Partagez | 
 

 We're growing apart but we pull it together [Alex & Raph]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Clarissa Charmant
Admin Morue; La graphiste de la bande (a)

Messages : 4160
Date d'inscription : 16/09/2008
▌AGE : 25


Carte d'identités
Pseudo:
Autres comptes:
Personnages sur le compte:





MessageSujet: We're growing apart but we pull it together [Alex & Raph]   Dim 3 Aoû - 12:10



"We're growing apart but we pull it together "

Raphaëlle


Des vacances, enfin. Raphaëlle avait cru péter un câble à force de faire le petit travail que le directeur lui donnait. A croire qu’elle n’était bonne à rien ?! Pourtant elle faisait partie des premiers de sa promo, elle gérait parfaitement ses temps de cours et ses stages et elle avait eut des notes plus que correctes à ses examens. Seulement voilà, le directeur s’acharnait à lui rendre la vie impossible et elle était contente de ne plus avoir à le côtoyer. Beaucoup d’étudiants travaillaient durant leur été mais pas Raph, la jeune femme n’en avait pas besoin, enfin elle avait du boulot, sauf qu’en ce moment elle ne pouvait pas vraiment être à fond. En tant que mannequin il lui fallait une plastique presque parfaite et se pavaner sur des photos avec un gros pansement dans le cou ce n’était pas terrible, les cicatrices naissantes en dessous n’étaient pas non plus suffisamment belles pour poser. Mais bon, elle avait bien de l’argent de coté et puis au pire elle savait qu’elle pouvait toujours compter sur le soutien de sa famille, surtout depuis qu’ils avaient appris qu’ils avaient failli perdre leur petite fille. La blonde était donc en vacances mais elle n’était pas partie sur l’une de ces îles paradisiaques qui lui faisaient tant envie quelques mois plus tôt, là son appartement lui convenait parfaitement, en plus le temps n’était pas si mal que ça et puis elle pouvait monter régulièrement, de quoi se changer les idées.

En ce mercredi matin donc, elle se réveilla vers 8h00, elle mangea un biscuit et bu un grand verre d’eau avant d’aller mettre un jogging vert pomme et un t-shirt blanc, Raph avait besoin de faire du sport, d’évacuer toute l’énergie qu’elle avait en trop. Si elle avait pu elle aurait surement appelé Alex pour lui proposer de passer un bon moment à deux, sauf que voilà, elle n’avait plus de nouvelles de lui depuis la fusillade. Elle n’avait pas osé passer à l’hôpital et d’ailleurs elle n’était même pas sure qu’il soit rentré et sans téléphone c’était assez difficile de savoir ou il en était. Raphaëlle n’était pas du genre à tergiverser des heures sur le fait de voir quelqu’un ou non, mais là c’était quand même différent, elle avait une totale conscience de ce qu’il s’était passé, du fait qu’il avait été vulnérable dans ses bras et qu’il ne devait surement sa survie que grâce aux réflexes qu’elle avait eu et connaissant le parisien il y avait des chances qu’il ne vive pas très bien la chose. Du coup voilà, elle se contentait d’aller courir et d’entretenir son corps sans jamais forcer sur son cou, elle avait quatre petites cicatrices et une bien plus importante qui aurait pu causer sa perte si elle avait été un peu plus profonde, et n’avait nullement l’intention de ralentir le processus de cicatrisation en faisant n’importe quoi. Tout ça donc pour dire que Raphaëlle se préparait pour aller courir et peut être même s’arrêter dans un coin de l’académie pour finir par quelques exercices au sol.

L’iPod dans la poche, les écouteurs aux oreilles, portable et clé dans sa petite sacoche et les cheveux remontaient en queue de cheval, Raph enfila sa paire de baskets, paire qu’elle avait changées depuis l’accident en forêt car elle n’avait pas réussi à ravoir les grosses taches de sang. La jeune femme alla faire le tour des pâtures, elle ne s’aventurait plus seule dans la forêt et même à la plage elle ne trainait pas trop, elle avait peur de tomber sur un malade mentale prêt à lui sauter dessus à la moindre occasion. Du coup la blonde ne courrait plus qu’autour de l’académie ou en direction de la ville… ça réduisait nettement ses possibles mais elle n’avait pas le courage d’affronter ses peurs. Heureusement il y avait toujours des chevaux en pâture et ça faisait une très belle vue, et le paysage la motivait toujours. Du coup Raphaëlle prit le chemin des pâtures à petites foulées, elle profita de la fraicheur matinale et surtout du relatif silence qui régnait encore à cette heure là. Courir lui permit de réfléchir, de laisser vagabonder ses pensées, elle se rappela qu’elle avait promis à sa mère qu’elle l’appellerait, elle devait aussi prendre rendez-vous avec son esthéticienne, cela la fit partir sur la possibilité d’aller chez le coiffeur car elle avait les pointes qui commençaient à faire la tête et puis elle voulait éclaircir un peu sa longue chevelure blonde. Bien entendu elle n’eut pas que ses pensées là, mais ce serait bien trop long d’énumérer tout ce qui lui passé par la tête. Pendant plus d’une heure elle parcourut les chemins entourant l’académie et avant de rentrer elle décida de s’arrêter dans un coin pour faire des exercices au sol afin de sculpter un peu plus son corps.

C’est donc transpirante mais totalement détendue que Raphaëlle prit le chemin du retour de son appartement, là elle ne rêvait que d’une longue douche fraiche et un ou deux grands verres d’eau. Le temps se couvrait un peu mais il faisait lourd, elle avait presque l’impression de se trouver dans le sud de la France juste avant un gros orage, sauf qu’ici la plupart du temps un orage annonçait de la pluie pour un certain temps. La météo était plus capricieuse et surtout plus longue à se remettre que dans le sud. Raph entra donc dans le bâtiment ou se situait son studio et en passant devant la boite aux lettres elle se dit que cela faisait un petit moment qu’elle n’avait pas regardé si elle avait du courrier. Elle sortit les clés de sa poche tout en dansant à moitié sur l’une de ses chansons favorites, peu importait qu’on la regarde de travers si quelqu’un passait par là, elle allait bien, elle était en vie et c’était bien tout ce qui comptait, en fait c’était toujours ce qui avait comptait, le reste, ce que les autres pensaient d’elle, elle s’en fichait royalement, elle n’était pas la pour leur plaire et de toute façon plaire à tous n’était pas possible…



_________________


and the others:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Alexandre L. Leroy
Admin Bloody; La plus méchante (a)

Messages : 5090
Date d'inscription : 04/05/2010
▌AGE : 22
▌LOCALISATION : Tu voudrais savoir hein?
▌EMPLOI : Flemmarde à plein temps!
▌HUMEUR : Un plus un ça fait trois :3


Carte d'identités
Pseudo: Bloody
Autres comptes: Grégoire E.-G. Carpentier ; Ruby C.-M. Delcourt
Personnages sur le compte: Alexandre L. Leroy ; Gwen Lemerle ; Gaël C.-J. Fournier ; Jérémy Y.-M. Ambroziewicz





MessageSujet: Re: We're growing apart but we pull it together [Alex & Raph]   Lun 4 Aoû - 18:27


Le studio d'Alexandre  ◈ Alexandre Leroy & Raphaëlle Lancaster
We're growing apart but we pull it togethers