Partagez | 
 

 Game On (Esteban & Quicksilver)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité







MessageSujet: Game On (Esteban & Quicksilver)    Jeu 20 Nov - 1:15

Des pleures, pourquoi ? Nous n’allons pas en concours ou es ta tenue ? Pourquoi es ce que tu me tiens, me serre contre toi comme si c’était la dernière, je ne comprends pas, te mords ta veste, cherche ma friandise d’avant concours. Après que tu es essuyé tes dernières larmes, tu me donne enfin ma carotte me disant que je suis et serais toujours ton Quick puis tu me mets mes protection de transport. Je suis contant j’adore aller en concours, mais pourquoi elle ne portait pas sa tenue sa je ne l’ai compris que as mon arriver. Je descendis sans poser de problème, la cherchant, bousculant la personne qui tenait ma longe. C’est étrange, même si je savais qu’elle ne voulait plus sauter avec moi, j’aurais pensé, ou tout du moins espéré qu’elle ne me laisse pas, même si je n’aime pas le dressage, pour elle j’aurais fait des efforts. Peut être qu’elle ne m’aimait plu … Et oui, même un cheval peut avoir le cœur brisé de perdre un petit humain avec qui il a créé une relation, une confiance. Je ne voulais pas tomber, je ne voulais pas la blesser et me blesser aussi, j’aurais voulu que cet accident n’arrive pas, mais il est arrivé et me voila ici, dans un endroit inconnu, hennissant, tournant sur moi-même. Pourtant ils réussirent tout de même à m’enlevé mes protections de transport. Je grattais du pied, observant, défiant celui qui tenait le bout de la longe. Par jeu, je me mis debout, l’autre recula au bout de la corde, disant a ces collègues qu’il fallait lui appeler un cavalier. J’hennissais une nouvelle fois, puis il me tira dans un manège, il d’éclipsa la longe, me laissant le licol et je parti au grand galop, lançant des coups de cul, accélérant. Puis je repassais au pas, grattant le sol, cherchant la ou le sable était le mieux pour me relouer ha ça sa me fis du bien. Car malgré le faite que je voyage beaucoup, je n’aime pas trop sa c’est toujours stressant, puis la je débarque on ne sait où et je ne connais personne. Me relevant du sol, je m’ébrouai enlevant le plus grand de la poussière présente sur ma robe grise. Je me mis dans un coin au fond, attendant de pouvoir m’amuser un peu, je me reposais, l’encolure basse, les yeux mi clos, j’étais tout de même attentif aux bruits autour de moi, c’est pour cela que quand la porte s’ouvrit de nouveau, je me redressais, les oreilles en avant. Me disant que le jeu allait débuter par le faite que je ne me laisserais pas attraper, si il s’approche, je parts au galop en me cabrant.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Louis T. Delmas
Admin Kay' ; P'tite Belge d'amour

Messages : 1067
Date d'inscription : 20/08/2012
▌AGE : 20
▌LOCALISATION : En Belgique, une fois !
▌EMPLOI : Bergère.
▌HUMEUR : Save the Sheep, Follow the Sheperds !






MessageSujet: Re: Game On (Esteban & Quicksilver)    Jeu 20 Nov - 21:47




Esteban & Quicksilver

" Game on. "

D’un geste automatique, j’agrippai un seau d’eau que je partis remplir au robinet, l’ouvrant à fond. Un nouveau cheval – enfin, poney – venait d’arriver et les palefreniers m’avaient demandé de m’en charger, vu qu’il m’était attribué et que j’avais pas mal à l’habitude d’accueillir les petits nouveaux. Et, grande surprise, j’avais même pas râlé. Un simple hochement de tête indifférent avait fait l’affaire, parce que pour une fois, j’avais pas envie de me prendre la tête avec qui que ce soit. Pourquoi ce changement soudain ? Whirlwind. Un seul mot. Un seul nom, plutôt. Lui aussi je l’avais accueilli à son arrivée, et je l’avais sauvé des mains des palefreniers, en quelque sorte. Ces abrutis le traitaient comme un chien enragé alors qu’il avait juste besoin d’être écouté, et c’est ce que j’avais fait. Mais ça faisait un moment qu’il était parti. Comme ça, pouf, d’un seul coup. Ils l’avaient foutu dans un camion et bye bye Whirlwind. Comment vous dire que je n’avais pas apprécié ? Ce cheval m’était attribué. C’était le mien, quelque part. J’étais quasiment le seul à lui prêter attention, à essayer de le comprendre avec patience et gentillesse. Ces deux mots-là ne se trouvaient pas dans mon dictionnaire en général, et pourtant… Whirlwind m’avait changé. Mais c’était fini, ça, maintenant. J’allais redevenir comme avant. Après mon épisode déprime.  

D’une main, je soulevai le seau d’eau noir en plastique et me dirigeai vers la réserve de nourriture pour y attraper quelques carottes, que les cavaliers pouvaient prendre à volonté. C’était bien, comme idée. Je les cassai d’un geste habitué et les fourrai dans les poches de ma veste de pluie noire courte, avant d’enfiler les gants que j’en avais sorti juste avant. Il faisait beau dehors, mais vachement caillant, quand même. Je sortis de la réserve, mon seau rempli à la main et les friandises dans mes poches, avant de me mettre en route pour le manège, où se trouverait Quicksilver, logiquement. Quicksilver. Un Connemara gris qui avait tourné en concours apparemment, mais vu que ce côté-là de l’équitation ne m’intéressait absolument pas, je ne le connaissais ni d’Eve ni d’Adam. En tout cas, j’avais vu quelques photos, et je risquais de le casser en me posant sur son dos, à mon avis… Je ne savais même pas si je le monterais ou pas, de toute façon j’étais en droit de travailler n’importe quel autre cheval ou presque alors je pourrais bien me passer d’un petit tour sur son dos. Ou alors de temps en temps, pour des trucs simples. Tout ça restait à voir.

Sur le chemin, je lançai un regard noir au palefrenier qui s’était – mal – occupé de Whirlwind et il s’empressa de disparaître de mon champ de vision sans oser m’accorder un regard de plus, chose qui m’arracha un sourire moqueur. Je poursuivis ma route d’un pas énergique et arrivai finalement au manège, sûrement désert par un temps pareil. Plusieurs chevaux s’agitaient dans la carrière, visiblement, et d’ailleurs j’irais peut-être y faire un tour plus tard. J’ouvris la porte d’une main et jetai un coup d’œil à l’intérieur, avant d’entrer pour de bon et de refermer la porte derrière moi. En voyant la petite chose blanche au fond, un sourire étira mes lèvres. Un vrai sourire, cette fois. Tout en déposant le seau d’eau près de l’entrée – un peu à gauche – je lançai à Quicksilver, la voix accueillante :

« Bonjour, Quicksilver ! T’as fait bon voyage ? » Mon sourire s’effaça un peu en réalisant que je venais de répéter exactement ce que j’avais dit à Whirlwind à son arrivée, mais je me repris et arborai à nouveau ce sourire agréable que je n’avais qu’en présence des chevaux. « Je t’ai apporté de l’eau. Viens me voir quand tu veux, on a le temps. »

J’ôtai mes gants et les posai sur le rebord du manège, avant de me poster contre ce même rebord, les mains fourrées dans mes poches pleines de carottes. Y’avait plus qu’à attendre.





Codage par Phantasmagoria

_________________




Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Game On (Esteban & Quicksilver)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HeartBeat of Normandy :: Bienvenue à Etretat :: Archives :: « Horse Beautiful » Forum version 1 :: Archives "RPG" :: Rp's divers-