les lèvres. Elle savait que certains chevaux étaient particulièrement joueur, il s'agissait le plus souvent des moins bêtes. Toujours était-il qu'elle n'avait jamais vu ce cheval et pourtant elle passait au moins une fois par semaine dans les écuries. C'était peut être ce nouveau cheval qui devait arriver. Arrêtant ses caresses, Elli se baissa pour observer les affaires de l'hongre et elle put lire sur une étiquette le nom de l'animal. Lenniwy, c'était surement le nouveau puisqu'elle était certaine qu'il n'y avait pas de cheval de ce nom dans les écuries. Elli se redressa et observa un instant Lenniwy en se demandant si elle devait prévenir son ex-collègue que le cheval était là ou si elle devait l'emmener directement au boxe qui à présent devait être fini...

BY .SOULMATES


_________________


and the others:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité







MessageSujet: Re: Bah, il est où mon box ? [Lenniwwy - Elliana]   Ven 17 Juil - 22:19

Bah, il est où mon box ?


Lenniwy | Elliana



-----------------------------------------------

I
l voyait enfin plus qu'une silhouette, c'était une femme qui, à première vue, semblait amicale. Une belle jeune femme avec les cheveux dont la couleur rappelait celle de la paille. Le bon Lenny tendit l'encolure vers cette dernière, fière de sa bêtise, il n'y avait pas plus sociable que lui. Il la renifla et accepta de bon coeur les papouilles, hochant la tête très légèrement de haut en bas pour montrer son appréciation. Elle sentait les écuries, les chevaux, les granulés, tant de bonnes odeurs qui le mirent de suite en confiance. Ses oreilles bougeaient dans tous les sens, comme une girouette en pleine tempête, tantôt l'écoutant, tantôt scrutant les bruits étrangers.

O
h ça, bête, il ne l'était pas, il était peut-être même un peu trop intelligent. Se servant plus de sa matière grise pour concocter des âneries toutes aussi inventives les unes que les autres, plutôt que pour comprendre le fonctionnement du piaffé ou de la révérence. A l'école, il aurait été un vrai cancre. Plutôt le genre qui confectionne une arbalète avec un stylo et trois trombones, qu'on prend pour un crétin fini. En tant qu'équin, ça ne changeait pas grand chose au final, seulement qu'il n'avait pas d'arbalète à la Mac Gyver. Par contre pour glander ou se faire la malle de son box, là y avait du monde.



Q
uand elle jeta un coup d'oeil à son matériel, il suivit en penchant la tête par-dessus la porte du manège, sa bouille partant sur le côté, il avait l'air encore plus stupide.
"Hey, tu fais quoi madame ?"
Qu'on aurait pu lire sur son visage. Mais il remonta le regard d'un geste vif quand elle se redressa, se sentant fixé, il ne savait pas trop quoi faire. Tendant l'encolure jusqu'à lui frôler le nez en reniflant. A quoi elle pensait ?


I
l trépignait, il ne pouvait plus rester en place, ce temps passé dans ce van lui avait semblé durer une éternité, pas question d'être de nouveau immobile ! Il ronfla en arquant l'encolure et repartit dans le manège en trottant comme un débile. On pouvait voir qu'encore trois de ses protections de transport demeuraient attachées à ses membres, la quatrième jonchant déjà sur le sol du  manège. Lenny enchaîna quelques gentils petits coups de cul et regardait la jeune femme par intermittences.
"Aller quoi, je veux jouer, moi, dit tu viens madame ? On fait un truc ?"
Lenniwy continuait de trottiner en faisant de grands mouvements de tête. Malgré ses trajectoires complètement anarchiques et sa tête de demeuré, il fallait dire que le petit avait de belles allures, bien rondes et rebondi. Il gonflait les muscles et avait un port de tête tout à fait convenable.



C
'était inconcevable de laisser une bête comme ça enfermée toute une journée, sinon, il ne faut pas venir se plaindre des dégâts que pouvait causer un machin pareil après une journée de van et le stress accumulé à cause d'un endroit inconnu. Mais ça, il fallait encore que la miss à la chevelure de paille le comprenne.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Clarissa Charmant
Admin Morue; La graphiste de la bande (a)

Messages : 4160
Date d'inscription : 16/09/2008
▌AGE : 25


Carte d'identités
Pseudo:
Autres comptes:
Personnages sur le compte:





MessageSujet: Re: Bah, il est où mon box ? [Lenniwwy - Elliana]   Mer 29 Juil - 16:22



Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.



Bah, il est où mon box ? Elliana & Lenniwy
Trouver un cheval seul dans le manège n'était pas vraiment commun, ça arrivait de temps en temps, quand les palefreniers étaient en train de faire les boxes et que les patures n'étaient pas praticables, mais là ce n'était pas le cas, il faisait beau et toutes les montures pouvaient sortir au pré sans problème. Elli était donc assez surprise de trouver un cheval dans le manège avec son matériel devant le batiment et sans personne aux alentours. Heureusement qu'elle savait qu'il devait y avoir un nouveau cheval sinon elle aurait pu croire que quelqu'un avait abandonné l'équidé là, sans rien dire... Bon en fait c'était quand même un peu ce qu'il s'était passé puisque le baie se retrouvait là dans le manège tout seul. Enfin Elli put constater que l'hongre ne s'ennuyait pas vraiment tout seul puisqu'il avait un tapis entre les dents et qu'il s'amusait à le secouer dans tous les sens. C'était vraiment amusant à voir. Lorsque la jeune femme tendit la main pour caresser l'animal, celui ci la renifla avant de se laisser faire et même de montrer des signes d'appréciation. Elli avait son habituel sourire aux lèvres et elle s'amusa à le gratouiller.

Après quelques instants de gratte-gratte intense, Elliana se pencha pour observer le matériel déposé rapidement devant le manège. Il y avait tout ce qu'il fallait pour monter ce Lenniwy, puisque tel était son nom. La jeune femme se redressa et fit face au cheval, il avait l'expression d'un cheval intelligent et elle pouvait presque deviner ce qu'il disait. Il fallait dire qu'avoir travailler pendant plus d'un an aux cotés des chevaux l'aidait à en déduire ce qui se tramait plus ou moins sous ce toupet. Lenni' approcha sa tête du visage de la demoiselle et vint froler son nez contre le sien. Cela eut pour effet de faire rire Elli qui se recula doucement. Pas la peine de rester là à risque de se faire mordre le nez, même si l'hongre ne semblait pas méchant du tout, elle avait appris à se méfier. Lenniwy finit par faire demi tour et partir au trot, c'est à cet instant qu'Elli remarqua les protections qui pendaient encore aux membres de l'équidé. Ils auraient au moins pu lui retirer les protections, elles devaient être totalement foutues à présent, surtout avec le cirque que faisait le baie. Elliana observa les alentours une nouvelle fois pour s'assurer qu'il n'y avait personne d'inhabituel dans les parages, mais celui qui avait laissait le cheval ici devait être parti depuis un moment maintenant.

Ayant remarqué une longe sur le sol, Elli la ramassa et pénétra dans le manège. Ce n'était pas son boulot de faire ça, mais si personne n'était au courant... ils ne pourraient pas venir le chercher. La jeune femme fit quelques pas et s'arrêta avant de se prendre un coup de pieds ou autre. Elle était bien droite et son regard était posé sur l'hongre. Encore une fois elle s'adressa à lui avec un ton légèrement amusé. Elle avait l'impression que c'était une vraie amusette ce cheval et c'était drôle à voir
.

"Allez, viens là Lenniwy, que je puisse t'enlever les protec' qu'il te reste..."

Ce cheval avait de l'allure, Elli ne pouvait le nier, elle n'était pas une experte dans le genre, puisqu'elle était seulement capable de qualifier un cheval de joli ou non. Elle n'avait aucune notion d'aplombs, de force du dos ou ce genre de chose. Elle savait juste apprécier ce qu'elle avait sous les yeux avec son regard de jeune initiée. En tout cas pour ce qu'elle avait déjà vu avec les chevaux de l'académie, elle le trouvait pas mal du tout cet hongre, il n'avait pas la prestance de certaines bêtes qu'elle avait pu voir à l'oeuvre, et pour cause ces bêtes là étaient des bêtes de concours, mais il avait des gestes élégants et agréables.

BY .SOULMATES


_________________


and the others:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité







MessageSujet: Re: Bah, il est où mon box ? [Lenniwwy - Elliana]   Dim 16 Aoû - 2:19

Bah, il est où mon box ?


Lenniwy | Elliana



-----------------------------------------------

L
e monde devait être vachement plus chouette en secouant la tête, vu comme notre brave Lenny remuait la sienne. Il ronflait en arquant l'encolure, faisant son péteux, à tel point qu'il en avait, pendant de minces secondes, oublié la présence de l'humaine avec qui il avait "sympathisé" quelques minutes auparavant. Continuant ses serpentines bancales et ses figures de manège sans queue ni tête. C'est vrai que dans sa stupidité, il avait de l'allure, tout fière de ses bêtises, il transpirait la sympathie et la bonne humeur et semblait la communiquer à merveille. Le petit était on ne peu plus expressif. Après avoir piétiné tous les endroits possibles du manège, il avait enfin fini par se stopper dans un coin du manège et tentait de regarder au delà. On ne voyait pas grand chose du manège, pas d'âme qui vive, d'équidés ou quoi que ce soit que cette brave bête ne connaisse. Il était apparemment décidé à rester ainsi jusqu'à ce qu'un nouvel élément rentre dans son champ de vision, tel un sniper perché dans une tour au milieu de la cambrousse, persuadé que quelqu'un va débarquer.

C
'est le bruit de l'ouverture de la porte du manège qui le stoppa dans son observation intense du monde extérieur. il tourna la tête vers le bruit en question, ce n'était que la bipède avec qui il avait fait connaissance auparavant qui était rentrée dans le manège, oh chouette ! Est-ce que ça voulait dire qu'ils allaient jouer un peu ? Lennouille pointa ses oreilles dans sa direction. Aller, dit, on joue à quoi ? Il enclencha la marche lorsque cette dernière lui adressa la parole et il vint donc, d'un pas actif, à sa rencontre et s'arrêta devant elle, comme un brave petit chien. Reniflant ses mains. Lenniwy reconnu sa longe et la laissa l'attacher, il chopa un bout de sa longe in extremis entre les lèvres et insista pour la garder en bouche. A y voir de plus prêt, on voyait que ce n'était pas la première fois qu'il faisait ça, la longe était toute usée par ses mâchonnages intensifs, mais bon, apparemment, il y tenait. Décidément, ce n'était vraiment qu'un enfant, avec sa sale manie de tout mettre à la bouche.




I
l resta immobile tant qu'elle ne lui donnait pas l'ordre de se déplace, brave petit qu'il était. Même si il mourrait d'envie de partir faire le fou. Peu-être qu'une fois qu'elle aurait fini ce qu'elle avait à faire il aurait le droit de jouer un peu, c'est ce qu'il espérait. Lenny fit tout son possible pour contenir son énergie et ne pas trépigner comme un demeuré, mais ce n'était pas chose facile. Franchement, à sa place, après des heures de voyage et être arrivé dans un endroit inconnu, vous voudriez rester enfermé à ne pas pouvoir bouger ? Pas lui en tout cas. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas été monté et ce trop plein d'énergie commençait à déborder, c'était une vrai cocotte minute et pas besoin de l’œil d'un expert pour le voir.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Clarissa Charmant
Admin Morue; La graphiste de la bande (a)

Messages : 4160
Date d'inscription : 16/09/2008
▌AGE : 25


Carte d'identités
Pseudo:
Autres comptes:
Personnages sur le compte:





MessageSujet: Re: Bah, il est où mon box ? [Lenniwwy - Elliana]   Mar 1 Sep - 23:41



Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.



Bah, il est où mon box ? Elliana & Lenniwy
C'était presque dommage qu'Elli ne travaille plus à l'académie car elle aurait surement pris plaisir à s'occuper de Lenniwy. Le cheval était expressif et il avait une sacrée bonne bouille, une bonne tête de curieux et de petit casse pied à ses heures perdues. La jeune femme aurait même pu s'occuper pleinement du baie à son arrivée, mais elle savait que Mr Osvald était plutôt pointilleux sur le règlement et si on la surprenait en train de monter sur un nouvel arrivant, elle allait se faire taper sur les doigts. Et puis, le fait qu'une selle et un filet soient déposés à coté du manège ne voulait dire que le cheval était débourré... peut être qu'il s'agissait d'un jeune et qu'elle ne serait pas capable de le gérer monté... Après tout la demoiselle ne savait pas reconnaître un jeune cheval d'un cheval un peu plus expérimenté, surtout qu'à l'académie vieux cheval ne voulait absolument pas dire cheval gérable par un débutant, ce qu'elle était. Elli ne prit donc pas d'autre décision que de s'occuper de l'animal à pied, parce qu'il fallait le dire, ce n'était quand même pas de la faute de Lenniwy s'il était coincé dans ce manège tout seul parce que le transporteur ne pouvait pas attendre cinq petites minutes.

La blondinette finit par entrer dans le manège avec la longe, histoire de quand même pouvoir agir si l'hongre bougeait un peu trop autour d'elle. Elle le laissa s'approcher, c'était quand même mieux dans ce sens, elle avait moins l'impression de lui forcer la main. Une fois Lenni suffisamment près, elle lui mis sa longe par sécurité et commença à lui enlever ses protections de transport. Il fallait quand même être rudement débile pour laisser un cheval avec ses protections dans un manège, il y ne avait une qui était surement fichue avec le bazar qu'il avait fait. Mais bon, encore une fois Elliana n'était pas responsable des bêtises d'un transporteur peu scrupuleux... Tout en ôtant les protections, Elli se remit à parler de sa petite voix toute douce
.

"Et bien bonhomme, t'es pas aidé on dirait ! On t'as lâchement abandonné dans le manège et je suis sure que personne ne sait que t'es là... Allez, je t'enlève tout ça et après je vais voir ce que je peux faire de toi."

Une fois le tout posé au sol, Elli alla ramasser la protec' errant dans le manège après avoir ôter la longe et l'avoir déposée sur son épaule. Maintenant qu'elle avait rassemblé tout le matériel, elle allait peut être pouvoir essayer de voir quelqu'un pour ce pauvre cheval tout seul. Il fallait quand même qu'il rencontre ses copains de boxes... Pour finir la jeune femme sortit son téléphone et contacta directement un palefrenier avec qui elle avait travaillé durant un peu plus d'un an. Elle ne savait pas trop s'il travaillait ou non, mais au moins il pourrait toujours l'aider à contacter quelqu'un de présent à l'académie. Une fois qu'elle eut raccroché, Elli se tourna vers Lenniwy.

"Mon gros, tu vas rencontrer les voisins ! J'espère que t'es prêt..."

La jeune femme s'approcha de l'hongre et encore une fois attacha sa longe avant d'avancer jusque la barrière pour l'ouvrir et sortir dans la cour. Elle fit quelques pas avant de se retourner pour fermer la barrière et ensuite se diriger vers les écuries. Il n'y avait plus qu'à espérer que ça ne soit pas concerto lorsqu'ils allaient entrer, mais aussi que lenniwy ne se fasse pas attaquer par ses voisins de boxes, ou même que celui ci ne se mette à taper dans les murs pour une raison X ou Y...

BY .SOULMATES


_________________


and the others:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Bah, il est où mon box ? [Lenniwwy - Elliana]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bah, il est où mon box ? [Lenniwwy - Elliana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HeartBeat of Normandy :: Bienvenue à Etretat :: Archives :: « Horse Beautiful » Forum version 1 :: Archives "RPG" :: Rp's divers-