Partagez | 
 

 Black Shadow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Zack Guevara
La Caliméro Râleuse !

Messages : 3002
Date d'inscription : 07/07/2011
▌EMPLOI : découpeuse pro.... siffle






MessageSujet: Black Shadow   Jeu 19 Mar - 14:12



Black Shadow


© Codage par BLAKE.
 
Salut mes nouveaux copains ! Comment allez-vous ? Hm, pas très bavard tout ça. C'est parce que vous en connaissez déjà un peu plus sur moi ? J'ai oublié de vous dire une petite chose. Je suis plutôt axé steeple, saut d'obstacles et je déteste la voltige et je cherche doux, affectueux, qui saura me redonner confiance Pour le reste mes petits choux, suivez le mouvement !

CARACTERE.
Comment ça va dans la tête ?

Me décrire en quelques lignes, pourrais-je le faire ? Je pourrais vous narrez ce que j'étais, ce que je ne suis plus, mais ce que je suis je ne le sais pas. J'aimais la compétition, cette sensation de puissance quand au bout de la course, votre cœur explose de joie quand la victoire est entre vos mains. Sentir, mes muscles se bander, sentir le souffles chauds de mes naseaux sur ma poitrine, le poids de mon cavalier qui m'encourageait à me donner toujours plus. C'est d'ailleurs ce que je faisais, pour lui, mais surtout pour mon maître. Celui qui m'avait fait naître, débourrée, passionnée. Pour lui, j'étais une étoile, à présent brisée. Un diamant brut, façonné à sa mesure, abandonné. Éteint. Je ne sais ce qui est le plus dur, entre savoir ce que nous étions ou savoir ce que nous avons perdu. J'étais au sommet, je ne suis plus qu'une misérable bestiole bonne à des cours pour débutant. Me rebeller ? Pour quoi faire ? Ils n'étaient plus là.

Qui pourrait me redonner goût à la vie ? Qui saurait ? Qui aurait le courage de percer le cœur de pierre que je m'étais forgé ? Qui aurait la patience de panser les plaies béantes de mon cœur ? Qui ne saurait que les trouver ? Qui en aurait la force ? Je suis juste une jument ravagée par l'abandon de mes maîtres, par la peur de, de nouveau faire confiance, mais dans l'espoir de pouvoir briller comme avant. Renaître de mes cendres, sentir de nouveau cette élan de générosité qui me caractérisait.

HISTOIRE.
Parles, je t'écouterai mon petit canard.

Combien de fois j'avais vécu cette épreuves, des centaines de fois, autant de fois que compte l'infini des choses, que ce soit dans une stalle de départ, ou qu'un seul fil soit tendu devant nous, l'adrénaline qui se déversait dans mes veines était la même.... L'envie de gagner, de donner tout pour mon cavalier, être sûre que pour les autres c'était perdu d'avance....

Mes oreilles pointaient à chaque nouveau bruit, jusqu'à entendre celui de la libération, la cloche, les portes qui s'ouvraient soudain ou le fil qui n'était plus qu'un lointain souvenir, et d'un seul coup, la Terre. L'infini pour moi seule, la liberté, le déploiement de mes forces. Démarrer dans les premiers ne leur laisser aucune chance.

Une course de steeple, comme j'en avais l'habitude, 5000 mètres au grand maximum, une broutille, une bouchée de pain. Déjà le premier obstacle était avalé, une petite haie de rien du tout, les laisser espérer, surtout ne pas omettre les capacités de mes adversaires. Calculer les probabilités, garder assez de ressources pour les vaincre une fois de plus.  Voilà à quoi me servait les premiers mètres, rester en tête de peloton sans se faire distancer, le reste n'était que rigolade, que soit pour franchir, la douve, la banquette irlandaise, le mur, le piano, et tout les autres obstacles qu'ils mettaient en travers de mon chemin. Toujours continuer de galoper à l'allure que m'imposait le leader, surtout ne pas répondre aux sollicitations de mon cavalier, lui ne savait pas, lui ne comprenait pas que c'était vital pour moi. Lui qui m'avait élevée, débourrée, lui qui me faisait vivre ce bonheur depuis bientôt trois ans. Et puis soudain, le Juge de Paix, le dernier obstacle, passage du tronc d'arbre impeccable, le fossé, la clôture de bois, sans aucun souci. Mes rivaux toujours devant moi, rester derrière, trouver la faille. Bander mes muscles, se faufiler, accélérer, sentir ce formidable élan de puissance déferler en moi, puis accélérer encore. Les sentir s'éloigner, lâcher prise, une tête, deux têtes, trois foulées, flash...

Un journal, une photo, un article, encore une victoire. Puis, le choc, la faille, la dégringolade. Tout s'arrête, je me perds, ne prends plus goût à la vie, ne me nourris plus, encore faut-il que je trouve quelque chose à me mettre sous la dent. Une lumière noire, la fin...

De nouveau le jour, une silhouette amène, gracieuse et complaisante, une nouveau souffle de vie, la peur, le rejet. Tout se bouscule, je sombre une nouvelle fois. Combien de temps je suis resté là, dans ses quatre murs blancs, avec des aiguilles plantées dans le corps, combien de fois ai-je lutter pour rester en vie, combien de fois ai-je cru que c'était la dernière fois que je voyais ses yeux. Combien de fois ai-je espérer le retrouver et ne plus sentir ces atroces souffrances. Combien de fois ? Je ne saurais vous le dire, parce que je ne parle pas, mais surtout parce que je suis brisée, mon corps va bien mais mon mental est ruiné, je ne vis plus, je survis. Je mange parce qu'il le faut, sort parce qu'il le faut. Ou est passée la magnifique jument que j'étais avant que mon propriétaire ne meurt et me laisse seule ? Oui, car c'est ça qu'il s'est passé. Mon maître avait voulu me protéger, il se savait menacer, et m'avait laisser partir, m'enfuir pour être exacte avant qu'il ne le liquide. J'avais erré pendant des semaines dans la forêt à la recherche de nourriture, ne me laissant approcher par personne, j'avais vu la mise à mort. Et je me méfiais de ces deux hommes comme de la peste. Après des heures, j'étais revenue près du corps sans vie, ils avaient, une fois de plus, essayé de me piéger, je m'étais une nouvelle fois enfuie.

Puis, il y avait eu ce vieil homme, près de la cascade alors que j'étais maigre et rachitique, loin de ma prestance naturelle. J'avais essayé de lutter, mais une douleur vive c'était fichée dans mon cou. Au réveil je n'étais plus dans la nature, mais dans une infirmerie, et il était là. A me prodiguer des soins, me parler d'une voix douce, me rassurer, comme le faisait mon maître auparavant, pour lui je m'étais battu, mais il n'était plus. Lui aussi m'avait abandonnée, était-ce cela la vie ? Que toutes les personnes qui comptent pour moi et me font relever la tête s'en aillent sans que je puisse les rattraper ? Enfin, vous allez me dire, que je ne suis qu'un cheval et que je ne comprends pas les choses comme la mort et autres, non peut-être mais je les ressens et ça fait mal. J'étais donc en vie, alors que mes deux maîtres étaient partis. Et puis, peu de temps après, il y eu un spectacle étrange. Une sorte de grand manège où plein de mes congénères piaffaient d'impatience, se la pétaient et se montraient. Moi, je me tenais là, au milieu, à me demander ce qu'il se passait, prostrée dans le fond de mon box à attendre que tout cela se termine. Beaucoup d'hommes et de femmes étaient venus à ma porte, des enfants aussi m'avaient jeté des bouts de carottes et de pommes. Je n'y avais pas touché. Et puis, des palefreniers m'avaient conduit dans le centre du manège, j'avais essayé de m'échapper, mais il avait tellement de force dans ses bras, que moi, même si je m'étais remise de mon épisode de la cascade, je n'avais plus la fougue d'autrefois. J'avais tenté, pas insisté.

Une simple vente aux enchères, voilà comment j'étais arrivée à Horse Beautiful.


DERRIERE L'ECRAN.
Maintenant que je te connais, je veux plus te connaitre.

C'est quoi ton p'tit nom ? Bûche
Ton âge ? Fossilisée
Ton avis sur le fofo' ?
Comment t'as fais notre dicouverte ?
Code du règlement, ou pas ? Pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Liz M. Dubois
Admin Dori ; La codeuse de l'équipe (a)

Messages : 1831
Date d'inscription : 04/10/2008
▌AGE : 27
▌LOCALISATION : Centre de la France, loin de tout les gens du forum T-T
▌EMPLOI : En recherche de formation
▌HUMEUR : Changeante


Carte d'identités
Pseudo: Miss Dori
Autres comptes: //
Personnages sur le compte: Liz M. Dubois, Isaure Neggers & Brooklyn N. Cooper





MessageSujet: Re: Black Shadow   Jeu 19 Mar - 16:30

Re *.*
Comme dit sur la cb, j'adore ton histoire et j'ai bien hâte de voir ce que cela donnera en rp ^^

_________________
   
Liz Dubois
I'm a nightmare dress as a daydream.


Isaure:
 


Brooklyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Zack Guevara
La Caliméro Râleuse !

Messages : 3002
Date d'inscription : 07/07/2011
▌EMPLOI : découpeuse pro.... siffle






MessageSujet: Re: Black Shadow   Jeu 19 Mar - 19:25

Merci

Je sais pas ce que ça va donner encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité







MessageSujet: Re: Black Shadow   Dim 22 Mar - 20:11

Elle est toute jolie !! *.*
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Alexandre L. Leroy
Admin Bloody; La plus méchante (a)

Messages : 5090
Date d'inscription : 04/05/2010
▌AGE : 21
▌LOCALISATION : Tu voudrais savoir hein?
▌EMPLOI : Flemmarde à plein temps!
▌HUMEUR : Un plus un ça fait trois :3


Carte d'identités
Pseudo: Bloody
Autres comptes: Grégoire E.-G. Carpentier ; Ruby C.-M. Delcourt
Personnages sur le compte: Alexandre L. Leroy ; Gwen Lemerle ; Gaël C.-J. Fournier ; Jérémy Y.-M. Ambroziewicz





MessageSujet: Re: Black Shadow   Dim 22 Mar - 20:16

T'as vu on recycle notre Lusi' ici ma BH

_________________
Mon royaume assiégé, elle a annexé mon canapé.
Embrasé, désarmé, je me suis constitué prisonnier.
Elle veut de la vie en grosses coupures,
Enfant de luxure tout ce qu'elle touche brûle.
Possédée, possédée. Bien accroché à son cœur de gitane.
Dans les veines du sang d'apache, comme si
Bonnie fumait Clyde pour partir avec le cash.
C'est l'escalade, le road trip puis le crash comme
Une marquise de Sade qui fait dans le White Trash.
White Trash


© KYO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Zack Guevara
La Caliméro Râleuse !

Messages : 3002
Date d'inscription : 07/07/2011
▌EMPLOI : découpeuse pro.... siffle






MessageSujet: Re: Black Shadow   Dim 22 Mar - 20:52

Merci ^^

Et Fish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Alexandre L. Leroy
Admin Bloody; La plus méchante (a)

Messages : 5090
Date d'inscription : 04/05/2010
▌AGE : 21
▌LOCALISATION : Tu voudrais savoir hein?
▌EMPLOI : Flemmarde à plein temps!
▌HUMEUR : Un plus un ça fait trois :3


Carte d'identités
Pseudo: Bloody
Autres comptes: Grégoire E.-G. Carpentier ; Ruby C.-M. Delcourt
Personnages sur le compte: Alexandre L. Leroy ; Gwen Lemerle ; Gaël C.-J. Fournier ; Jérémy Y.-M. Ambroziewicz





MessageSujet: Re: Black Shadow   Mar 24 Mar - 21:02

On t'a trouvé une cavalière, il s'agit d'Alice ;)

_________________
Mon royaume assiégé, elle a annexé mon canapé.
Embrasé, désarmé, je me suis constitué prisonnier.
Elle veut de la vie en grosses coupures,
Enfant de luxure tout ce qu'elle touche brûle.
Possédée, possédée. Bien accroché à son cœur de gitane.
Dans les veines du sang d'apache, comme si
Bonnie fumait Clyde pour partir avec le cash.
C'est l'escalade, le road trip puis le crash comme
Une marquise de Sade qui fait dans le White Trash.
White Trash


© KYO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Black Shadow   

Revenir en haut Aller en bas
 

Black Shadow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HeartBeat of Normandy :: Bienvenue à Etretat :: Archives :: « Horse Beautiful » Forum version 1 :: Archives "Appartements & Boxs" :: Archives des boxs-