Partagez | 
 

 « Une histoire de Confiance ! » † Danger & Ulrick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Alexandre L. Leroy
Admin Bloody; La plus méchante (a)

Messages : 5083
Date d'inscription : 04/05/2010
▌AGE : 21
▌LOCALISATION : Tu voudrais savoir hein?
▌EMPLOI : Flemmarde à plein temps!
▌HUMEUR : Un plus un ça fait trois :3


Carte d'identités
Pseudo: Bloody
Autres comptes: Grégoire E.-G. Carpentier ; Ruby C.-M. Delcourt
Personnages sur le compte: Alexandre L. Leroy ; Gwen Lemerle ; Gaël C.-J. Fournier ; Jérémy Y.-M. Ambroziewicz





MessageSujet: « Une histoire de Confiance ! » † Danger & Ulrick   Sam 26 Jan - 18:56


‘‘ Une histoire de Confiance ! ’’

→ Danger.
Sauvage...

L'hiver ne réussissait pas aux chevaux, et encore moins à ceux à qui rien ne réussissait. D'un naturel exécrable depuis son retour, le splendide Danger devenait littéralement fou. Le paint se levait dans son boxe et ses antérieurs battaient le vide. Il ne cessait d'envoyer tous ses membres dans les murs, de bondir, d'attaquer ses voisins ou les passants. Il était infernal. Ses rations avaient été baissées au minimum pour l'empêcher de grimper en l'air puisque l'on n'osait plus le sortir de son boxe. Alors oui, il était hystérique. Son corps était couvert d'écume, un peu de sang souillait son poitrail et ses naseaux. A force d'attaquer, il s'était blessé à la bouche. Et même avec la meilleure volonté du monde, les palefreniers ne pouvaient pas le soigner, ils auraient été taillés en pièce. Pauvre d'eux.

Et enfin, il s'immobilisa. Ses oreilles passèrent vers l'avant. Ses muscles se détendirent imperceptiblement. Il plongea ses naseaux dans le seau d'eau mis à sa disposition puisque les abreuvoirs étaient gelés. Il prit le temps de boire à longues gorgées. Il sortit alors les naseaux de là et se passa la langue sur les lèvres. Le goût métallique du sang, il connaissait, il apprécierait presque. Mais là n'était pas la question... Il pointa les oreilles et il ronfla des naseaux. Ce pas qui arrivait... Il le connaissait. Il hennit doucement. Ses naseaux allèrent se coller à sa grille, cette maudite grille qui l'empêchait de mordre les autres chevaux. Alors, il semblait plus calme. Son regard se posa sur l'homme qui venait d'apparaître.

• T'en as mis du temps ! T'étais où ? Et pourquoi ils m'ont laissé en cage ? •

Tout ne passait que par son regard tandis qu'il venait d'aviser son premier cavalier de l'académie, j'ai nommé le petit-fils Osvald, Ulrick.
Shtoum (c)

_________________
Mon royaume assiégé, elle a annexé mon canapé.
Embrasé, désarmé, je me suis constitué prisonnier.
Elle veut de la vie en grosses coupures,
Enfant de luxure tout ce qu'elle touche brûle.
Possédée, possédée. Bien accroché à son cœur de gitane.
Dans les veines du sang d'apache, comme si
Bonnie fumait Clyde pour partir avec le cash.
C'est l'escalade, le road trip puis le crash comme
Une marquise de Sade qui fait dans le White Trash.
White Trash


© KYO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité







MessageSujet: Re: « Une histoire de Confiance ! » † Danger & Ulrick   Dim 27 Jan - 17:23

Une histoire de Confiance !



    Les retrouvailles ne sont pas toujours comme on l'espérait...



    (c) CRÉDIT - FICHE

    Ulrick et Danger

    Ça datait, tout ça... Les jours où je m'occupais de Danger me paraissaient loin. Embrouilles avec celle qui habitait toujours mon cœur, mais dans le sien j'avais l'air d'avoir déserté. Je l'avais revue d'ailleurs. Pas en bon termes, vous vous en doutez, puisque je l'avais abandonnée après qu'elle m'ait annoncé être enceinte. Mais passons. Aujourd'hui, j'allais pouvoir retrouver Danger, le cheval qui m'avait été confié avant mon départ brutal aux USA. Danger, qui il paraissait portait maintenant son nom à merveille. J'avais bâti une relation de complicité avec lui, D'ailleurs, n'était-ce pas lui qui s'échinait contre les murs de son box ? Ben si, dites-moi. Pourtant, lorsque j'entrai dans l'écurie, les bruits se calmèrent. J'entendis un bruit d'eau qui goutte, un ronflement et des pas rendus feutrés par la paille. L'ombre d'une tête fière se rapprocha de la grille, de couleur feu et blanc. Danger hennit doucement en me voyant, d'un air qui paraissait doux mais aussi agacé. On m'avait dit qu'il devenait plus qu'agressif ces derniers temps, il attaquait les humains et les chevaux qui passaient devant son box et on n'osait plus le sortir. On avait baissé ses rations et on le nourrissait au minimum. Lorsque je m'approchai de son box, je vis que sa robe jadis brillante était maintenant terne, son corps aux formes harmonieuses maintenant presque trop rond. Il ne restait pas une once de gras, seulement des muscles, encore mieux dessinés qu'avant, des os et des nerfs. Surtout des nerfs.
    - Hey, vieux... T'énerves pas comme ça, sinon tu vas finir barge... Là t'es à mi-chemin !"
    Bon allez, licol, et (à mes risques et périls ? Mais non voyons) entrée dans le box. Ouuulàlà ma qu'est-ce qu'il avait foutu ? Les murs étaient entamés par ses coups de sabots, et à force il s'était même blessé au niveau des naseaux !
    - Me choppe pas, sinon t'auras de mes nouvelles ! En plus j'suis pas comestible."
    Licol enfilé. Je me dirigeai vers la porte, en surveillant sa tête et ses pieds. C'est qu'il en serait capable, même si il me connaissait, le chafouin.




    Dernière édition par Elisha Bezeyr le Lun 11 Fév - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Alexandre L. Leroy
Admin Bloody; La plus méchante (a)

Messages : 5083
Date d'inscription : 04/05/2010
▌AGE : 21
▌LOCALISATION : Tu voudrais savoir hein?
▌EMPLOI : Flemmarde à plein temps!
▌HUMEUR : Un plus un ça fait trois :3


Carte d'identités
Pseudo: Bloody
Autres comptes: Grégoire E.-G. Carpentier ; Ruby C.-M. Delcourt
Personnages sur le compte: Alexandre L. Leroy ; Gwen Lemerle ; Gaël C.-J. Fournier ; Jérémy Y.-M. Ambroziewicz





MessageSujet: Re: « Une histoire de Confiance ! » † Danger & Ulrick   Dim 10 Fév - 11:39


‘‘ Une histoire de Confiance ! ’’

→ Danger.
Sauvage...

L'étalon se battait avec son mur, il devenait fou, c'était terrible. Puissance et danger, voilà qui le résumait. Ses muscles étaient saillants sous sa peau fine et son poil peu épais, on le devinait rond de muscle, sans graisse superflue, un animal d'une puissance brute effroyable, effrayante. Les murs étaient griffés par les assauts répétés et on n'entendait que ses attaques d'une ardeur toujours croissante. Et Alors que des pas se mettaient à retentir, plus un bruit, le calme plat. Il fallait dire que le rythme d'une marche est propre à chacun, et pour un étalon prêtant l'oreille au jeu, il n'était pas difficile d'identifier la personne. Ainsi, il avait reconnu Ulrick, jadis son cavalier. Tout cela lui semblait si loin... Cette époque de passivité et de gentillesse à se faire marcher sur les sabots par le genre humain... Mais il avait réussi à maîtriser une relation basée sur la confiance et la complicité avec un homme, qu'est-ce qui avait changé? Et bien, il s'était attaché à Ulrick, et lui était parti. Il s'était ensuite attaché à Alexia, et elle avait disparu. Puis on l'avait privé de Cendrillon, sa moitié. On l'avait fait retourner au pays de ses craintes. Là-bas, il s'était de nouveau attaché à une petite humaine. Et on l'avait fait revenir ici, où personne n'avait compris la complexité de son âme torturée et où on avait commencé par essayer de le briser moralement. Puis, voyant que ça n'avait pas marché, on l'avait craint, on l'avait rendu plus fou et dangereux. Et finalement on l'avait laissé cloîtré dans sa cage et cela s'était encore accentué. Pourtant, il n'avait plus rien de fourbe face à Ulrick, dont la voix lui coulait agréablement dans les oreilles, qu'il avait pour l'occasion pointées vers l'avant. Aurait-on vraiment reconnu le même cheval? Assurément pas.

Lorsque l'Homme entra dans son box, il fit un bond vers le fond, ronflant des naseaux, la tête haute, le regard dédaigneux. Son être complet n'était que tension dans les muscles. Pourtant, il obtempéra sans même dénuder les dents lorsque son cavalier lui enfila le licol. Il était donc encore capable d'être un minimum conciliant, voyez-vous. Mais lorsque la longe se tendit, l'étalon se ramassa et ses jarrets passèrent sous lui pour lui permettre de se cabrer et de battre des antérieurs. Mieux valait pour le jeune homme qu'il s'écarte, car il aurait pu prendre un coup perdu, mais aussi parce qu'il était devant la porte et que la suite allait lui être funeste s'il ne dégageait pas le passage. En effet, l'entier, furibond qu'on lui impose quelque chose - d'habitude c'était lui qui bousculait pour sortir, on ne lui demandait jamais alors là il était colère - dénuda les dents et tenta à cinq reprises de trouer la peau de son cavalier avant de plonger vers l'avant, poussant sur les jarrets pour passer à travers la porte d'un bond. Lorsque ses antérieurs touchèrent le béton du sol, il se mit à caracoler au trou? Et là, macache Osvald pour l'arrêter... Le combat était lancé et Danger semblait en position de force, ronflant des naseaux, les oreilles plaqués contre sa nuque, les dents dénudées mais aussi le regard noir, les yeux révulsés et comme injectés de sang, les naseaux pincés et tout le corps tendu. Danseur d'un autre monde, ses mouvements auraient pu être la beauté à l'état le plus pur si ce n'était pas jeu de mort.
Shtoum (c)

_________________
Mon royaume assiégé, elle a annexé mon canapé.
Embrasé, désarmé, je me suis constitué prisonnier.
Elle veut de la vie en grosses coupures,
Enfant de luxure tout ce qu'elle touche brûle.
Possédée, possédée. Bien accroché à son cœur de gitane.
Dans les veines du sang d'apache, comme si
Bonnie fumait Clyde pour partir avec le cash.
C'est l'escalade, le road trip puis le crash comme
Une marquise de Sade qui fait dans le White Trash.
White Trash


© KYO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité







MessageSujet: Re: « Une histoire de Confiance ! » † Danger & Ulrick   Lun 11 Fév - 18:07

Une histoire de confiance !



    Les retrouvailles ne sont pas toujours comme on l'espérait...



    (c) CRÉDIT - FICHE

    Ulrick et Danger (Public)

    God, mais il était dingue ce ch'wal ou quoi ?! Non content de détruire les murs de son box, mais en plus il devenait furieux si on lui demandait un truc, même aussi simple que de demander d'avancer. Il se pointa en boxant, et je me dépêchai de me décaler pour pas prendre une pierre dans la caboche. Pasque sinon plus d'Ulrick. J'eus tout juste le temps de ranger un bras qui dépassait avant qu'il n'attaque. Je sentis les deux passer sur mon avant-bras, et j'peux vous dire que j'ai imaginé la demi-seconde de retard qu'il y aurait pu y avoir... J'armai ma main droite, paume ouverte et doigts, serrés, et elle finit sur l'espace qu'il y entre les naseaux et la bouche sur le côté. Avec le "CLAC" qui allait avec. Ça allait mieux, son cinoche commençait à me souler là... Je le vis bien ensuite reporter son poids dans les postérieurs et pousser fort pour sortir du box en faisant un grand bond. Je lâchai la longe pour ne pas qu'elle me brûle les mains en suivant Danger, qui avait toujours deux fils en contact dans sa tête. Il caracolait maintenant dans l'écurie, avec son air des mauvais jours comme avant que je parte. Le pire, c'est que j'étais à peine impressionné. Quoi, il était de mauvaise humeur ? Ben écoute mon gars, j'y suis pour rien, alors fais passer tes nerfs sur autre chose, parce que là tu vois ça finira mal pour ton grade Euuuh nan, pas sur le palefrenier que venait d'entrer en scène ! Suuuuuurtout pas ! J'attrapai de nouveau le licol et, puisque l'autre était là, autant qu'il serve à quelque chose.
    « Hep ! Tu peux m'apporter le chiffney qu'est sur la porte du box de Danger s'teplaît, il va pouvoir servir... »
    Il me le passa et, avant que le grand malade dans sa tête puisse régir, je lui enfilai. Je mis un peu de pression sur le mors pour l'empêcher de se pointer à nouveau, remerciai le palefrenier qui me regardait comme si j'étais Dieu sur Terre et me dirigeai vers la sortie. Parce que Danger allait avoir droit à une séance dans le rond de longe, ça ne serait pas du luxe.


Revenir en haut Aller en bas


avatar
Alexandre L. Leroy
Admin Bloody; La plus méchante (a)

Messages : 5083
Date d'inscription : 04/05/2010
▌AGE : 21
▌LOCALISATION : Tu voudrais savoir hein?
▌EMPLOI : Flemmarde à plein temps!
▌HUMEUR : Un plus un ça fait trois :3


Carte d'identités
Pseudo: Bloody
Autres comptes: Grégoire E.-G. Carpentier ; Ruby C.-M. Delcourt
Personnages sur le compte: Alexandre L. Leroy ; Gwen Lemerle ; Gaël C.-J. Fournier ; Jérémy Y.-M. Ambroziewicz





MessageSujet: Re: « Une histoire de Confiance ! » † Danger & Ulrick   Mar 19 Fév - 10:03


‘‘ Une histoire de Confiance ! ’’

→ Danger.
Sauvage...

Il était intelligent le p'tit fils, vraiment ! Ben oui, parce que lorsque l'entier se leva et boxa, manqua quand même de lui défoncer le crâne à coups de ses puissants sabots blancs et durs, il s'écarta. Bien Ulrick, première bonne réaction de la journée. Il évita aussi de justesse que les dents ne se referment sur sa chair tendre en écartant le bras, et les dents frôlèrent juste sa peau. Deuxième bonne réaction de la journée. Comme s'il commençait à comprendre comment fonctionnait le fou furieux... Ou pas. A entendre sa main claquer sur la tête du cheval, on aurait pu croire que le fourbe se serait calmé, qu'il aurait arrêté son cirque, pas qu'il aurait vicieusement visé la main à une vitesse fulgurante dans le seul but de mordre, et de mordre fort. Imprévisible, car il n'avait même pas été sonné par l'idée saugrenue qu'avait eu le gringalet brun en voulant le tarter pour lui remettre le neurone en place.

Tout cela avant de bondir comme un diable hors de sa boîte. La longe n'émit même pas une résistance et il en déduit que le pauvre malmené n'avait même pas tenté de l'arrêter. Voilà qui commençait à l'amuser sérieusement. Surtout avec l'entrée d'un pauvre gars qui ne faisait que subir les aléas de l'histoire pour le coup et qui eut le privilège de goûter à la haine viscérale dont semblait brûler le cheval d'or et de neige. Il l'attaqua à coups de dents et d'antérieurs, furieux comme s'il était fou, vraiment. Et la voix du brunet n'améliora rien. Je ne vais pas dire au contraire, c'était faux. Mais la longe se détendit de nouveau et la réaction fut sans attente. Danger s'arqua, passant son poids sur ses jarrets et tira en secouant la tête comme un beau diable qu'il était. Il se leva, aussi, c'était vraiment sa figure d'école favorite.

L'étalon alla s'acculer seul en voyant le chiffney. Malgré la bagarre qu'il mit en route contre le cavalier, il se retrouva néanmoins avec l'engin de torture. Croyait-il vraiment, l'autre moitié de rien, que ça allait arrêter le beau Danger dans ses frasques ? Dans ce cas-là, il se trompait. Car même clouait les antérieurs au sol, l'entier restait dangereux. Il le montra en chargeant, toutes dents dehors ou autant qu'il le pouvait. Si Ulrick ne réagissait pas très vite, ça allait être fandard de le voir déchiqueté... Car tout le long du chemin, l'étalon caracola en tirant sur le chiffney, totalement insensibilisé à la douleur. D'accord, il avait trop mal pour se cabrer, mais pour tirer, non, pas vraiment. Il se fichait de sentir le goût métallique du sang dans sa bouche. Il se fichait de sentir les tensions et la force appliqués sur sa langue rose. Non, tout ce qu'il voulait, c'était pouvoir, encore et encore, tirer et charger, envoyer ses antérieurs dans le dos du cavalier et ses dents vers sa nuque, sa tête. Il ne restait plus qu'à espérer, pour le pauvre garçon, qu'il allait survivre aux assauts répétés de l'entier, dont les muscles frémissaient encore d'énergie pour un moment.
Shtoum (c)

_________________
Mon royaume assiégé, elle a annexé mon canapé.
Embrasé, désarmé, je me suis constitué prisonnier.
Elle veut de la vie en grosses coupures,
Enfant de luxure tout ce qu'elle touche brûle.
Possédée, possédée. Bien accroché à son cœur de gitane.
Dans les veines du sang d'apache, comme si
Bonnie fumait Clyde pour partir avec le cash.
C'est l'escalade, le road trip puis le crash comme
Une marquise de Sade qui fait dans le White Trash.
White Trash


© KYO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité







MessageSujet: Re: « Une histoire de Confiance ! » † Danger & Ulrick   Ven 2 Aoû - 12:30

© made by Islande



Une histoire de confiance !

Ulrick et Danger → Non je n'ai pas changé, je suis toujours celui qui t'a aimée, qui t'embrassait et te faisait pleurer...


Heu. Quelqu'un pouvait me dire ce qu'il était arrivé à Danger ? Je l'avais certes connu un peu caractériel, mais fou à ce point, non. Il me rappelait même Blood, le frison complètement frappé qui était resté un temps à HB. Il avait même failli tuer un cheval en essayant de le latter et en se déferrant par la même occasion en direction de sa tête. C'était Hurricane, je crois. Donc qu'il me rappelle ce démon n'était pas une très bonne chose, je pense. ET s'il continuait son cirque, ça allait chauffer pour lui ! Il avait déjà trouvé le moyen de me chopper – bon dieu qu'il faisait mal ! - chose qu'il n'avait jamais faite avant. Allez hop, revers. Et cette fois-ci, avec assez de réflexes pour échapper de peu à ses dents – ses crocs même. Il était devenu con comme un balai, si on veut, parce que niveau intelligence, on voyait que ça n'avait pas baissé. Mais charger pour une traction de la longe, quand même
Le palefrenier qui passait au moment où il était sorti, lui, allait peut-être avoir droit à un arrêt maladie. Vu comme le grand dadais l'avait attaqué, ça n'allait pas être du luxe. Les dents et les pieds, ça faisait mal quand c'était combiné. Je réussis quand même à la rattraper pour contenir – à deux pourcents – ses attaques. Mais il profita que je sois en train de demander le chiffney pour charger à nouveau, dans l'allée et droit devant. Puis se pointer. Youpiii, je voooole ! Parce qu'avec ça, j'avais pas lâché la longe. Sinon, c'en aurait été fini de ma vie et de celle des autre chevaux de l'allée. Avec sa force phénoménale, il était capable de défoncer les portes pour les attaquer. Bon, je commençais à fatiguer là ._. Pour contrôler un cheval pareil, trois ou quatre ne devaient pas être de trop... Haha, et moi qui pensais qu'en ma présence, ce serait différent. Au début, ça l'avait été. Mais qu'il était susceptible. J'avais prévu de l'emmener au rond de longe, mais était-ce vraiment une bonne idée ? Il était capable de défoncer aussi un pan de la paroi et de se barrer... Et de mettre le centre à feu et à sang, s'il ne se barrait pas tout simplement en forêt. Bon hé, il venait ce chiffney ?! J'allais pas attendre le déluge en étant pendu au licol de Danger, quand même. Ce dernier s'accula à la vue de ce qui était peut-être un instrument de torture, mais nécessaire dans son cas, et surtout dans le cas où on se trouvait. Il y eut un temps de battement entre le moment où il vit le filet et celui où il se retrouva avec. Parce qu'il avait bataillé, et on avait eu du mal à éviter ses défenses et à les trouer pour lui mettre sur la tête. Mais maintenant c'était mis, il pouvait râler tant qu'il voulait.
Le chiffney n'arrangeait pas grand-chose. Au moins, il ne pouvait plus se dresser à la verticale, mais il arrivait encore à tirer comme un beau diable vers l'avant. Et même si je culminais en tout un mètre quatre-vingt-dix, il restait plus puissant et pouvait paraître encore plus grand avec sa musculature et sa façon de se tenir. Le rond de longe n'était pas très loin, mais le trajet me parut plus long que celui qui menait d'une extrémité à une autre de la muraille de Chine. Parce qu'il était sans cesse à tirer, faire des bonds vers l'avant, faire des écarts dans ma direction afin de m'attaquer, bref, la panoplie du cheval agressif et complètement fou de haine. Pas de cheval dans les carrières, tant mieux, je n'aurais pas donné cher de sa peau. J'avais une crampe au bras et j'avais dû me déplacer des trucs dans le dos avec tout son cirque, et commençais à me sentir assez exaspéré par son attitude. Encore un peu et j'allais lui gueuler dessus. Et sans vouloir passer pour un tortionnaire en n'utilisant pas que le chiffney, je sentais que la chambrière allait pouvoir me servir. Parce qu'un stick ou une simple cravache, ça allait bien le faire ricaner, le bougre. Peut-être même qu'une chambrière, ça n'allait pas suffire. Finalement, je réussis à le contenir à peu près sans qu'il ne me blesse plus que je l'étais déjà – une main coupée en deux, une épaule et un dos à moitié en vrac en seulement un quart d'heure – et à l'emmener au rond de longe sans drame supplémentaire. L'autre palefrenier avait été pile au pire endroit pendant le pire moment. Et paraître Dieu sur terre en contrôlant à peine cette bête, c'était pas très gratifiant. Je le lâchai et m'échappai de justesse du rond avant qu'il ne charge de nouveau vers moi, et fermai la porte. En fait, j'avais juste détaché la longe et lui avait laissé tout son attirail. Et je doutais de réussir à le rattraper, mais le longer aurait relevé du suicide un tel jour, le monter encore pire. Alors une mise en liberté, c'était tout ce que j'avais pu trouver, et le rond de longe était plus sûr que la paddock. Un tel sauteur, ça sautait plus qu'un mètre cinquante. Là, on avait plus de deux mètres de haut et même si ses muscles étaient exceptionnellement bien conservés pour le peu d'activité qu'il avait eu en ce moment, je doutais qu'il réussisse à sauter cette hauteur-là. Mais même si je le connaissais bien, il était peut-être encore capable de me surprendre. Mais passons. Je récupérai la chambrière restée en dehors du rond de sable et entrai prudemment, en restant assuré quand même, de façade. Je ne lui laissai pas voir mon arme nucléaire, afin de le surprendre s'il me chargeait. En attendant, je lui volai son rôle en m'approchant un peu au niveau des hanches pour le mettre en avant, en claquant la langue. Et s'il réitérait son cirque, il allait m'entendre. Il allait me sentir, aussi. Parce que je restais assez conciliant pour l'instant, surtout avec lui, mais titiller mes limites, c'était pas très conseillé.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Alexandre L. Leroy
Admin Bloody; La plus méchante (a)

Messages : 5083
Date d'inscription : 04/05/2010
▌AGE : 21
▌LOCALISATION : Tu voudrais savoir hein?
▌EMPLOI : Flemmarde à plein temps!
▌HUMEUR : Un plus un ça fait trois :3


Carte d'identités
Pseudo: Bloody
Autres comptes: Grégoire E.-G. Carpentier ; Ruby C.-M. Delcourt
Personnages sur le compte: Alexandre L. Leroy ; Gwen Lemerle ; Gaël C.-J. Fournier ; Jérémy Y.-M. Ambroziewicz





MessageSujet: Re: « Une histoire de Confiance ! » † Danger & Ulrick   Mer 28 Aoû - 0:56


‘‘  Une histoire de Confiance ! ’’

→ Danger.
Sauvage...


Dire que l'étalon avait changé, c'était dire que les mouches savaient voler. Il était devenu violent avec un fond méchant. Capable de mordre pour un oui ou un non, de charger, de se lever et de boxer. Il se fichait bien de faire mal. Non, pire. Son but était de faire mal. Et Ulrick finirait par en faire les frais, d'une quelconque manière que ce soit. Mettre le chiffney du monstre, c'était une très bonne idée, mais... C'était risqué. Là, pour le coup, il y avait survécu, mais un autre jour, dans un autre cas, il aurait pu ne pas y survivre, par contre. Et il allait rapidement comprendre que le chiffney n'était pas la solution miracle. Non, Danger ne redevenait pas un agneau avec ce truc sur le nez. Il n'était que contenu en partie et ne se privait pas de montrer qu'il était tout sauf content. Il fit du court trajet jusqu'au rond de longe un véritable calvaire, en tractant et bousculant le piéton sans vergogne. Finalement, lorsqu'il fut libéré dans le rond de longe, il parti en sauts de mouton avant de faire demi-tour et de claquer les dents juste à la sortie, où se tenait juste avant son cavalier. Un peu vicieux non ? Il secoua en tous cas la tête avec hargne, mauvais, et claqua des dents en repartant pleine balle dans l'autre sens. Il cracha son feu dans un enchaînement de sauts de mouton et autres ruades impressionnantes que j'aurais du mal à vous décrire. Je saurais vous déconseiller de le suivre des yeux, puisqu'il faisait demi-tour toutes les trente secondes. Au moins, ça le défoulait.

Mais lorsqu'il y eut le cliquetis de la porte du rond de longe, l'entier fit une nouvelle fois demi-tour en hennissant, passablement mauvais. Il fonça, droit devant, se fichant plus que bien de défoncer le cavalier en face de lui. C'était même le but de la manœuvre je vous dirais. Mais le mouvement du cavalier, lorsqu'il approcha des hanches d'un mouvement, surprit l'étalon qui brisa sa charge pour faire volte-face et repartir, mécontent. Non mais ça n'allait pas de tout lui casser ses plans comme ça ? Alors, il avisa autrement et sans prévenir, d'une seule détente, envoya valdinguer ses postérieurs en direction de la tête du cavalier en espérant bien le toucher, vu qu'il était en petit cercle. Néanmoins il ne réfléchit pas de midi à quatorze heures pour savoir s'il avait fait mouche, puisqu'il savait bien qu'au cas contraire, eh biiiien... Il allait prendre une ronflante ! Alors autant accélérer un bon coup, les oreilles plaquées contre la nuque en prenant la tangente pour raser les murs et attendre de voir quelle attaque foireuse il pourrait inventer, au cas où ce serait nécessaire !
Shtoum (c)

_________________
Mon royaume assiégé, elle a annexé mon canapé.
Embrasé, désarmé, je me suis constitué prisonnier.
Elle veut de la vie en grosses coupures,
Enfant de luxure tout ce qu'elle touche brûle.
Possédée, possédée. Bien accroché à son cœur de gitane.
Dans les veines du sang d'apache, comme si
Bonnie fumait Clyde pour partir avec le cash.
C'est l'escalade, le road trip puis le crash comme
Une marquise de Sade qui fait dans le White Trash.
White Trash


© KYO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: « Une histoire de Confiance ! » † Danger & Ulrick   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Une histoire de Confiance ! » † Danger & Ulrick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HeartBeat of Normandy :: Bienvenue à Etretat :: Archives :: « Horse Beautiful » Forum version 1 :: Archives "Appartements & Boxs" :: Archives des boxs :: & Danger-