Partagez | 
 

 La minute papillon~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité







MessageSujet: La minute papillon~   Sam 28 Mar - 15:09


 
La minute papillon

 
En cet après-midi froid et pluvieux, Freddy était de sortie. L’écurie ne disposant pas de boxes adaptés à un tel gabarit, il se retrouvait généralement au pré pour la journée, à son grand bonheur !
Aujourd’hui, le ciel était recouvert de lourds nuages gris et un léger vent glacé ce faisait ressentir, la terre était humide de pluie et les chevaux revenant des pâtures, enduits de boue, semblaient avoir changé de couleur. Freddy, qui se sentait d’humeur espiègle et joueuse, ne faisait pas exception : autrefois d’un brun chocolaté délicat et brillant, le Shire ressemblait à une statue de terre vivante, craquelée de part en part. Oui, une œuvre d’art c’est ce qu’il était, et Freddy ne se privait pas de le montrer, galopant d’un bout à l’autre du pré, la tête haute et l’encolure arquée, en bon mâle qu’il était. Enfin, pris d’un appétit soudain, il s’était dirigé au fond du pré, à l’abri du feuillage d’un arbre et arrachait tranquillement des brins d’herbes triés sur le volet, quand quelque chose de couleur vive et minuscule vint se poser à quelques centimètres de son nez. La chose battit nerveusement des ailes : un papillon, bleu aux ailes cerclées d’un noir profond.

Freddy s’immobilisa, le regard figé sur la petite et fragile créature. Un instant magique qui s’étira sur à peine dix secondes, et le papillon reprit son envol. L’étalon l’observa attentivement jusqu’à le perdre de vue, comme hypnotisé, et fut tiré de sa transe en apercevant une forme humaine appuyée à la barrière du pré. Heureux à l’idée d’avoir un peu de compagnie intéressante –les autres étalons ne voulaient pas bouger de leur recoin de pré, c’était ennuyeux– il trottina joyeusement jusqu’à son visiteur qu’il salua d’un léger hennissement de bienvenue. Peut-être allait-il enfin servir à quelque chose, ici ! Depuis qu’il était arrivé à l’académie, on se contentait de l’emmener au pré, et il n’avait transporté personne sur son dos, alors, un minimum d’exercice ne lui ferait pas de mal, au contraire, il avait besoin de bouger.
© fiche créée par ell

 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Louis T. Delmas
Admin Kay' ; P'tite Belge d'amour

Messages : 1067
Date d'inscription : 20/08/2012
▌AGE : 20
▌LOCALISATION : En Belgique, une fois !
▌EMPLOI : Bergère.
▌HUMEUR : Save the Sheep, Follow the Sheperds !






MessageSujet: Re: La minute papillon~   Dim 5 Avr - 17:48

La minute papillon.
Florent & Freddy

D’un geste rapide, j’enfilai mes bottes en cuir, puis me levai et sortis du club-house après avoir salué d’un sourire un petit garçon qui passait par là. Mon fils aurait cet âge-là bien trop rapidement à mon goût, je le savais. C’était toujours comme ça de toute façon, les gosses grandissaient trop vite. Ronan ne ferait pas exception, et même si j’avais hâte de pouvoir l’emmener à l’école, ce genre de choses, j’aimais l’entendre gazouiller dans son berceau. Entrer dans notre chambre, me pencher au-dessus de lui et le voir s’agiter comme il le faisait, ça n’avait pas de prix, et ça allait me manquer. ‘Fais un autre enfant, alors’, me direz-vous. Oui, enfin… cette idée m’avait traversé l’esprit, mais pour le moment c’était tout à fait inimaginable. Un deuxième enfant ne me dérangeait pas, mais j’avais à peine vingt-deux ans et pour le moment, je me battais trop avec mon boulot et mes études pour pouvoir songer à agrandir la famille. Je n’en avais jamais parlé avec Céleste, mais pour moi c’était décidé : pas tout de suite. Plus tard sûrement.

Il faisait froid et mauvais, aujourd’hui. J’étais habillé d’un simple pantalon d’équitation noir, un t-shirt à manches courtes, un léger pull noir en laine et une veste de pluie grise toute simple ramenée de Paris, qui datait de l’époque où j’y vivais encore. Rien de spécial, en gros. Les moments que je passais à l’académie se faisaient de moins en moins nombreux, mais je tenais quand même à passer de temps à autres pour me détendre et pour sortir de ma routine. Bébé Ronan passait l’après-midi au shopping avec Céleste, ce qui me permettait de m’occuper comme il se devait du cheval qui m’était attribué. Freddy. Je n’avais jamais fait sa connaissance, mais apparemment il était très gentil, et très grand, aussi. Normalement c’était un cheval facile, exactement ce qu’il me fallait, donc. Ca faisait maintenant deux ans que je montais à cheval et j’avais donc eu le temps d’apprendre à monter correctement, mais je n’étais pas non plus le meilleur cavalier du monde, il fallait le dire. Entre débutant et moyen, en fait. Ni bon, ni mauvais.

Le licol et la corde du Shire à la main, trouvés près de son box, je rabattis ma capuche sur ma tête et fourrai mes mains dans mes poches, me dirigeant vers le pré où se trouvait Freddy, d’après ce qu’on m’avait dit. Saleté de pluie, j’avais comme l’impression que mon cheval allait plus ressembler à une flaque de boue qu’à un vrai cheval. Mais bon… pour une fois, j’avais le temps de lui faire un bon pansage. Rien de prévu, pas d’obligations. En arrivant au niveau du pré, les gouttes de pluie devinrent plus fines et j’ôtai donc ma capuche, avant de m’appuyer contre la barrière. Je cherchai Freddy du regard et l’aperçus, un peu éloigné des autres chevaux. Comment je savais que c’était lui ? Parce que c’était le seul Shire de l’académie, tiens. Et franchement, il était énorme. Je faisais crevette à côté ! D’une voix claire et enthousiaste, je lançai :

« Freddy ! »

Les autres chevaux levèrent la tête mais m’ignorèrent complètement. Freddy, quant à lui, se mit à trottiner vers moi et un sourire étira mes lèvres. Lorsqu’il arriva à ma hauteur, il hennit, et je ris doucement. Je levai lentement la main pour le caresser au niveau de l’encolure, tout en lui disant :

« Salut ! Quelle idée de te rouler par un temps pareil… » Je soupirai et ouvris la barrière, avant de mettre son licol au tas de boue à côté de moi. J’y accrochai la corde, puis guidai Freddy en dehors du pré et refermai la barrière derrière moi, non sans mal vu la taille du monstre. « Je sais même pas comment je vais faire pour monter sur ton dos, honnêtement… Je suis déjà pas grand, mais alors à côté de toi c’est encore pire. » Je souris et me mis à marcher en direction des écuries, tranquillement. « Un petit pansage, ça te dit ? A la base je voulais t’emmener en balade, mais ça dépendra du temps. » Je levai le nez vers le ciel et l’examinai. « Avec un peu de bol, il arrêtera de pleuvoir d’ici la fin du pansage… »


 

 


Emi Burton

_________________




Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité







MessageSujet: Re: La minute papillon~   Lun 27 Avr - 21:25


 
La minute papillon

 
L’humain semblait franchement heureux de voir Freddy répondre à son appel, et il leva le bras, flatta son encolure d’un geste doux. Il souriait. Le cheval avait oublié ce qu’était un véritable sourire, vrai et naturel.

« Salut ! Quelle idée de te rouler par un temps pareil… » et il ponctua sa phrase d’un léger soupir. Mais il ne semblait pas triste ni en colère, et entra dans le pré. Il vint se placer aux côtés de Freddy et lui passa son licol, reconnaissable en cuir brun avec une petite plaquette dorée où y était inscrit son nom. Il tira un peu sur la corde et son compagnon équin le suivit avec joie et bonne volonté, s’écartant docilement en voyant le petit homme rencontrer quelques difficultés à refermer la barrière.

« Je sais même pas comment je vais faire pour monter sur ton dos, honnêtement… » Freddy l’observait parler avec intérêt. « Je suis déjà pas grand, mais alors à côté de toi c’est encore pire. » Il souriait encore, et son monologue terminé, il se dirigea d’un pas assuré et tranquille en direction des écuries. Probablement pour un bon pansage, histoire de le décrasser un minimum de la boue qui le collait comme une deuxième peau. Pour l’instant, pansage ou pas, Freddy espérait juste que le jeune homme le ferait travailler. Celui-ci releva la tête, examinant le ciel. Toujours aussi lourd de nuages, mais au moins la pluie avait presque cessé.

Son futur cavalier l’emmena au sein des vastes écuries de Horse Beautiful, et le plaça devant son box. Il s’absenta une minute et revint avec le matériel élémentaire de pansage, une étrille, un bouchon et un cure-pieds, puis se mit au travail. Freddy baissa le cou, un tel nettoyage était quand même bienvenu –une couche de boue intégrale ça finissait par démanger à force– et relaxant. Les yeux mis-clos, il observait distraitement l’activité habituelle qui animait l’établissement, salua son voisin d’un coup de nez, et après plus d’un quart d’heure de décrassage intensif, Freddy était de nouveau presque aussi resplendissant qu’autrefois. Encore un peu de crasse le long de la colonne vertébrale, le point culminant de la montagne que représentait l’équidé, qu’on débarrasserait d’un coup de brosse douce. Et les sabots. Aah, les sabots. Le pauvre petit homme les souleva avec une grimace, Freddy répondit instinctivement en les décollant du sol par lui-même, sans même y réfléchir.

Quand enfin le pansage fut terminé, Freddy récompensa l’humain d’un souffle chaud au creux du cou, redressa instantanément son attitude détendue, contracta ses muscles, et fit preuve d’une légère impatience en piaffant sur place. Le claquement lourd de ses sabots sur le béton résonna dans toute l’écurie et plusieurs têtes équines aux oreilles dressées se tournèrent vers le duo. Freddy cessa son agitation, non sans lancer un regard étincelant et vif à son cavalier.
© fiche créée par ell

 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: La minute papillon~   

Revenir en haut Aller en bas
 

La minute papillon~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HeartBeat of Normandy :: Bienvenue à Etretat :: Archives :: « Horse Beautiful » Forum version 1 :: Archives "RPG" :: Rp's divers-