Partagez | 
 

 « I just wanna be there where you are. » Kayleigh & Jesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Louis T. Delmas
Admin Kay' ; P'tite Belge d'amour

Messages : 1067
Date d'inscription : 20/08/2012
▌AGE : 20
▌LOCALISATION : En Belgique, une fois !
▌EMPLOI : Bergère.
▌HUMEUR : Save the Sheep, Follow the Sheperds !






MessageSujet: « I just wanna be there where you are. » Kayleigh & Jesse   Dim 5 Avr - 23:18

I just wanna be there where you are.
Kayleigh & Jesse

J’ouvris les yeux en soupirant légèrement. Des rayons de soleil… y’avait pas mieux. En plus, j’entendais mon propre rayon de soleil respirer derrière moi et son souffle sur ma peau m’arracha un sourire tendre, heureux. Deux ans et demi qu’il n’y avait plus que lui dans ma vie. Lui, Jesse, mon Jesse. Un amour né d’un coup de foudre, un jour de pluie comme tous les autres, et pourtant tellement spécial à nos yeux. On avait fait des choses presque futiles, quand on y repensait… nettoyer la blessure de Piazor, partir en balade, tout ça ne représentait pas grand-chose, jusqu’à ce qu’il m’emmène dans son coin rien qu’à lui. Le soleil était revenu, entretemps, et cette après-midi s’était transformée en paradis pour moi. Tout ça parce que monsieur avait décidé de râler un peu moins que d’habitude en ma présence. Et franchement, de ce côté-là je n’avais pas eu à me plaindre pendant ces deux ans et demi. Bon, il y avait eu quelques bas de temps en temps – comme notre grosse dispute, le moment où il avait été appelé par sa mère au beau milieu de la nuit ou encore l’arrivée et le départ de Black Dream – mais le reste était quasiment tout rose. Les gens continuaient à me demander comment je faisais pour le supporter, même après tout ce temps, et à chaque fois je leur répétais à quel point il était adorable avec moi. Oh, ça il l’était, et pas qu’un peu…

Sans bouger, ce simple sourire aux lèvres, je me mis à essayer de deviner s’il dormait encore ou pas. Sa respiration était lente et régulière, mais je savais qu’il ne dormait pas pour autant. Je profitai encore quelques secondes des rayons de soleil sur mon visage, les yeux fermés, puis me tournai vers mon blondinet. Il n’était visiblement pas réveillé depuis très longtemps, vu ses petits yeux. Un sourire doux et tendre étira mes lèvres et je passai une main sur sa joue, avant de lui chuchoter :

« Good morning, mister Tylker. »

J’avais l’habitude de lui parler en anglais, quand on était rien qu’à deux. Par contre, en public c’était en français la plupart du temps. Et puis avec Flynn ou Jake à côté, c’était en anglais aussi. Je tirai légèrement sur ma nuisette noire pour la remettre en place, puis partis me blottir contre Jesse, toute câline. Je posai une main sur son torse et fermai les yeux, soupirant doucement. Nos réveils à deux s’étaient faits assez rares depuis l’arrivée de Flynn, mais j’en profitais qu’il soit chez un ami pour passer la nuit chez mon Américain préféré. Je tirai la couette vers nous, vu qu’on l’avait visiblement dégagée pendant la nuit, puis me redressai pendant quelques secondes pour poser un baiser sur les lèvres de mon chéri, avant de me recoucher contre lui.

« Did you sleep well ? »

Cette question était devenue une petite habitude. La réponse était souvent la même quand on était à deux d’ailleurs, mais voilà, c’était plus un réflexe qu’une réelle question. Je souris en sentant ses bras autour de moi et une soudaine envie de me blottir encore plus contre lui m’envahit. Bon, c’était techniquement impossible, mais je resserrai un peu mon étreinte sur lui quand même. La voix à moitié endormie et étouffée par la couette, je lui soufflai :

« Do you have something to do today ? Because I’m free all day, so I’d love to spend it with you… »    

Eh oui, j’avais toute la journée ! Je ne travaillais pas, et puis j’avais tellement la flemme d’aller m’occuper de mon cheval que j’avais demandé à un autre cavalier de le faire à ma place. Et ça, ça m’arrivait très rarement ! J’espérais juste que Jesse soit disponible toute la journée, sinon j’allais râler comme pas possible, encore plus que mon blondinet quand il râlait. Je vous laisse imaginer ce que ça donne ! J’écartai une mèche blonde de mon visage et passai doucement ma main sur le bras de Jesse, un petit sourire en coin aux lèvres. J’étais tellement bien là… et qu’est-ce que je l’aimais, celui-là !


 


Emi Burton

_________________




Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Alexandre L. Leroy
Admin Bloody; La plus méchante (a)

Messages : 5090
Date d'inscription : 04/05/2010
▌AGE : 22
▌LOCALISATION : Tu voudrais savoir hein?
▌EMPLOI : Flemmarde à plein temps!
▌HUMEUR : Un plus un ça fait trois :3


Carte d'identités
Pseudo: Bloody
Autres comptes: Grégoire E.-G. Carpentier ; Ruby C.-M. Delcourt
Personnages sur le compte: Alexandre L. Leroy ; Gwen Lemerle ; Gaël C.-J. Fournier ; Jérémy Y.-M. Ambroziewicz





MessageSujet: Re: « I just wanna be there where you are. » Kayleigh & Jesse   Lun 6 Avr - 20:50


« I just wanna be there where you are. »
Kayleigh & Jesse
J'avais pleinement profité de cette nuit, une de ces rares nuits où je dormais avec la très douce demoiselle qui partageait ma vie depuis maintenant plus de deux ans. Ces moments étaient devenus rares depuis l'arrivée dans sa vie de Flynn, un petit garçon, un orphelin. C'était un petit bonhomme que j'appréciais, mais sa présence compliquait les choses. Enfin surtout pour moi, en fait. Je ne voulais pas m'immiscer dans le petit cocon d'amour que Kayleigh avait tissé pour lui. Je n'y avais pas ma place. Je n'étais pas capable d'y faire ma place. Oh, bien sûr ce n'était sûrement pas de l'avis de mon adorable blonde. Enfin bref, c'était un peu compliqué pour moi, j'avais en fait surtout du mal à trouver ma place et mon équilibre. Bien sûr, j'étais toujours aussi follement amoureux de cette superbe blonde que j'aimais tant, et que même si nous n'étions pas tout le temps ensemble, ça ne changeait rien. Nous deux c'était fait pour durer.

Et ça, j'en étais certain chaque matin en me réveillant. Encore plus ce matin, avec mon bras passé autour de la taille de ma belle. C'était un mouvement infime de sa part qui m'avait réveillé. Ou peut-être avais-je rêvé. Toujours est-il que le soleil entrait à flot dans ma chambre, et que dans mes bras était lovée la fille que j'aimais. Des matins comme ça, j'en voudrais bien plus, mais je devais me contenter des rares qui m'étaient offerts. Ce n'était possible que lorsque Flynn n'était pas là, parce qu'en la présence du garçon j'étais difficilement le même. J'étais beaucoup plus... prudent, pour résumer les choses, et je profitais donc à fond qu'il soit chez un ami pour la nuit et la journée. Bien sûr, ça ne pouvait pas arriver tout le temps. Alors il fallait bien que je prenne un peu sur moi le reste du temps. Toujours est-il que je souris avec délice lorsque ma princesse se retourna dans mes bras pour me faire face. Je caressais très délicatement son bras, la dévorant de mon regard clair. Je posais en douceur mes lèvres contre les siennes, avant de répondre à ses salutations matinales.

« Good morning, sweet heart. »

Bien sûr, entre nous l'anglais était un mécanisme. Il fallait le rappeler, nous étions tous deux américains, et lorsque nous n'étions qu'à deux, ça aurait été vraiment bête de nous ennuyer à parler français. Notre langue maternelle était beaucoup plus naturelle entre nous. Par contre lorsque nous étions entourés de français, généralement nous nous adaptions tous les deux. J'avouerais par contre volontiers que j'avais tendance à la moquerie envers certains collègues ou clients, et que c'était à chaque fois soufflé en anglais à l'oreille de ma blonde. Je n'étais pas un enfant de cœur et ne le serais jamais, mais j'avais un peu perdu de cette méchanceté cassante que j'avais pu avoir au tout début de notre relation. Kay' n'en avait jamais fait les frais, certes, mais elle me changeait petit à petit, me rendant plus doux, plus docile. Pas facile comme entreprise ! Toujours est-il que je refermais mes bras autour d'elle, profitant de sa présence tout contre moi. Je posais mon front contre le sien, les yeux brillants. Des matins comme ça, il m'en faudrait vraiment chaque jour... En attendant, je profitais à fond. Couette ou pas je m'en foutais, ma belle était avec moi, et c'était tout ce qui comptait pour le moment. J'accueillis son baiser avec délice, avant de laisser un petit rire léger m'échapper. Oh oui, je l'aimais cette journée ! Tout allait être parfait, je le sentais. La très douce question de ma chérie me fit sourire, et je déposais un baiser sur son front, mes doigts jouant délicatement dans ses cheveux.

« Yes, thanks to you. I always sleep well when you're with me. And you ? »

Bon d'accord bande de médisants, j'étais totalement différent avec Kayleigh qu'avec le reste du monde. En même temps le reste du monde n'était pas avec moi comme l'était Kayleigh, je vous dirais. Et tout simplement le reste du monde n'était pas ma très douce et parfaite Kayleigh. Il fallait quand même avouer qu'entre nous c'était spécial. Le coup de foudre, très clairement. Une réelle évidence. Aussi évident que le sel est salé et le sucre est sucré. C'est très cliché comme évidences, n'est-ce pas ? Eh bien c'était le but. Nous avions eu un coup de foudre, le coup de foudre. C'était peut-être super cliché mais ça nous résumait. Et je n'aurais pas voulu être d'une quelconque autre humeur ce jour d'août. Pas quand je voyais où ça m'emmenait. C'était peut-être égoïste de ma part, mais j'étais très heureux, et je ne voulais en changer pour rien au monde. Finalement, la question de ma douce me fit sourire.

« I don't know... Wait just a second... » D'un geste paresseux, j'attrapais mon téléphone sur la table de chevet derrière moi, avant de consulter rapidement mon agenda électronique, mon seul moyen de ne pas passer à côté des rendez-vous. « I'm on my free day and... It looks as if I had nothing to do, today. » Un sourire en coin étira mes lèvres et je soufflais finalement : « Except spend my day with you, of course ! » Je posais finalement un baiser sur ses lèvres, mutin, avant de regarder l'heure avec toujours autant de paresse. Ah oui, il était déjà tout ça ? Eh bah ! « Well, it's breakfast time ! I'll be back in a moment ! »

Oui oui, c'était l'heure du petit déjeuner ! Et petit déjeuner au lit pour son altesse, s'il vous plaît ! Je sortis donc du lit avant de me diriger vers la cuisine pour préparer très vite un plateau repas digne de ce nom. Inutile de vous préciser comment je l'avais composé, l'important était plutôt de savoir de quoi il était composé. Et c'était assez simple, au final, mais je savais que ça ferait le bon effet ; café, petits pains toastés pour les tiédir, brioche beurrée, marmelade d'orange et confiture de fraise, pâte à tartiner chocolatée. Eh oui, c'était extrêmement simple, mais il y avait un moment que je n'essayais plus d'impressionner ma belle ; je me contentais de lui faire plaisir avec des incontournables qui lui plaisaient bien. C'est donc après un certain temps de préparation pourtant pas excessif que je retournais à ma chambre, bien chargé par un plateau qui menaçait de s'écrouler. Pour ouvrir la porte, je calais mon plateau contre ma hanche avant de la pousser doucement. Un de ces sourires légèrement diaboliques mais adorable que j'avais étira mes lèvres tandis que je déposais le plateau à côté de ma belle. Je fis le tour du lit pour m'installer de l'autre côté - inutile d'écraser ce pauvre plateau qui ne m'avait rien fait - avant de poser un baiser sur la nuque de ma princesse.

« Do you need anything else ? »

J'étais prêt à me plier en quatre pour faire sa volonté.

Emi Burton

_________________
Mon royaume assiégé, elle a annexé mon canapé.
Embrasé, désarmé, je me suis constitué prisonnier.
Elle veut de la vie en grosses coupures,
Enfant de luxure tout ce qu'elle touche brûle.
Possédée, possédée. Bien accroché à son cœur de gitane.
Dans les veines du sang d'apache, comme si
Bonnie fumait Clyde pour partir avec le cash.
C'est l'escalade, le road trip puis le crash comme
Une marquise de Sade qui fait dans le White Trash.
White Trash


© KYO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Louis T. Delmas
Admin Kay' ; P'tite Belge d'amour

Messages : 1067
Date d'inscription : 20/08/2012
▌AGE : 20
▌LOCALISATION : En Belgique, une fois !
▌EMPLOI : Bergère.
▌HUMEUR : Save the Sheep, Follow the Sheperds !






MessageSujet: Re: « I just wanna be there where you are. » Kayleigh & Jesse   Dim 28 Juin - 16:57

I just wanna be there where you are.
Kayleigh & Jesse

Entendre la voix de mon chéri dès le matin, ça faisait énormément de bien. Les moments passés rien qu’à deux étaient rares, trop rares, et j’étais presque heureuse que Flynn soit parti pendant quelques heures. Depuis un moment, j’avais beaucoup de doutes à propos du petit garçon. J’étais la seule personne qu’il aimait réellement et j’aimais m’occuper de lui, mais au fond, je n’étais que sa baby-sitter et ce n’était pas à moi de l’élever. J’avais honte de penser des choses pareilles, mais à vrai dire, je paniquais. Je paniquais parce que j’avais énormément de responsabilités, parce que je ne profitais pas vraiment de ma jeunesse et surtout parce que j’avais peur que Flynn éloigne Jesse de moi sans le vouloir. Pour le moment ce n’était pas le cas, mais quand il était là, Jesse était pas mal sur ses gardes et ça ne m’allait pas. Quand j’étais petite, je me voyais fonder une famille aux côtés de l’homme que j’aimais, et pour le moment ce n’était pas trop ça. Bon, même sans parler de Flynn je ne savais pas si Jesse aurait été d’accord, mais tout ça m’inquiétait.

Sauf que pour le moment, mes soucis s’étaient envolés. Il y avait du soleil, je m’étais retournée pour tomber nez à nez avec mon Américain préféré qui venait de se réveiller, et je me sentais bien. Vivante. Son baiser m’apaisa encore plus, et sentir son front contre le mien, ses doigts dans mes cheveux, c’était juste parfait. Lorsque je lui demandai s’il avait bien dormi, sa réponse me fit sourire. D’une voix un peu rauque – ma voix n’était clairement pas la plus sexy au réveil – je lui répondis, doucement :

« Me too. We should do this more often. Flynn has made a few friends lately, and I hope they will invite him a lot. » Je ris doucement, passai mes doigts sur la joue de Jesse et poursuivis, plus sérieusement: « We’ll have to talk about him today. I’m asking myself a lot of questions. »

Mais pour le moment, j’allais me taire. Il fallait à tout prix que j’évite de ruiner ce merveilleux réveil, quand même ! En me blottissant un peu plus contre mon Américain, je lui demandai s’il avait quelque chose à faire pendant la journée. De toute façon, même s’il avait quelque chose je risquais de le suivre comme un caniche toute la journée, alors bon… Lorsqu’il agrippa son téléphone pour regarder ses activités de la journée, je regardai l’écran en même temps que lui, me frottant les yeux pour éviter de voir flou. Encore une des joies du matin ! Sa petite annonce m’arracha un sourire joyeux et je répondis à son baiser, enthousiaste.

« You’re really perfect ! »

Il finit par regarder l’heure et m’annoncer qu’il était l’heure du petit déjeuner. Même si on n’avait rien à faire de la journée, on avait un peu pris l’habitude de ne pas trop traîner et ça m’arrangeait vraiment. Je n’aimais pas passer des heures à ne rien faire, même avec Jesse. Je le suivis du regard lorsqu’il quitta la chambre, avant de tirer la couette vers moi, fermant les yeux. Cinq minutes encore, le temps qu’il prépare tout ça. Je me mis à écouter les bruits de la cuisine. Les assiettes qui s’entrechoquaient, le café qui coulait dans la cafetière, le bruit des sacs de pain, des bocaux de confiture et de pâte à tartiner au chocolat que Jesse déposa sur un plateau. Lorsque je l’entendis s’approcher de la chambre, je me redressai dans le lit, un sourire rayonnant aux lèvres. Je dégageai la couverture et m’assis en tailleur sur le lit.

« Thank you, mon râleur préféré » lui lançais-je malicieusement.

Lorsque Jesse s’assit de l’autre côté du lit, je me mis à tartiner un petit pain de confiture, avant de croquer dedans avec délice. Je vous avais déjà dit que mon copain était le meilleur ? Oui ? Ben dans ce cas, je vous le répète ! Je me tus quelques instants, profitant simplement du calme du matin. Puis, une nouvelle fois, je me mis à penser à Flynn. Les sourcils froncés, je me mis à fixer mon petit pain sans vraiment le voir.

« Jesse… Tell me honestly what you think about Flynn. Don’t be afraid to say what you really have on your mind. » Parce qu’au final, je ne savais pas réellement ce qu’il pensait à propos de tout ça. On en avait vaguement parlé une ou deux fois, mais c’est tout. Je pris une gorgée de café, avant de poser mon regard sur mon chéri, attentive.  



 


Emi Burton

_________________




Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: « I just wanna be there where you are. » Kayleigh & Jesse   

Revenir en haut Aller en bas
 

« I just wanna be there where you are. » Kayleigh & Jesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HeartBeat of Normandy :: Bienvenue à Etretat :: Archives :: « Horse Beautiful » Forum version 1 :: Archives "RPG" :: Rp's divers-