Partagez | 
 

 « Tell me what you know about dreams. » Louis & Sunny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Louis T. Delmas
Admin Kay' ; P'tite Belge d'amour

Messages : 1067
Date d'inscription : 20/08/2012
▌AGE : 20
▌LOCALISATION : En Belgique, une fois !
▌EMPLOI : Bergère.
▌HUMEUR : Save the Sheep, Follow the Sheperds !






MessageSujet: « Tell me what you know about dreams. » Louis & Sunny   Jeu 25 Déc - 23:21

Tell me what you know about dreams.
Louis & Sunny

Je m’étais réveillé avec le sourire jusqu’aux oreilles. La veille, on m’avait attribué un poney dont je pourrais m’occuper pendant mon temps libre et j’étais pire qu’heureux d’avoir quelque chose à faire. Parce que mine de rien, je tournais en rond dans mon petit studio. Il y avait de belles choses à découvrir à Etretat et je le savais, mais tout ça se trouvait loin pour moi et je ne connaissais pas encore assez de monde pour que les gens soient d’accord pour me conduire là où j’avais envie d’aller. Du coup, je restais à l’académie, je faisais le tour des boxes chaque matin et chaque soir, je regardais les gens monter en les corrigeant dans ma tête selon ce que j’avais lu dans les livres, et je travaillais le reste du temps. Pour me rendre au boulot je prenais le bus, et les chauffeurs de bus ici étaient assez gentils pour m’aider à monter et à descendre, ce qui était plutôt bien parce que ça m’évitait de me casser la tronche. Ils commençaient à me connaître, en plus, et chaque matin en allant bosser j’avais droit à un « bonjour ! » enthousiaste. Ils étaient sympa, les gens en Normandie. Pour la plupart, tout du moins. Même si j’y arrivais bien, prendre le bus était toute une histoire et je ne sortais donc en ville que pour aller travailler. Alors oui, parfois les journées étaient un peu longues, mais maintenant que j’avais un poney à chouchouter, tout irait bien mieux.

J’avais enfilé un vieux jean, un t-shirt blanc tout simple, un pull à capuche bleu foncé et ma doudoune noire, puis j’étais sorti. Pour la première fois depuis que j’étais arrivé, le soleil brillait et bien qu’il fasse incroyablement froid, ça motivait. Je saluai d’un gentil sourire les gens que je croisais sur mon chemin, supportant leurs regards remplis de pitié sur moi. J’avais pris l’habitude de toute façon, et puis il valait mieux sourire pour leur montrer que tout allait bien de mon côté. C’était une belle journée, j’allais la passer avec les chevaux puisque je ne travaillais pas et je me sentais bien, que demander de plus ? Avant d’arriver dans les écuries, je me postai à un endroit au soleil et tendis mon visage vers celui-ci, fermant les yeux. Je m’étais détourné du chemin pour éviter que les gens s’inquiètent de mes yeux fermés – ça m’était déjà arrivé – et je restai comme ça pendant quelques minutes, profitant simplement de la faible chaleur qui me faisait pourtant tellement d’effet. J’avais appris à apprécier les petites choses comme ça, à profiter du moment présent, maintenant que j’en avais encore la possibilité. Dans quelque temps mes bras m’abandonneraient et je serais obligé de rentrer chez moi, et alors ? Dans quelques mois, quelques années, je n’en savais rien, et je ne voulais pas savoir. J’étais bien là, à Etretat, et je ne comptais pas remplacer cette bonne humeur par l’inquiétude que je trimballais avec moi depuis tout petit.

Je finis par me remettre en route et, lorsque je croisai le palefrenier qui m’avait attribué Sunny, je lui demandai où elle se trouvait. Rond de longe ? Eh bien, direction rond de longe, alors. Un coup d’œil à la carrière m’apprit que le sable était encore un peu mouillé de la veille, ce qui m’arrangeait. Je ramais dans le sable sec et même si le sable en général n’était pas trop mon truc, je m’en sortirais. On m’avait dit que la ponette était tout à fait adorable à pieds, alors je ne m’inquiétais pas trop, et puis j’avais tout mon temps. En arrivant devant le rond de longe, je découvris la petite ponette isabelle que j’avais déjà croisée le jour où je m’étais enfoncé dans la boue devant une pâture et je souris en m’approchant. Bon, ici aussi y’avait de la boue mais un peu moins quand même, et puis je faisais gaffe à l’éviter, cette fois.  

« Sunny ! Comme on se retrouve ! » Je souris de plus belle et m’arrêtai devant la barrière, avant de me pencher en avant pour m’appuyer dessus. Si elle s’approchait, je n’aurais plus qu’à tendre le bras pour pouvoir la toucher. Je préférais quand même faire connaissance avec la barrière entre nous deux, parce que ma capacité de fuite était un peu réduite, mais pour le moment j’étais la zenitude incarnée. « Viens là toi, je t’ai apporté des trucs ! » Je sortis une carotte de ma porte et la lui tendis, en attendant qu’elle vienne me voir.
 

 


Emi Burton

_________________




Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Daniel Crowner
Admin Popoc; Petite vieille en chef (a)

Messages : 3783
Date d'inscription : 27/09/2008
▌LOCALISATION : juste derriere toi MOUAHAHAH!
▌EMPLOI : Industrie pharma
▌HUMEUR : trop super mega gogole! xD






MessageSujet: Re: « Tell me what you know about dreams. » Louis & Sunny   Sam 27 Déc - 22:27



Sunny Love Farm




Feat. Golddigger ♥

    >>>> Wake Up !! <<<<

    et même


    Musique d'ambiance...  Cliquez !